mardi 14 avril 2015

Notre critique de « Dragon Ball Xenoverse »

Bandai Namco Games, Dragon Ball Xenoverse, Critique Jeux Vidéo, Jeux Vidéo, Dimps,

Bandai Namco Games, Dragon Ball Xenoverse, Critique Jeux Vidéo, Jeux Vidéo, Dimps,Éditeur : Bandai Namco Games
Développeur : Dimps
Genre : Combat
Univers : Manga
Version Testée : PC
Autres Supports : PS4, PS3, Xbox One et Xbox 360
Multijoueur : 1 à 6 joueurs
Classification : + 12 ans
Sortie France : 27 février 2015
Prix Moyen : 40€

Dragon Ball Xenoverse est un jeu de combat dans l'univers du manga culte d'Akira Toryama, l'histoire nous transporte à Toki-Toki City aux côtés de Trunks qui, avec la Kaio du Temps, s'aperçoit de perturbations dans le déroulement des évènements de Dragon Ball Z. Ces changements temporels affectent l'histoire et en modifient la finalité. Que se passerait t-il si Piccolo et Sangoku échouaient à vaincre Radditz ? Si Sangoku ne parvenait pas à vaincre Végéta lors de son arrivée sur Terre pour la première fois ? Pour éviter d'avoir une réponse à ces funestes questions, Trunks demande à Shenron de faire venir un guerrier capable de protéger l'histoire et d'en empêcher les modifications, et ce guerrier, c'est vous, c'est nous !


Le jeu débute donc par la création de votre avatar avec un choix particulièrement cornélien quand vous êtes un grand fan de Dragon Ball. En effet, vous devez choisir de quel race est votre héros ! Pour ce faire, vous pouvez choisir entre un Humain, un Namek, un Majin (la race de Buu), un Saiyan ou un représentant de la race de Freezer en sachant que pour toutes les races, hormis celle de Freezer et les Nameks, vous devrez choisir entre un homme et une femme. Loin d'être juste esthétique, ce choix du sexe et de la race conditionne en quelques sortes votre affinité au combat. Par exemple, la race de Freezer est la plus rapide de toutes, mais en contrepartie, elle frappe moins forts, de même, un Majin frappera naturellement moins fort qu'un Saiyan mais aura plus d'endurance et l'efficacité des objets sera décuplée. Bref, sans être extrêmement déterminant pour la suite du jeu, ce choix peut, à niveau égal avec un adversaire d'une autre race, faire la différence. Une fois ce choix effectué, vous pouvez personnaliser l'apparence de votre avatar via différentes options esthétiques et obtenir un personnage réellement unique, vous devrez également choisir une affinité pour le combat (savoir si vous avez des prédispositions pour le corps à corps, le combat à distance ou un équilibre entre les deux).

Une fois à Toki-Toki City, Trunks va vous apprendre les rudiments du combat. N'ayant pas de manettes à brancher sur l' ordinateur, nous étions un peu inquiet quant à l'ergonomie du gameplay avec le duo souris/clavier mais après quelques minutes d'entraînement, nul craintes à avoir ! C'est parfaitement jouable sans manette ! Certes, il faut quelques minutes pour apprivoiser les touches mais une fois ce cap franchi, l'ergonomie en combat est exemplaire ! On frappe, on esquive, on contre, on s'envole sans aucun problème, c'est bien simple, nous n'avons jamais eu le sentiment de devoir brancher une manette à un quelconque moment du jeu et cela, c'est un vrai plaisir !


Les combats justement, autant prévenir ici, nous ne ferons aucune comparaison avec les précédents jeux Dragon Ball de ce genre, par exemple, la série des Budokai, principalement parce que nous y avons très peu joué.

Les combats, donc, sont intenses et ne laissent que peu de répit aux erreurs. Certes, les premiers affrontements sont simples, le temps de laisser le joueur bien s'approprier son personnage et ses attaques, mais une fois l'habitude prise, les joutes gagnent en violence et en intensité pour notre plus grand plaisir !


