Notre critique du Light Novel « Overlord - T.1, Le Roi Mort-Vivant »

Projeté d'un jeu d'immersion dans un monde inconnu, le mage squelette Momonga réalise que ses pouvoirs et ses alliés l'ont suivis. Prisonnier de terres hostiles, le seigneur maléfique décide que sa survie n'aura qu'un prix : la conquête du monde !

Notre critique du tome 2 de « Escape Journey »

La fin des études approche et Taichi demande à Naoto de vivre avec lui une fois diplômés. Le bonheur pourrait être à portée de main si les préjugés familiaux et sociaux ne venaient pas faire douter les deux jeunes gens de leur avenir commun...

Notre critique du tome 1 de « Tenjin »

Malgré le limogeage de son père, Riku a gardé intact son rêve de devenir pilote de chasse. Parvenu à l'école de l'armée aéronavale, il va enfin pouvoir accéder à l'étape finale de son but et ses étonnantes capacités n'ont pas fini de surprendre ses instructeurs. Mais trouvera-t-il pour autant les réponses qu'il cherche ?

Notre critique du tome 6 de « Entre Toi et Moi »

Makoto et Reita sont enfin en couple mais la tension monte entre eux, alors que le désir physique qu'ils ont l'un de l'autre grandit. Makoto reste mal à l'aise avec ce flot d'émotions inconnues mais l'arrivée de son petit cousin va la pousser en avant...

Notre critique du tome 1 de « The Grim Reaper »

Depuis 200 ans, une guerre règne entre le seigneur de la mort aidé de ses Larvas et les descendants de Lemuria soutenus par les chevaliers d'argent. Cyan est un jeune chevalier et Reinette l'héritière de Lemuria, amis d'enfance, vont tous deux se retrouver subitement plongés en enfer...

Notre critique du tome 4 de « March Comes in Like a Lion »

Kiriyama a décidé d'intégrer le club d'études de shôgi de Shimada. En allant vers les autres, il espère changer, progresser et en fin avancer dans sa vie, pour devenir véritablement autonome et gagner des places au classement national, son seul avenir possible...

Notre critique de tome 2 de « Fire Force »

Face à l'incendiaire, Shinra apprend que les Brigades Spéciales ont leurs sales petits secrets et parmi ceux-ci le mystère de l'incendie qui a tué sa mère et son frère. Mais est-ce là vérité ou mensonge pour le faire douter de sa vocation ? Shinra devra découvrir la vérité par lui-même!

Notre critique du tome 2 de « Short Love Stories »

Il ne suffit pas de trouver le courage de se déclarer, il faut aussi savoir dépasser ses craintes de mal faire, de décevoir l'autre ou de se tromper complètement. A travers six récits pleins de charme, (re)découvrez que rien n'est simple en amour...

Notre critique du tome 2 de « Après la Pluie »

Alors que Kondô ne réagit pas après sa déclaration, Akira décide d'insister et lui réclame une réponse, lui jurant qu'elle est sincère. Toujours indécis, Kondô lui propose tout de même un premier rendez-vous... Mais est-ce qu'un homme de son âge peut vraiment sortir avec une lycéenne ?

mardi 25 juillet 2017

Une date de sortie pour l'OAD 4 de L'Attaque des Titans

L'Attaque des Titans OAD4, Actu Japanime, Japanime,

Un nouvel épisode de L'Attaque des Titans sera disponible en fin d'année.

Le site officiel de L'Attaque des Titans a permis d'apprendre que l'épisode spécial qui accompagnera le tome 24 du manga sortira en décembre 2017 ! Trois mois seulement avant le lancement de la saison 3.

La saison 3 de L'Attaque des Titans sera diffusée sur Wakanim durant le printemps 2018.

« L’intervention du Bataillon d’Exploration a permis d’arracher Eren des griffes de Reiner et Bertolt. Le tribut humain à payer pour cette mission de sauvetage est extrêmement lourd... Pendant ce temps, le Roi donne l’ordre aux Brigades spéciales de capturer Eren et Christa, mais le Bataillon d’Exploration décide de ne pas se laisser faire ! Il prépare une opération d’envergure : renverser le trône. »

L'Attaque des Titans OAD4, Actu Japanime, Japanime, Manga,

Source : Site officiel

lundi 24 juillet 2017

Notre critique du tome 2 de « Après la Pluie »

Après la Pluie, Big Kana, Critique Manga, Josei, Jun Mayuzuki, Kana, Manga, Shojo,

