lundi 1 décembre 2014

Notre critique du tome 2 de « Save Me Pythie »

Actu Manga, Big Kana, Critique Manga, Elsa Brants, Gag manga, Global Manga, Kana, Manga, Save Me Pythie,

Actu Manga, Big Kana, Critique Manga, Elsa Brants, Gag manga, Global Manga, Kana, Manga, Save Me Pythie,
Dessinateur : Elsa Brants
Scénariste : Elsa Brants
Éditeur : Kana
Collection : Big Kana
Genre : Global manga, Humour, Baston
Public : Tout public
Site officiel : Kana
Sortie : 21 novembre 2014
Prix : 7,45€
Statut de la série : En cours

En dépit des tentatives de Pythie, Xanthe réalise la prédiction de la jeune femme et détruit Delphes à force de se battre contre Elecathe, nymphe des Enfers. Les deux adversaires ne maîtrisent pas leur force surhumaine et détruisent tout dans leur échange de coups très musclés ! Pythie se voit donc forcée de quitter sa ville en ruines pour repartir à l’aventure avec Xanthe mais aussi Elecathe bien décidée à les suivre. Dans la quête de Xanthe pour devenir un héros renommé, ils assistent donc à un étrange concours de talents qui tourne à la farce et attire même les divinités, aident la Méduse à trouver un foyer qui l’accepterait malgré son apparence, tentent de rendre service au dieu du vent du sud mais chaque fois… ils provoquent plus de dégâts que de succès ! Pythie a beau faire de son mieux, son don ne prévient pas les catastrophes engendrées par le trop plein d’enthousiasme et la maladresse de Xanthe. Pire, il semble que les prédictions de Pythie ne l’empêchent pas de se faire kidnapper ni Xanthe de tomber dans un curieux traquenard alors qu’il pense avoir découvert d’identité de son père…

Actu Manga, Big Kana, Critique Manga, Elsa Brants, Gag manga, Global Manga, Kana, Manga, Save Me Pythie,
Actu Manga, Big Kana, Critique Manga, Elsa Brants, Gag manga, Global Manga, Kana, Manga, Save Me Pythie,

De l’humour à l’état pur, voilà qui résume à merveille Save Me Pythie et fait de ce second tome un vrai divertissement. On pourrait apparenter ce global manga à un gag manga tant les aventures de Pythie et Xanthe se muent systématiquement en mésaventures, catastrophes diverses et variées sans oublier les mauvaises rencontres. Et qu’il s’agisse de divinités de premier rang ou secondaires, toutes mettent un point d’honneur à faire du voyage des deux héros une succession d’épreuves rocambolesques pour le plus grand plaisir du lecteur. Ajouté à cela que Pythie comme Xanthe ont un caractère bien trempé, que les adversaires ou compagnons de route ne manquent pas de piment et vous avez un résultat explosif qui mêle mythologie classique et humour détonnant.

La recette était à la fois surprenante et rafraîchissante dans le premier tome. Cet humour à la fois fin et déjanté mettant en scène des personnages classiques, presque vénérés comme héros de l’imaginaire antique, offre un vrai dépaysement qui ne se moque pas mais transforme les mythes en des petites histoires pleines de protagonistes amusants, doux-dingues, grimaçants et totalement différents de ce que l’on a l’habitude d’imaginer d’eux. Ce tome 2 présente ainsi Méduse comme une petite chose terrifiée par son apparence, désireuse d’être acceptée, de se faire des amis plutôt que de statufier quiconque la regarderait. On a aussi une version délirante d’une émission de télé réalité du style « à la recherche du nouveau talent », avec des candidats stupides, exhibitionnistes ou ridicules que concurrencent même les dieux venus participer à visage masqué mais qui se trahissent par leurs talents particuliers… Les Centaures sont présentés comme un peuple dont chacun veut être le chef, cela dépend de son habileté à attraper et garder un objet précieux et les Amazones, guerrières certes, se montrent accueillantes envers Pythie qui n’est pas née parmi elles mais a autant de punch !

De la bonne humeur, un humour décalé qui passe très bien, ce second tome est une réussite mais le don de Pythie n’est que peu présent, il n’est que suggéré dans le style « je ne l’avais pas vu venir » dès lors que la jeune femme vit personnellement une mésaventure. Cela manque un peu même si cela ne gâche pas la lecture. Néanmoins, il serait dommage que cet élément ne soit pas plus mis en avant dans la suite de la série, d'autant qu'il est au coeur du manga.

Le dessin d’Elsa Brants reste fluide, très expressif et d’un style qui sert parfaitement le ton humoristique du manga. Les décors sont peu présents mais suffisamment pour planter les lieux dans lesquels se déroulent chaque épisode. Les personnages sont bien définis, surtout lorsqu'il s’agit de créatures monstrueuses ! La mise en scène est claire et permet une lecture sans hésitation ni confusion.

Tous les ingrédients d’un bon gag manga sont réunis dans Save Me Pythie et cela se confirme avec ce second tome des aventures bizarres de Pythie et Xanthe. Un global manga made in France qui séduit sans mal les fidèles du manga. Kana a décidément du flair pour les jeunes talents !

Points forts :
  • Humour 
  • Mise en scène 
  • Détournement des mythes grecs classiques 
  • Personnages attachants 
  • Dessin adapté au ton du récit

Points faibles : 
  • Il manque dans ce tome un lien franc entre le don/malédiction de Pythie et les aventures du duo de héros… Un peu dommage. 



Verdict : Un Très Bon Tome !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017