lundi 25 novembre 2013

Notre critique du tome 1 de « I Am a Hero »

Big Kana, Critique Manga, I am a Hero, Kana, Manga,
Titre : I Am a Hero
Mangaka : Kengo Hanazawa
Editeur : Kana
Collection : Big Kana
Sortie : 27 avril 2012
Prix : 7,45€

Hideo est un homme étrange. A 35 ans, il voit encore des fantômes, des démons qui se manifestent surtout la nuit, lorsqu’il est seul chez lui et lutte contre ces apparitions qui lui gâchent la vie. Ses seules armes sont un ami imaginaire, des cadenas plein sa porte, quelques livres qu’il juge positifs, un fusil qu’il garde précieusement dans un placard et sa devise « I am a hero ». Quand il se réveille, la journée de la plupart des gens est bien avancée puisqu’Hideo est assistant mangaka et que ses horaires l’obligent à vivre en décalage avec le reste de la population. Qu’importe, une fois le jour levé, tout va mieux. Le rêve d’Hideo serait d’avoir son propre manga. Il a déjà eu une série mais elle n’a pas duré. Persuadé qu’il peut réussir de nouveau, il travaille donc ses nemus en gagnant sa vie comme assistant. Son rayon de soleil se nomme Tekkô. Sa petite amie est aussi assistante, elle aussi veut avoir sa série et elle est toute gentille avec lui quand elle n’a pas trop bu. Quoique… Elle parle bien trop souvent de son ex, un mangaka reconnu. A force, Hideo se sent rabaissé et se dispute avec elle. Pourtant, cette vie tranquille et banale pourrait bien être bouleversée par les évènements. Chaque jour, tandis qu’Hideo mène sa petite vie sans saveur, d’étranges faits divers sont relatés par les médias, des gens attaqueraient et mordraient d’autres gens. Une nuit, après avoir terminé tard son travail, dans les rues mal éclairées, Hideo est témoin d’un accident de voiture. Tandis que le chauffeur appelle la police, Hideo a le sang qui se glace : la victime, se relève et part, une jambe brisée et la tête presque arrachée…

Big Kana, Critique Manga, I am a Hero, Kana, Manga,

Un coup de maître que ce premier tome d’une série qui n’en finit plus de séduire au Japon et assure une belle continuation en France. Si les annonces et les supports presse de lancement de la VF parlaient de zombies, à première vue, on se demandait où ils pouvaient bien être dans ces pages décrivant le quotidien d’un homme assez puéril et finalement peu attrayant. Et puis des histoires de zombies… ça court un peu les rayons depuis quelques temps. Mais ne vous fiez pas aux apparences car I Am a Hero est un manga tout ce qu’il y a de plus efficace.

L’idée même de partir de faits d’une grande banalité, du quotidien d’un homme presque passe-partout si on oublie ses peurs et sa manie de parler avec un ami imaginaire est originale. A la vie d’Hideo se mêle doucement des faits divers relatés par la télévision, des rumeurs qu’il entend dans les rues, l’image récurrente de gens portant un masque pour ne pas contaminer les autres avec leur rhume, des petites choses qui passeraient presque inaperçues jusqu’à ce que cela s’accélère, pour le lecteur comme pour Hideo : l’accident de voiture dont il est le seul témoin, la soudaine disparition d’une collègue assistante, le malaise qui cloue au lit le mangaka qui l’emploie, ses appels à Tekkô restés sans réponse. Sans oublier ce que le lecteur voit mais qu’Hideo ignore… Travaillant le suspense avec talent, Kengo Hanazawa frôle sans cesse le cliché ou l’ennui sans jamais y tomber, tenant le lecteur avec des fils tendus vers un premier dénouement qui apparaît lentement mais sûrement et explose en dernières pages.

Big Kana, Critique Manga, I am a Hero, Kana, Manga,
Big Kana, Critique Manga, I am a Hero, Kana, Manga,
Big Kana, Critique Manga, I am a Hero, Kana, Manga,

Si le trait de Kengo Hanazawa, très réaliste, n’est pas des plus séduisants, il colle idéalement à ce genre de récit, accentue la banalité des protagonistes pour mieux révéler les détails et les scènes de cauchemars imaginaires et réels. Le travail sur le contraste des éclairages, les décors, les vues de la foule, des rues, est impressionnant et pose une atmosphère rassurante de jour et angoissante de nuit. Enfin, le découpage et la mise en page est plutôt inhabituel, alternant entre pages sans dialogue centrées sur des gros plans suffisamment explicitent pour se suffire à eux-mêmes et quelque chose de plus conventionnel où l’équilibre texte – dessins est soigné.

Big Kana, Critique Manga, I am a Hero, Kana, Manga,
Big Kana, Critique Manga, I am a Hero, Kana, Manga,


L'éditeur Kana respecte le rôle graphique et stylistique de l'ensemble et surtout des aplats qui jouent un rôle majeur avec une belle qualité d'impression. La richesse parfois dense du texte est également bien retranscrite par la traduction qui n'édulcore pas la crudité de certains dialogues.

Dès ce premier tome on sent que I Am a Hero est un bon manga. A lire pour tous ceux qui aiment les histoires de zombies soignées et réalistes.

Points forts : 
  • Trame du récit 
  •  Suspense 
  • Qualité graphique qui sert l’histoire 

Points faibles : 
  • Rythme de parution (inégal, entre deux et quatre mois d’attente) 
  • Parfois inutilement trop cru 

Verdict : un excellent tome !

0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017