jeudi 19 juin 2014

Notre critique du tome 5 de « Montage »

Big Kana, Critique Manga, Jun Watanabe, Kana, Manga, Montage, Seinen,

Big Kana, Critique Manga, Jun Watanabe, Kana, Manga, Montage, Seinen,
Mangaka dessinateur : Jun Watanabe
Mangaka scénariste : Jun Watanabe
Editeur : Kana
Collection : Big Kana
Genre : Seinen
Public : Averti
Site officiel : Kana
Sortie : 6 juin 2014
Prix : 7,45€
Statut de la série au Japon : En cours avec seize tomes à ce jour

Alors qu'ils croyaient tenir une piste en ayant fait prisonnier Sekiguchi, voilà que celui-ci disparaît avec Taisei et l'unique preuve ultime que détenait Yamato ! Yamato et Miku se retrouvent bien désoeuvrés et plus encore lorsqu'ils tombent nez à nez avec un autre policier, pas véreux celui-ci mais bien décidé à faire ses preuves, Mizuhara... Heureusement pour eux, il a été envoyé sur leur piste par Natsumi et il écoute leur surprenante histoire avec attention. Mieux encore, il les croit et accepte de les laisser libre et même de les aider. Yamato décide qu'ils doivent aller à Tokyo où tout a commencé, où a eu lieu le fameux vol. Car tous les protagonistes de l'époque et le vieil inspecteur mourant qu'il a rencontré enfant venaient de la capitale. Néanmoins, cette nouvelle destination pourrait bien être la gueule du loup pour les deux adolescents...

La défection de Taisei n'est pas une surprise mais elle intervient au moment opportun dans la logique du récit. Une fois encore, Miku et Yamato se retrouvent au pied du mur et doivent s'en remettre à un adulte. Après la déception Taisei, le lecteur pourrait ne pas y croire si la personnalité de Mizuhara n'était pas aussi puérile. On sent que ce jeune policier est à peine sorti de l'enfance et la proximité avec les deux héros s'en trouve renforcée et évidente.

Les ficelles tissées par Jun Watanabe avancent un peu plus et certains protagonistes jusqu'alors laissés dans l'ombre paraissent au grand jour, faisant le lien entre passé et présent. Les participants au vol légendaire ressortent de leur placard et prennent place autour de Yamato et Miku, sans pour autant révéler leurs intentions. Et oui, ces inquiétants personnages font cercle autour du jeune couple, peut-être pour mieux l'étrangler, assurant que le suspense reste maître du récit. On ne peut même pas être sûr qu'ils ne sont pas là que pour l'argent mais pour aider les deux adolescents et les parents de Miku.

Vous l'aurez compris, si on souffle un peu dans ce volume, ce 5e tome apporte quelques éléments de réponse mais aucune certitude. Pour autant on ne se lasse pas de lire cette histoire dont la complexité reste centrée sur une énigme principale mais se détaille en plusieurs : qui a kidnappé les parents de Miku ? Qui emploie Sekiguchi ? Qui est vraiment Taisei ? Quelles sont les intentions de Taisei ? Des autres protagonistes qui, tous, espionnent les faits et gestes de Yamato ? Quels étaient les liens entre le père de Yamato et la petite bande de voleurs ? Etc...

Le dessin très seinen de Jun Watanabe s'affirme légèrement de tome en tome, l'expressivité des visages étant plus prononcée, de même que le travail sur les décors de plus en plus travaillés.

Montage est une série policière de haute volée et on ne doute pas de son succès ni du fait qu'il ait dépassé les 16 tomes au Japon. Bravo à Kana pour avoir déniché ce petit bijou !

Points forts :
  • Histoire
  • Personnages
  • Graphisme
  • Suspense
  • Rythme de parution régulier (bien sympathique pour une telle série)

Points faibles :
  • Néant



Verdict : Un très bon tome !!!




0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017