Après la Pluie, Big Kana, Critique Manga, Josei, Kana, Manga, Shojo, Jun Mayuzuki,
Dessinateur : Jun Mayuzuki
Scénariste : Jun Mayuzuki
Éditeur : Kana
Collection : Big Kana
Genre : Romance, Tranche de vie, Humour
Public : Tout public
Site officiel : Kana
Sortie : 3 juillet 2017
Prix : 7,45€
Statut de la série : En cours de publication

Akira a trouvé le courage de se déclarer à Kondô. Mais les jours passent et le bonhomme n’a pas réagi. Déçue, Akira insiste sur la sincérité de ses sentiments. Kondô lui propose donc une sortie à deux. Toute heureuse, Akira laisse un peu trop deviner sa joie ainsi que ses fantasmes… et l’un de ses collègues en profite pour lui forcer la main et accepter un rendez-vous. Akira se retrouve donc avec deux prétendants, l’un très pressant dont elle se passerait bien et l’autre pas assez enthousiaste à son goût ! Mais Kondô ne peut s’empêcher d’être à la fois flatté et soucieux de respecter cette toute jeune fille qui pourrait tout à fait se tromper sur ce qu’elle ressent vraiment pour un homme de son âge…

Les choses avancent petit à petit dans Après la Pluie, suite au surprenant pas en avant initié par Akira.

Avec réalisme, Kondô réagit comme si la jeune fille s’était trompée de cible, pensant qu’elle s’imagine des choses à son sujet, que sa jeunesse lui fait enjoliver la candeur de leur relation qui n’est qu’amicale. Mais l’insistance d’Akira finit par le convaincre qu’elle est sincère et déterminée. Indécis comme on pouvait déjà le deviner d’après son côté un peu mou, Kondô fait à son tour un premier pas vers elle, acceptant une première sortie à deux. Mais ce moment sera ponctué de maladresses, du poids du regard des autres pour un Kondô qui ne peut s’empêcher de voir en Akira une trop jeune et trop pure jeune fille pour lui. Les évènements se précipitent tout de même du point de vue d’Akira qui, avec le naturel de son âge, s’emballe si visiblement qu’un jeune homme de son boulot en profite pour tenter de la prendre dans ses propres bras… Mais Akira n’a pas un caractère facile et celui qui se jouera d’elle n’est pas encore né ! D’ailleurs tout ce qu’il pourra dire pour la décourager de s’accrocher à « un vieux » aura l’effet totalement inverse de ce qu’il espérait.

C’est avec un subtile mélange d’humour et de tendresse que Jun Mayuzuki développe son récit qui, s’il n’est pas très riche en rebondissements, porte une histoire si propre à se démarquer des standards du genre avec des protagonistes tellement attachants que l’on ne peut que la lire avec avidité. Une seconde chance se présente pour Kondô, sous la forme ravissante d’une Akira qui ne voit que lui, qui ne rêve que de lui, si plein de défauts et de désillusions qu’il soit. C’est la magie de l’amour ? Au lecteur de le découvrir dans les prochains tomes, car le suspense reste entier !

Le dessin de Jun Mayuzuki est aussi constant que la qualité de sa narration qui ne précipite rien mais offre une découverte progressive de ses personnages et des liens qu’ils tissent entre eux. Akira resplendit de beauté et de jeunesse tandis que Kondô demeure banal et abattu par les années, les déceptions, peu confiant en lui en dépit de ce qu’il a réussi à faire de bien. Patron d’un restaurant, père d’un beau petit garçon, il apparaît cependant voûté, maladroit dans ses gestes envers Akira. Parfaite adéquation entre les mots et l’image, ce chara-design apporte beaucoup de charme et nourrit la narration qui, de cases en cases et remplaçant souvent le texte, expose les pensées, les doutes, les joies de cet amour atypique en devenir.

Après la Pluie ne perd rien de la séduction qui nous saisissait déjà dans son 1er tome, on se plait à suivre le récit dans l’espoir de découvrir si une vraie romance va naître des sentiments d’Akira, si son amour va parvenir à transformer Kondô.

