dimanche 26 octobre 2014

Captain Future 2014 : le Capitaine Flam de David Guivant

Actu Japon, Albator - Corsaire de l'espace, Capitaine Flam, Captain Future, Cinéma, Culture Japonaise, Goldorak, Japon,

Je ne cesse d’être étonnée et ravie de constater combien les passions peuvent rapprocher les gens. C’est par un simple mail que David Guivant, réalisateur de Nouvelle-Calédonie formé entre autres à la prestigieuse Digital Animation & Visual Effects School d’Orlando, a ranimé une petite flamme et surtout une foule de souvenirs que je croyais enfouis depuis longtemps sous l’inévitable épaisse couche des soucis du quotidien mêlé au temps qui passe. Il nous a expliqué l’ampleur culturelle de son projet : un film retraçant les aventures du mythique Capitaine Flam. Pour les plus jeunes de nos lecteurs ( ^ ^’ ), une petite explication s’impose…

Actu Japon, Albator - Corsaire de l'espace, Capitaine Flam, Captain Future, Cinéma, Culture Japonaise, Goldorak, Japon,

Capitaine Flam (Kyaputen Fyûcha) est une série animée nippone qui fut produite par la Toei entre 1978 et 1979, diffusée en France dès 1981 sur TF1. Le synopsis était le suivant : Curtis Newton a échappé de peu à la mort alors qu’il n’était qu’un nourrisson. Ses parents, des scientifiques de génie travaillaient dans une station mise sur orbite autour de la Lune qui fut détruite lors d’une attaque spatiale. Confiant leur enfant à des androïdes qu’ils avaient créés, leur ultime souhait fut qu’ils élèvent leur fils et fassent en sorte qu’il préserve la paix future dans l’univers. Curtis grandit avec pour seuls compagnons des robots aux capacités stupéfiantes (l’un est un corps artificiel doté du cerveau humain d’un collègue scientifique des Newton, un autre peut prendre n’importe quelle apparence) et accomplit le rêve de ses parents en devenant Capitaine Flam. Chaque épisode raconte une mission menée par Capitaine Flam pour faire en sorte que les diverses espèces vivantes peuplant la galaxie respectent l’ordre et la paix pour le bien de tous. Dans sa quête, il rencontre d’autres humains qui choisissent de s’allier à lui, la jolie Joan, un agent secret du gouvernement intersidéral, Ezra, le chef des armées, Ken, un garçon orphelin que le Capitaine Flam considérera comme son fils.

Cette série est basée sur la mode d’alors, venue des modèles US, des spaces opera et vous en serez moins étonnés encore si j’ajoute que le personnage même du Capitaine Flam est très largement inspiré d’une série de romans US écrits par Edmond Hamilton et intitulée Captain Future (d’où la prononciation en japonais ci-dessus), totalement inconnus en France. A la même époque, le Japon créé aussi Goldorak, Ulysse 31, Albator, Galaxy Express 999, Cobra… Si les histoires sont autant d’origine nippone (Leiji Matsumoto) qu’étrangère, l’influence US est omniprésente, la vague Star Wars oblige. Le chara-design de l’ensemble de la série Capitaine Flam s’en ressent avec, notamment, un physique du héros calqué sur un certain Robert Redford…

Fidèles aux romans, les scénarii japonais de la série se sont appliqués à mettre en avant des explications scientifiques simples mais claires ainsi que la démonstration de la supériorité de l’esprit sur les muscles ! Et oui, le Capitaine Flam est un tacticien avant d’être un héros avec son flingue à rayon laser !

Voilà pour la mise au point. De mémoire, autant vous dire que pour les gens de ma génération qui ont eu la chance de voir les épisodes de Capitaine Flam chaque mercredi pendant leur enfance, à une époque qui valorisait peu ou pas la SF en France, c’était un grand bonheur, de l’évasion, de l’action, du très bon quoi ! D’autant que les aventures avaient toutes quelque contenu didactique, pas bêbête ni infantile, juste ce qu’il fallait pour séduire les enfants sans présenter de la soupe (contrairement à ce qui est proposé aujourd’hui aux enfants…). Et donc, voici que David Guivant, un passionné de cinéma mais aussi de culture japonaise et de pop culture US s’est mis en tête, après un premier projet adaptant Iron Man avant toutes les grosses machines américaines, de faire un film sur Capitaine Flam. Baptisé Captain Future en hommage à la source d’inspiration du personnage, David a amassé une vaste documentation, comme cela se doit, et appris pas mal de choses grâce à divers contacts bien calé sur le sujet tels que Pascal Refloch’, webmaster du site officiel dédié au Capitaine Flam.

