dimanche 15 décembre 2013

L'agresseur de Tadatoshi Fujimaki arrêté par la police

Tadatoshi Fujimaki, Kuroko no Basket, Shueisha, Production IG, Actu Japon, Japon,
Tadatoshi Fujimaki pourra enfin dormir tranquille car son agresseur est désormais sous les barreaux. 

La police japonaise menait l'enquête au sujet d'agressions à répétition dont était victime l'auteur de Kuroko no Basket et son entourage, mais après plusieurs mois d’enquête, les journaux télévisés ont annoncé que le coupable a été arrêté ce matin à son domicile.

Derrière ce Fantôme aux 801 visages se cachait Hirofumi Watanabe, un homme de 36 ans originaire de la ville de Osaka. Suite à son arrestation, il a reconnu les faits qui lui étaient reprochés et a déclaré être désolé d'avoir perdu. Comme si tout ceci n'était qu'un simple jeu...

Au cours des quatorze derniers mois, des centaines de lettres de menace ont été envoyés à l'auteur, à des librairies et magasins qui vendent le manga, au lycée que Tadatoshi Fujimaki a fréquenté, ainsi qu'au studio Production IG et à l'éditeur Shueisha. Certaines de ces lettres étaient même imbibées de sulfure d'hydrogène, qui est un produit très toxique.

Malgré la menace, plusieurs librairies ont continuées à vendre le manga, ce qui n'a donc pas eu trop d'incidence sur les ventes. D'ailleurs les ventes du tome 25 nous le prouvent car il s'est écoulé à 429 920 exemplaires en seulement une semaine.
 
Tadatoshi Fujimaki, Kuroko no Basket, Shueisha, Production IG, Actu Japon, Japon,

0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017