Points forts : 
  • Suite et développement logique et réaliste de ce balbutiement de romance 
  • Mélange humour et romance réussi 
  • Personnages décidément très attachants 
  • Évolution des personnages + + 
  • Les différences de caractères sont évidentes et propices à une bonne suite 
  • Les points de vue des deux personnages principaux sont abordés, pas seulement Akira
  • Dessin de qualité égale, plus typé josei 
  • Mise en scène au service de la narration 
  • Édition française de qualité 

Points faibles : 
  • On avance très doucement… alors qu’il y a beaucoup de thèmes qui peuvent être abordés 

Verdict : Un très bon tome !!!

Notre critique du tome 2 de « Short Love Stories »

Aruko, Critique Manga, Kana, Manga, Shina Karuho, Shina Karuho, Shojo,

Aruko, Critique Manga, Kana, Manga, Shina Karuho, Shina Karuho, Shojo,
Dessinateurs : Io Sakisaka, Aruko, Shina Karuho
Scénaristes : Io Sakisaka, Aruko, Shina Karuho
Éditeur : Kana
Collection : Shojo
Genre : Romance, Tranche de vie, Humour
Public : Tout public
Site officiel : Kana
Sortie : 7 juillet 2017
Prix : 7,45€
Statut de la série : Terminée en 6 tomes

Muneda a trouvé le courage de se déclarer à Tsushima, le gars le plus cool à ses yeux, celui qui ne se moque pas d’elle et de sa poitrine si généreuse qu’elle en a des complexes. Leur premier rendez-vous est une succession d’imprévus mais tous deux en sont plutôt heureux. Muneda pense qu’il est le garçon idéal jusqu’à ce qu’elle entende Tsushima perler avec ses potes… Miyata et Ôki se connaissent depuis l’enfance mais ne se sont plus parlé depuis un incident qui a mis Miyata très mal à l’aise vis-à-vis du garçon. Au lycée, les efforts de Miyata pour aider son amie dans la conquête de celui qu’elle aime en secret va la forcer à renouer avec Ôki et à réviser ses sentiments pour ce garçon qui l’a autrefois traitée de voleuse… Jurié et Romio n’ont rien en commun si ce n’est une bagarre qui oppose leurs familles et des prénoms prédestinés qui se prononcent tels Roméo et Juliette. Mais voilà, ces deux-là se détestent au moins autant que leurs familles respectives. A moins qu’ils n’apprennent à voir au-delà de cette querelle qui les aveuglent…Haruka aime Kattsu mais celui-ci ne regarde qu els autres filles et passe son temps à la rabrouer pour tout. Pourtant, elle ne peut s’empêcher de vouloir être proche de lui, d’avoir l’espoir qu’un jour c’est après elle qu’il courra… Nori vient de réemménager dans la ville de sa petite enfance. Elle espère s’intégrer rapidement mais son voisin de classe, Hayate semble à la fois intéressé et agacé par elle. Les jours passent et d’étranges réminiscences de son passé reviennent hanter les rêves de Nori. Quel évènement de son passé a-t-elle oublié, quelque chose qui expliquera sa phobie de l’eau et son étrange relation avec Hayate ?

Fruit de la très bonne association d’histoires courtes de trois grandes plumes du shojo, la série Short Love Stories dévoile son second tome riche en variance et en charme du genre. Tour à tour, Io Sakisaka (Blue Spring), Aruko (Mon Histoire) et Shiina Karuho (Sawako) nous invitent dans des récits tendrement drôles, tendres ou chargé d’intensité dramatique, chaque récit gardant sa part de suspense et de jolie surprise pour une fin ravissante faite pour plaire au public visé. Car le shojo se termine souvent bien, parfois teinté de larmes mais en général le lecteur assidu n’est jamais déçu.

On suit donc les premiers émois d’une belle palette de personnages plutôt différents, dont les préoccupations amoureuses se rejoignent en ce sens qu’ils cherchent tous l’amour à leur façon, souvent maladroite, hasardeuse même, mais toujours de manière à fédérer le regard attendri du lecteur. La première histoire est très amusante, le premier rendez-vous amoureux étant gavé de planifications inutiles victimes des conséquences météorologiques ou de la grande timidité de ses participants. Le mot de la fin ou la source de l’intérêt que porte l’élu à celle qui a fait le premier pas étant révélé sans pudeur, un moment de flottement un rien facile s’installe avant un nouveau départ pour cette romance dont la principale qualité reste son humour. Les récits suivants, alternent mal-être adolescent, souvenirs douloureux, cœur épris depuis longtemps mais enfermé dans une gangue de timidité et de non-dits qui finissent par devenir de vrais obstacles ou de charmantes occasions de dépasser l’enfant pour atteindre les prémices de l’adulte qui sommeille encore.