Actu Japon, Albator - Corsaire de l'espace, Capitaine Flam, Captain Future, Cinéma, Culture Japonaise, Goldorak, Japon,

Côté scénario, son idée est de faire une suite logique basée cinq ans après les derniers évènements décrits dans les romans et la série animée. Pas de remake, quel intérêt ? Il fait aussi le choix de privilégier la version des romans US en gardant quelques touches de la version animée japonaise. Le fait est que le Capitaine Flam a eu bien des looks suivant les pays qui l’ont adapté. Le manque de financement l’oblige à tricher mais il n’est pas le premier, George Lucas lui-même est bien connu pour ses astuces étranges mais réussies alors qu’il réalisait Star Wars. Les costumes sont réalisés façon tokusatsu digital : Abel Lasserre, sculpteur, a créé l’armure du capitaine d’après des story-boards et autres dessins préparatoires, la rendant plus vraie que nature même si les mouvements de l’acteur restaient limités pour ne pas l’endommager. Le costume de Mala (l’un des androïdes) a été fait par la costumière de l’équipe, Marie-Thérèse, avec tissus et cuir (venu d’un canapé ! Faut aimer le métier…). Malgré le détail d’autres astuces donné par David Guivant, je choisis de ne pas en dire trop histoire de ne pas gâcher l’effet produit par la bande-annonce qui est assez bluffante. La post-production a été entièrement réalisée en 2D, s’inspirant de la technique de Kazuaki Kirya (Casshern Goemon) connu pour présenter des films dans lesquels le monde réel fusionne visuellement avec celui du manga. Les trucages, spectaculaires à mon avis pour un film réalisé avec si peu de moyens, sont le fait de Photoshop et After Effects.

Actu Japon, Albator - Corsaire de l'espace, Capitaine Flam, Captain Future, Cinéma, Culture Japonaise, Goldorak, Japon,
Actu Japon, Albator - Corsaire de l'espace, Capitaine Flam, Captain Future, Cinéma, Culture Japonaise, Goldorak, Japon,

Des amis, passionnés comme David, interprètent les héros : Paul Lasserre endosse le rôle de Capitaine Flam/Future, Abel Lasserre joue l’androïde Otho, Frédéric Lasserre (une histoire de famille décidément, c’est comme ça les passions, ça se transmet de génération en génération !) avec son physique façon cow-boy futuriste incarne Ezra, le chef des armées, Loup Paolo Courdent est le jeune Ken, Tehani Jeandot campe Joan, Valentine Ollivaud est la Comtesse Cydonia, Ophélie Matkovic joue la Princesse Inana et Nania Turpin prête ses traits à la Reine Thiamat.

Actu Japon, Albator - Corsaire de l'espace, Capitaine Flam, Captain Future, Cinéma, Culture Japonaise, Goldorak, Japon,
Actu Japon, Albator - Corsaire de l'espace, Capitaine Flam, Captain Future, Cinéma, Culture Japonaise, Goldorak, Japon,

Teaser :


Si le teaser réalisé pour le moment est court, il déploie une énergie stupéfiante et prometteuse. Franchement, l’évidence est là : ce qui fait la différence entre ce teaser et certaines grosses productions US c’est l’argent… Et c’est bien rageant ! L’ambiance est là, l’aventure s’impose aux yeux du spectateur qui regrette que ce soit si court, le petit quelque chose qui frétille l’imaginaire est bien présent. Personnellement, j’ai eu coup de cœur particulier pour la bande son qui en jette ! David Guivant travaille bel et bien à un cinéma digne des plus grands écrans et ne cesse de s’améliorer comme le prouve l’ensemble de ses films visibles sur vimeo.

Merci à David Guivant et son équipe de redonner vie à un personnage aussi marquant et attachant que Capitaine Flam / Captain Future !

Les Fan Films à but non lucratifs de David Guivant sont programmés pour projection dans divers festivals et conventions: 

  • Tri-Cities International Fantastic Film 2014 Festival (Washington)
  • Gameplay 2014 (Belgique)
  • StarGeek Universe 2 (Lyon)
  • Shore Leaves 2014 (Baltimore)
  • Le Salon de Geeks (2014)
  • Salon du Jouet 2014 (Basillac)
  • Fed con 2014 (Allemagne) présenté par le journaliste Robert Vogel
  • Annecy Off 2014
  • Manga Dax 2014 (France)
  • Detcon 1(Michigan)
  • Spocon SF & F 2014(Washington)
  • Malta Comicon (2014)
  • Anima Geek (2014)

0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017