dimanche 28 décembre 2014

Notre critique du tome 20 de « Bakuman »

Actu Manga, Bakuman, Critique Manga, Jump, Kana, Manga, Shonen, Takeshi Obata,

Actu Manga, Bakuman, Critique Manga, Jump, Kana, Manga, Shonen, Takeshi Obata,
Dessinateur : Takeshi Obata
Scénariste : Tsugumi Ohba
Editeur : Kana
Collection : Shonen
Genre : Shonen, Tranche de vie, Humour, Romance
Public : Tout public
Site officiel : Kana 
Prix : 6,85€
Sortie : 28 novembre 2014
Statut de la série : Terminée

A la surprise de tous, Miho avoue son étonnante histoire d’amour en direct lors de son emission de radio. Les appels d’intervenants affluent et sont souvent peu sympathiques. Face à ces agressions verbales, Mashiro n’y tient plus et téléphone à son tour à la station de radio. Il clame haut et fort que rien n’est inventé, qu’ils sont sincères et que Miho ne mérite pas d’être attaquée par ceux qui se prétendaient ses fans. La tempête médiatique passe et Miho réalise que ses fans ont compris sa sincérité. Mais un nouveau nuage se profile : si elle est choisie pour le rôle titre de la version animée de Reversi, ne va-t-on pas penser que c’est uniquement grâce au piston de son amoureux ? Son talent ne sera pas reconnu et leur rêve frôlerait encore une fois l’échec… La force de l’amour de Mashiro et l’amitié de tous ses amis suffiront-ils à soutenir Miho lors de ce qui s’annonce comme la plus rude compétition qu’elle va devoir affronter lors d’une audition ?

Dernier tome de cette série unique, ce numéro 20 ne plie pas devant la nécessité de mettre un joli point final à une histoire surprenante, riche et tenue en haleine par une promesse d’enfants sincères. Le mariage de Miho et Mashiro va-t-il avoir lieu oui ou non ? Parce qu’à l’image de ces protagonistes principaux, le lecteur attend l’occasion depuis longtemps ! Dans ce récit, dix ans ont passés sur ce rêve de fous, non pas seulement guidés par l’ambition mais aussi par l’amitié, l’amour, le désir de réussir à vivre leur vie comme ils le souhaitaient et non pas comme les codes sociaux le leur dictaient. Bien des épreuves, des rencontres, des challenges, des échecs et des coups du sort ont eu la bonne idée de venir entraver ce chemin mais dans ce final bienvenu et bien amené, on en prend pour son grade. Et oui, il y a une fin heureuse, pas de spoiler ici puisque le ton général de Bakuman n’est pas aux surprises négatives ni à la tristesse. Mais, fidèle à lui-même, Ohba sensei tient encore à ménager le suspense en tendant de nouveaux fils sur la route de ses héros.

Concours à la place d’audition, rôle décisionnel du lectorat et du public dans le choix de cette voix qui ouvrira les portes du bonheur conjugal et enfin, importance du rôle de l’éditeur dans le choix de mettre fin à une série au plus fort de sa popularité, ce qui n’arrive sans doute pas très souvent quoi qu’en espèrent les mangakas. Mettre fin à une histoire tant qu’elle reste forte, populaire plutôt que de la prolonger aussi longtemps que possible ou jusqu’à ce qu’elle ne plaise plus, épuisée par un entêtement éditorial infructueux et franchement destructeur, voilà le choix du duo Ashirogi, et l’imposer ne sera pas tâche aisée ! Mais tout est bien qui finit bien. Bakuman se clos sur une belle fin, à la fois attendue et inattendue, pleine de sourire et d’espoir sur un message : les efforts sont toujours récompensés pour peu qu’on s’en donne la peine.

Bien entendu, Obata sensei donne dynamisme, superbe, énergie et esthétisme à cet ultime volume, illustrant à merveille toutes les péripéties et émotions qui animent les derniers instants de cette histoire. Un seul regret pour les lecteurs fleur bleue : pas de scène de mariage avec une Miho en robe blanche sublimée de fleurs… Mais ce choix s’accorde finalement bien avec la personnalité des deux personnages que sont Miho et Mashiro, timides sauf quand il faut montrer les crocs, discrets, réservés mais sincères. Un vrai plaisir que de lire cette fin et même relire l’ensemble de la série.

Bakuman reste une série indispensable à tout fan de manga tant elle explore avec finesse, humour et clairvoyance le monde pas si rose du manga. Merci à Kana de l’avoir proposé en version française, d’avoir respecté un rythme de parution égal et une qualité d’édition sans faille.

Points forts : 
  • Histoire 
  • Thématique 
  • Bonne fin 
  • Personnages 
  • Dessin 

Points faibles : 
  • Et la scène finale de mariage ? ^ ^ 


Verdict : Un Excellent Tome !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017