Au sommaire des histoires les plus drôles on trouve donc En devenir et Juliette est Amoureuse puis viennent La Fleur et The Thief et Comment Sera Demain pour finir sur le triste mais adorable Le Champs de Pissenlits. Tous les personnages créés par nos trois mangakas sont attachants, touchants, ressemblants tant ils font écho à une part de nous-mêmes face à ce premier amour que l’on a tous déjà éprouvé au moins une fois. La candeur des scénarii recèle cette qualité qui fait les bons shojos : un réalisme tronqué de bons sentiments qu’il fait bon lire tant il donne du baume au cœur et à l’esprit.

On reconnaît rapidement la patte graphique de chaque artiste spécifiquement dans leur chara-design bien entendu mais aussi dans leur façon de mettre en scène leur récit, d’imposer humour ou drame, parfois les deux dans le même temps, toujours avec mesure, par petites touches, de sorte que la narration s’en trouve ménagée, mise en valeur pour garder intact le ton voulu par les premières cases.

C’est un vrai bonheur de découvrir les histoires courtes de mangakas déjà plébiscitées par la publication de leurs séries phares au sein d’une mini série telle que Short Love Stories qui peut tout autant permettre de découvrir ces jolies plumes du shojo !

Points forts :
  • Six histoires courtes assez variées 
  • Trois mangakas à l’honneur 
  • On peut découvrir Io Sakisaka, Aruko et Shiina Karuho ou re-découvrir leurs débuts 
  • Personnages sympathiques, bien construits avec un passé ou des complexes qui ajoutent à l’action 
  • Humour + + 
  • Romance + + 
  • Drame + 
  • Graphisme de bonne facture pour des histoires courtes 
  • Chara-design banal mais codé shojo 
  • Mise en scène fluide qui respecte la narration 
  • Environnements simples mais qui situent les scènes et posent les ambiances 
  • Édition française réussie 

Points faibles : 
  • Shojo oblige, les rôles masculins sont un peu effacés 

Verdict : Un Très Bon Tome !!! 

Notre critique de « Accel World Vs Sword Art Online »

Accel World vs Sword Art Online, Action-RPG, Artdink, Bandai Namco Games, Critique Jeux Vidéo, Playstation 4, Playstation Vita,

Accel World vs Sword Art Online, Action-RPG, Artdink, Bandai Namco Games, Critique Jeux Vidéo, Playstation 4, Playstation Vita, Éditeur : Bandai Namco Games
Développeur : Artdink
Genre : Action-RPG
Version Testée : PlayStation 4
Autres Supports : PlayStation Vita
Langue : Voix en japonais, textes en français
Multijoueur : Oui
Classification : + 16 ans
Sortie en France : 07 juillet 2017
Prix Moyen : 50€

Après Hollow Realization, qui concluait une trilogie incluant Hollow Fragment et Lost Song, la licence Sword Art Online revient dans un crossover intitulé Accel World vs Sword Art Online : Millenium Twilight. Reki Kawahara, auteur des deux univers, a écrit une histoire spécialement pour l'occasion afin d'expliquer comment deux univers temporellement éloignés peuvent coexister. En effet, l'histoire d'Accel World a lieu 21 ans après Sword Art Online et quoi de mieux qu'une sorcière pour rendre l'impossible possible?


Burst Linkers et ligne temporelle


Accel World vs Sword Art Online, Action-RPG, Artdink, Bandai Namco Games, Critique Jeux Vidéo, Playstation 4, Playstation Vita,

Alors que Kirito profite d'une journée pique-nique avec Asuna et leur fille adoptive, Yui, cette dernière est kidnappée par une mystérieuse personne, Persona Vabel, la Sorcière du Crépuscule. Suite à cet enlèvement, Kirito fera la rencontre de Black Lotus, une joueuse de VRMMO équipée d'un robot tout droit issu de Brain Burst, un jeu qui ne verra le jour que dans 21 années ! Comment cela est-il possible ? Qui est Persona Vabel et surtout, comment retrouver Yui? Tant de questions que Kirito et ses amis, anciens comme nouveaux, vont devoir élucider avant que le funeste destin prophétisé par Vabel se réalise.

