dimanche 28 décembre 2014

Notre critique du tome 65 de « Naruto »

Actu Manga, Critique Manga, Jump, Kana, Manga, Masashi Kishimoto, Naruto, Shonen,

Actu Manga, Critique Manga, Jump, Kana, Manga, Masashi Kishimoto, Naruto, Shonen, Dessinateur : Masashi Kishimoto
Scénariste : Masashi Kishimoto
Éditeur : Kana
Collection : Shonen
Genre : Shonen, Baston, Action, Humour, Fantastique
Public : Tout public
Site officiel : Kana 
Prix : 6,85€
Sortie : 21 novembre 2014
Statut de la série au Japon : En cours

Sasuke est parvenu à sa destination avec son étrange petit groupe. C’est au sanctuaire Uzumaki où dorment des masques magiques qu’il regarde Orochimaru exécuter la réincarnation des morts et faire revenir à la vie les quatre premiers Hokage. Sasuke a décidé d’entendre de leur bouche la vérité sur les origines du village de Konoha, la méfiance qui a plongé les Uchiwa dans une spirale infernale et poussé Itachi à devoir accepter l’impensable extermination de son clan. Bien que l’attitude du légendaire Premier Hokage Harashima dénote par son apparente nonchalance, il accepte de raconter comment il rencontra Madara, pourquoi ils se sont battus et d’où est venue la fondation du village de Konoha. A travers son récit, l’évidence apparaît : les Uchiwa portent en eux non une malédiction liée à leur pupille spéciale mais une évidence qui s’est faite jour au fil du temps, celle que les Uchiwa sont bien trop enclins à se laisser dominer par leurs passions, à tel point que cela affecte leur subconscient et les rend plus dangereux encore. C’est la perte d’un être cher, le choc émotionnel qui se traduit par une évolution de leur pupille mais surtout les poussent à rechercher toujours le meilleur moyen d’éteindre ce feu dans leur cœur qui fait d’eux des êtres condamnés au pire. Sasuke pourra t-il entendre cette vérité liée à son sang ? Acceptera t-il de renoncer à sa vendetta pour autant ?

Même si le héros Naruto est absent de ce tome, on pouvait attendre beaucoup d’une telle rencontre, Sasuke demandant des comptes non plus à divers personnages ayant exécuté les ordres de décisionnaires mais aux chefs suprêmes en personne. Quelles ont pu être leurs raisons, sont-elles valables, en valaient t-elle le prix payé ? Au final… on reste coi à la lecture des souvenirs du premier Hokage, un personnage tant vanté et redouté par des ennemis ou alliés morts au fil des 64 tomes précédents qu’on l’espérait plus convaincant. Mais si cet homme de parole et de principes se dévoile, il n’en reste pas moins un chef mythique peu digne de sa légende. Un zest de Naruto dans son caractère, tout comme le Madara de ses souvenirs semble une copie de Sasuke. Bref, les souvenirs du Hokage ressemblent un peu trop à l’amitié malmenée Naruto-Sasuke…

Masashi Kishimoto manque t-il de carburant ou bien est-ce délibéré ? Nul ne peut le dire mais l’ensemble passe mal, manque de matière. De même, si on avait compris par les diverses pistes que l’évolution de la fameuse pupille Uchiwa était liée à l’émotionnel de son/ses porteurs(s), l’explication donnée reste peu convaincante, un rien alambiquée… Incrédulité est le maître mot qui reste après la lecture de ce tome qui aurait pu être bien meilleur.

Evidemment, cette impression générale n’est qu’analyse intellectuelle de l’avancée scénaristique mais l’univers de Naruto est si riche de personnages, d’un passé ancestral, de conflits, il y a presque une mythologie propre à cette série, que certains axes apparaissent décevants tant on en attendait plus. Peut-être trop ? Après 64 tomes, comment peut-il en être autrement ? De là à juger que Naruto s’essouffle, il n’y a qu’un pas mais attendons la suite avant de décider.

Le dessin de Masashi Kishimoto reste égal à lui-même, dynamique dans la mise en scène des combats, intense dès qu’il faut présenter les instants dramatiques, de réflexions, de partage d’idées. Il met en image un scénario fluide et clair. Du bon shonen avec ce qu’il faut de détails, d’expressions, de mouvements.

Naruto approche de la fin et c’est peut-être bien car plus on avance moins on est convaincu par les arguments des deux principaux héros.

Points forts : 
  • Mise en scène 
  • Personnages 
  • Révélations sur des personnages gardés secrets pendant longtemps
  •  Dessin qui sert bien le récit mis en place 
  • Dynamisme 

Points faibles : 
  • Arguments peu crédibles sur la nature des Uchiwa 
  • Sasuke change encore d’avis… ???? Peu convaincant… 


Verdict : Un Tome Moyen !!!


2 commentaires :

  1. Anthony Michael Agosti30 décembre 2014 à 17:11

    Bonne analyse ! Cependant, il semblerait qu'il y ait une erreur risible sur Kishimoto : depuis quand c'est (devenu) une femme ? x)

    RépondreSupprimer
  2. o_O !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Ouh la boulette de frappe..... Je corrige de suite!! merci et désolée du retard!!

    RépondreSupprimer

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017