Accel World vs Sword Art Online, Action-RPG, Artdink, Bandai Namco Games, Critique Jeux Vidéo, Playstation 4, Playstation Vita, L'histoire est réussie et pertinente malgré quelques accrocs scénaristiques. Elle s'offre même le luxe d'étendre le background de certains personnages de façon intelligente. La présence des Burst Linker d'Accel World est bien expliquée et, même si le côté mécha-futuriste tranche radicalement avec l'aspect féerique propre au monde d'ALfheim, le tout reste cohérent, en grande partie grâce aux relations drôles entre les protagonistes. A titre d'exemple, la relation entre Klein et Ash offre une tranche de rire bienvenue et débouche sur certains dialogues et situations très comiques.

Une recette connue mais toujours efficace


Intégrer des éléments de Brain Burst dans SAO semblait difficile et pourtant, Artdink, le studio à l'origine de Lost Song, s'en sort bien. Reprenant dans les grandes lignes le gameplay de ce dernier, chaque héros est réparti en deux catégories, les Elfes pour Kirito et sa bande et les Avatars de Duel pour les Burst Linkers. Avec 30 personnages sélectionnables, ce n'est pas la diversité qui fait défaut.

Accel World vs Sword Art Online, Action-RPG, Artdink, Bandai Namco Games, Critique Jeux Vidéo, Playstation 4, Playstation Vita,
Hormis leurs armes et les compétences qui en découlent, chaque Elfe se joue de la même façon, avec la capacité de pouvoir s'envoler à tout moment, contrairement aux Avatars de Duel. Ces derniers ne sont pas tous pourvus d'ailes, du coup, dans leur cas, les joutes aériennes deviendront alors plus difficile. Pour compenser ce manque, tous les personnages d'Accel World peuvent exécuter un "Coup Accel" qui consiste à se téléporter en un instant devant la cible, peu importe sa position dans l'espace. Ensuite, c'est en enchaînant les attaques simples et les compétences qu'ils pourront se maintenir en l'air le plus longtemps possible.

En cas de problème, et sous condition d'avoir la jauge adéquate remplie, le joueur pourra toujours demander un "Switch" avec un autre personnage du groupe, très utile face à certains ennemis puisque cette action instantanée permet de prendre le contrôle d'un autre héros pour infliger, pendant un court laps de temps, des dégâts drastiquement plus importants. Assez difficile à maîtriser au début, les subtilités du gameplay dévoilent ensuite un dynamisme qui renvoie directement à celui de l'anime. Ce dynamisme se retrouve également dans les phases aériennes où le fait de pouvoir voler librement et à différentes vitesses offre des sensations grisantes. Il ne sera pas rare que vous vous retrouviez à voltiger dans tout les sens pour le simple plaisir.

Accel World vs Sword Art Online, Action-RPG, Artdink, Bandai Namco Games, Critique Jeux Vidéo, Playstation 4, Playstation Vita,

La différence entre les deux types est également retranscrite dans l'équipement. Ainsi, Kirito ne pourra pas se munir d'une arme pour Burst Linker, de même que Black Lotus ne pourra manier une épée. Assez intéressant, ce système oblige le joueur à tenir compte des caractéristiques de chaque combattant.

Accel World vs Sword Art Online, Action-RPG, Artdink, Bandai Namco Games, Critique Jeux Vidéo, Playstation 4, Playstation Vita, Cependant, les développeurs ont fait un choix étrange pour les personnages combattant avec deux armes. Contrairement aux précédents opus qui différenciaient l'arme en main gauche de la droite, ici, la seconde n'influencera pas les dégâts physiques et agira uniquement sur les bonus d'armes comme l'empoisonnement, l’immobilisation et autres altérations d'état. Assez surprenant, le résultat est un Kirito, certes, toujours aussi rapide, mais beaucoup moins puissant qu'à l'accoutumée. En comparaison d'autres personnages maniant une arme à deux mains sont capables d'infliger de monstrueux dégâts très tôt dans l'aventure.

Accel World vs Sword Art Online, Action-RPG, Artdink, Bandai Namco Games, Critique Jeux Vidéo, Playstation 4, Playstation Vita, En parallèle des nombreux combats, vous aurez une partie centrée sur l'exploration des nouvelles zones, semi-ouvertes ou en formes de donjons. En général, les facultés aériennes des héros seront exploitées, surtout dans les zones les plus grandes. Le résultat est très sympathique.

De plus, vous aurez également à disposition un HUB central prenant la forme d'une ville au design futuriste. De taille correcte, c'est ici que vous pourrez faire des achats, utiliser la forge, découvrir des épisodes annexes axés sur les protagonistes, etc. Soulignons la présence d'un mode multijoueur qui permet de jouer en coopération ou de s'affronter dans différents modes.

On est vraiment sur PlayStation 4 ?


Après s'être réjoui face à ce gameplay dynamique, assez stratégique et addictif, c'est au tour de la réalisation d'être mise en avant.

Accel World vs Sword Art Online, Action-RPG, Artdink, Bandai Namco Games, Critique Jeux Vidéo, Playstation 4, Playstation Vita,

Et malheureusement, sur ce point, c'est une grosse déception. Clairement datés, les graphismes et les animations ne font pas honneur à la PlayStation 4 et des chutes de framerates, parfois importantes, n'arrangent rien. C'est bien simple, nous avons eu l'impression de jouer à un opus PSP, c'est pour dire ! La modélisation des personnages rehausse un peu le tout mais pas suffisamment, la faute à un manque flagrant d'expressivité des personnages. Alors que moins récent d'une année, Hollow Realization nous est apparu plus joli dans son ensemble.

C'est vraiment dommage, surtout pour une licence qui insiste régulièrement sur la thématique de l'immersion dans un monde virtuel. C'eût été préférable de proposer une réalisation graphique à la hauteur de cette dernière. Néanmoins, le jeu dégage un certain charme, notamment dans son mélange de la féerie d'ALfheim et du futur de Brain Burst. En témoigne la première zone, mélange de plaines, d'îles flottantes et d'immeubles en ruines, le tout sous l'immense arbre Yggdrasil, niché à haute altitude.

Accel World vs Sword Art Online, Action-RPG, Artdink, Bandai Namco Games, Critique Jeux Vidéo, Playstation 4, Playstation Vita,

La partie sonore est également décevante. Malgré le casting des voix japonaises de qualité, les musiques sont, en majorité, tout juste passables et très vite oubliables. Les autres bruitages tel que le fracas des combats ou des phases aériennes quant à eux sont plutôt bons.

La réalisation n'est pas la seule ombre au tableau. On retrouve également un bug récurrent qui coupe le son lors de certaines cinématiques. La caméra est également à mentionner, principalement dans les phases aériennes quand les adversaires bougent trop vite, elle a tendance à s'emballer et à mal s'orienter. Enfin, l'IA des alliés varie de passable à mauvais. En fonction de vos déplacements, il ne sera pas rare de retrouver l'IA bloquée dans le décor, incapable de voler plus haut ou plus bas pour passer outre, vous obligeant à en prendre le contrôle.

Accel World vs Sword Art Online, Action-RPG, Artdink, Bandai Namco Games, Critique Jeux Vidéo, Playstation 4, Playstation Vita,

Malgré ses gros problèmes de réalisation qui entachent l'expérience immersive, Accel World Vs Sword Art Online : Millenium Twilight propose tout de même du contenu intéressant avec une histoire prenante et un gameplay addictif. Le joueur qui fera abstraction des défauts préalablement cités passera un bon moment en compagnie de Kirito, Black Lotus, etc. Toutefois, il serait grand temps que la licence passe au niveau supérieur en terme de réalisation, ne serait-ce que par respect pour les fans qui espèrent un jour, pouvoir arpenter un monde virtuel proche de celui de l'anime. 

Points forts :
  • Une histoire réussie
  • Contenu important
  • 30 personnages jouables
  • Gameplay addictif
  • Un fan-service bien dosé
  • Le vol, vraiment agréable
  • Une bonne durée de vie - environ 20 heures en ligne droite -
  • Les voix japonaises
  • Les illustrations réussies
  • Entièrement en français

Points faibles :
  • Réalisation datée - textures, animation -
  • Environnements pauvres et vides
  • Chute de framerate régulière
  • Musiques majoritairement oubliables
  • Manque de clarté de certains objectifs
  • La carte, pas du tout ergonomique
  • La caméra sur certains moments
  • L'IA des alliés
  • Les quêtes annexes, toujours aussi répétitives

Verdict : Addictif mais techniquement daté


vendredi 21 juillet 2017

Les gobelins arrivent dans Pathfinder Adventures

Actu Jeux Vidéo, Android, Asmodee Digital, iOS, Jeu de cartes, Jeu de rôle, Jeux Vidéo, Obsidian Entertainement, Paizo Publishing, Pathfinder Adventures, PQube, Steam,

Le récent Pathfinder Adventures, mi-jeu de cartes-mi jeu de rôle, se dotera d'une nouvelle campagne dès la semaine prochaine.

Actu Jeux Vidéo, Android, Asmodee Digital, iOS, Jeu de cartes, Jeu de rôle, Jeux Vidéo, Obsidian Entertainement, Paizo Publishing, Pathfinder Adventures, PQube, Steam, Actu Jeux Vidéo, Android, Asmodee Digital, iOS, Jeu de cartes, Jeu de rôle, Jeux Vidéo, Obsidian Entertainement, Paizo Publishing, Pathfinder Adventures, PQube, Steam, The Rise of The Goblins se jouera du point de vue des Gobelins et comprend deux nouveaux personnages, Poog et Ranzak. De même, un ensemble unique de dés sera integré, ainsi que tout les personnages iconiques du jeu d'origine, designés façon Gobleins! Enfin, les nouveaux personnages seront aussi jouables dans Rise of the Runelords, la précédente extension.

L'expérience de jeu avec les Gobelins devrait être différente et permettra aux joueurs de découvrir le monde de The Rise of the Runelords d'un point de vue originale.

Les joueurs pourront la découvrir dès le 24 juillet prochain sur Steam, iOS et Android.

Under Night In-Birth Exe:Late[st] s'annonce en Europe

Actu Jeux Vidéo, Arc System Works, French Bread, Playstation 3, Playstation 4, Playstation Vita, PQube, Under Night In-Birth Exe:Late[st], Jeux Vidéo,

Avis aux fans de jeu de combat en 2D ! L'éditeur PQube annonce aujourd'hui que Under Night In-Birth Exe:Late[st]! développé par French Bread et adapté sur consoles par Arc System Works sera disponible en Europe sur PlayStation 3, 4 et Vita durant le 4ème trimestre 2017.

Occupant une place fortes dans les salles d'arcades japonaises, la série avait eu droit à une incursion sur PlayStation 3 en 2014. Le nouvel opus, sorti cette semaine au Japon, est une version améliorée du soft de 2014 et que l'on découvrira de par chez nous cette année.

Under-Night In-Birth Exe:Late[st] se déroule dans un Japon de fiction moderne, où un mystérieux événement appelé Hollow Night se produit mensuellement. Au cours de cette Hollow Night, de sombres créatures appelées Void apparaissent et s'attaquent à d'innocentes personnes. On les connait alors sous le nom d'In-Birth. Le je suit les aventures de Hyde, un jeune homme survivant d'une de ces attaques, alors qu'il s'implique dans les événements du phénomène Hollow Night.

Le jeu proposera plusieurs nouveautés :

  • De Nouveaux Personnages - Phonon, Mika, Enkidu et Wagner arrivent
  • De nouveaux Décors - 4 nouveaux décors : "Cafeteria", "Children's Playground", "Momiji Alley" et "Cathedral of the Far East"
  • Un Gameplay Rééquilibré - Vos "anciens" personnages favoris possèderont de nouvelles capacités et de nouveaux éléments de gameplay ont été rajoutés, dont le système "Veil Off" qui ouvre de nouvelles perspectives de combo
  • Combo Challenge Mode - Apprenez de nouveaux combos et prenez le dessus sur quelques-uns des challenges les plus ardus qu'offre le jeu
  • Mode Entraînement - Un mode de formation étendu a été ajouté avec toutes les options nécessaires pour augmenter votre niveau de jeu
  • Chronicle Mode - Découvrez le scénario dans un mode histoire dédié à cette expérience

Notre critique du tome 3 de « Ex-Humans »

Ex-Humans, Manga, Critique Manga, Pika Édition, Yôichi Katô,

Ex-Humans, Manga, Critique Manga, Pika Édition, Yôichi Katô, Dessinateur : Yôichi Katô
Scénariste : Yôichi Katô
Éditeur : Pika Édition
Collection : Shonen
Genre : Survival
Public : Tout public
Contenu : 196 pages
Sortie : 3 mai 2017
Prix : 6,95€
Statut de la série : Terminée en 5 tomes

Les idéaux d'un père et d'un fils s'opposent lors d'un combat à mort dont le sort de Momiji est en jeu. Si Kagerô gagne, son amie pourra continuer à vivre, mais s'il perd elle mourra et cela permettra de sauver l'humanité. Malheureusement le combat se solde par un épuisement mutuel de leur énergie vitale, Momiji parvient toutefois à sauver Kagerô en lui offrant la moitié de la clé qui sommeillait en elle, ce qui signifie donc qu'il n'y a maintenant plus une mais deux cibles à abattre.

Le prologue de l'histoire s'achève avec ce troisième tome. L'auteur propose un dénouement plutôt inattendu puisque les méchants se révèlent être des gentils et la personne qui se cache derrière l'apparition des Dross n'est autre que Terra, une petite fille qui semblait pourtant bien inoffensive... Effectivement l'originalité n'est pas le point fort d'Ex-Humans, mais la manière dont tout cela est amené est assez intelligente, le lecteur n'a vraiment pas l'impression d'être pris pour un con à cause d'un retournement de situation complètement improbable. Le gros problème du manga est très clairement un développement des personnages toujours trop léger, la mort d'Iwasaki en est d'ailleurs le parfait exemple : Terra balance devant Iwasaki la tête de sa femme, cela provoque sa colère, il fonce en direction de l'ennemi et il se fait décapiter, sa tête atterrit juste à côté de celle de sa femme. Si seulement nous avions eu l'occasion de nous attacher à lui, la scène aurait pu susciter des émotions parce qu'elle était assez triste, mais ce problème couplé à un character design franchement peu inspiré empêche vraiment d'être à fond dans les combats et d'espérer que les différents personnages ne mourront pas.

Les deux derniers tomes s'orienteront vers un déroulement différent des précédents. Maintenant Kagerô et Momiji sont recherchés par leurs anciens alliés car seule leur mort peut permettre de faire disparaitre les Dross et par la même occasion de sauver le monde, puis en plus de cela ils doivent se méfier de Terra qui rôde dans les parages et dont le comportement est imprévisible. Ex-Humans a les cartes en mains pour passer du stade de série banale au stade de série très intéressante à conseiller aux amateurs de shonens assez courts, à voir si la suite parviendra à nous surprendre.

Points forts : 
  • Un dénouement inattendu
  • De nombreuses révélations
  • Les héros sont maintenant les cibles à abattre

Points faibles : 
  • Manque d'originalité
  • La mort d'Iwasaki laisse indifférente


Verdict : Un bon tome !!!


Le producteur de Prison Break adaptera One Piece en série live

One Piece, Actu Série Télévisée, Série Télévisée, Manga, Actu Manga, Marty Adelstein, Tomorrow Studios,

Une adaptation de l'arc de Impel Down produite par Marty Adelstein ?

Les projets gravitant autour de One Piece continuent à se multiplier et l'annonce du jour concerne une adaptation en série live réalisée par Tomorrow Studios : un studio composé de membres de ITV Studios mais surtout de Marty Adelstein, le producteur de Prison Break et Teen Wolf.

Il y a quelques semaines, une annonce similaire était parvenue à faire frémir les fans de Cowboy Bebop qui apprenaient que Tomorrow Studios se chargera de l'adaptation en série live ! Cela fait quatre ans que l'adaptation de Cowboy Bebop a été annoncée, préparez-vous donc à devoir attendre quelques années avant d'entendre à nouveau parler de l'adaptation en série live de One Piece.

One Piece, Actu Série Télévisée, Série Télévisée, Manga, Actu Manga, Marty Adelstein, Tomorrow Studios,

Sonic Forces, dites bonjour à Infinite !

Actu Jeux Vidéo, Jeux Vidéo, Koch Media, Nintendo Switch, PC, Sega, Sonic Forces, Xbox One, Jeux Vidéo,

Un nouvel ennemi pas commode.

Après avoir été subtilement teasé dans un trailer présenté lors du dernier E3, la dernière vidéo de Sonic Forces nous montre cette fois-ci le nouvel adversaire de Sonic dans toute sa splendeur. Infinite nous apparaît avec classe accompagné d'un thème tonitruant et en affichant une grande vitesse qui a l'air de surpasser celle de notre hérisson bleu supersonique.


Un personnage classe et charismatique qui réussira peut-être à surpasser la popularité de Shadow, l'antagoniste de la saga le plus apprécié depuis son avènement dans Sonic Adventures 2 (2001) sur Dreamcast et qui a même eu droit à son stand-alone - Shadow The Hedgehog (2005) - sur PlayStation 2, Game Cube et Xbox.


Pour de plus amples informations, n'hésitez pas à consulter les précédents articles :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017