Lors d'un combat, il y a trois jauges très importantes à surveiller et gérer correctement ! D'une part, votre barre de vie, naturellement me direz-vous, ensuite, votre barre d'endurance qui conditionne votre capacité à pouvoir esquiver ou parer les attaques et enfin, votre jauge de Ki qui symbolise votre réserve possible d'attaques, spéciales ou non. Hormis la vie qui ne remonte qu'au moyen d'objets (les capsules de vie de Bulma Corporation), l'endurance et le Ki remontent plus ou moins vite en fonction du combat et des âmes Z équipés. En résumé, inutile de foncer tête baissé en tapant tout ce qui bouge car tôt ou tard, vous serez à court d'endurance et/ou de Ki et en général, votre ou vos adversaire(s) ne vont pas vous rater.

Sans en avoir l'air, cela ajoute une certaine forme de stratégie lors des duels puisque ces jauges sont d'une importance capitale pour vous permettre de remporter la victoire et la bonne gestion de cela est vitale.


Laissons la maniabilité de côté un temps et intéressons-nous à une question qu'énormément de joueurs placent au sommet de leurs attentes vidéoludiques. Graphiquement, c'est bien ? Eh bien oui ! Nous jouons sur PC mais n'ayant pas une foudre de guerre, nous sommes agréablement surpris de la très bonne optimisation du soft. Avec des réglages "Moyen" le jeu tourne à 45-60 FPS en fonction des environnements, autant dire que c'est très raisonnable ! Un soin particulier a été apporté aux personnages, et même à votre avatar puisqu'il apparaît lors des cut-scènes, que ce soit lors d’événements de Dragon Ball Z ou plus simplement lors de discussions entre Trunks et la Kaio du Temps. Les différentes arènes sont variées, vous pourrez combattre dans la Salle de l'Esprit et du Temps, dans l'espace de la Terre voir même, de la planète Végéta ! De plus, lors de vos combats, le décor est en parti destructible, lancez un Ka Mé Ha Mé Ha sur votre adversaire et non seulement, un sillon va apparaître sur le sol mais en plus, pour peu que votre cible soit dos à un élément destructible, ce dernier volera en éclat sous l'impact et ça, c'est génial ! Seul petit bémol, les éléments détruits disparaissent au bout de quelques secondes, probablement pour ne pas alourdir l'écran.


Nous avons mentionné les âmes Z, qu'est-ce que donc ? Eh bien pour en parler, nous devons aborder la personnalisation. En effet, votre avatar n'est pas fixe, vous pouvez le personnaliser en modifiant ses vêtements, et chaque vêtement fait partie d'un ensemble constituant une tenue, modifiant les caractéristiques en fonction de votre choix. Vous pouvez aussi choisir les différentes techniques qu'il va utiliser en fonction de celles que vous avez débloquées et vous pouvez l'équiper d'âmes Z. Ce sont des objets très importants puisque chaque âme Z offre ses propres avantages et inconvénients, il en existe un très grand nombre, que vous pouvez fabriquer ou récupérer durant les quêtes. Chaque âme Z permet d'ajouter un petit bonus à votre personnage, par exemple, vous avez l'âme Z des Policiers du Temps qui vous permet, durant un combat, de revenir à la vie au lieu de subir un K.O. D'autres âmes Z peuvent vous fournir un gain de puissance quand votre jauge de KI est au maximum, une autre peut activer automatiquement la parade si votre jauge d'endurance est pleine, bref, vous l'aurez compris, chaque âme Z propose des avantages, il vous faudra donc choisir avec sagesse celle que vous équiperez.

Pour le reste du jeu, hormis l'histoire principale, au fil de votre progression, vous pourrez partir en "Quêtes Parallèles", c'est à dire, des quêtes annexes qui vous demandent, le plus souvent, d'enchaîner des combats contre des personnages prédéfinis, parfois, en veillant à ce que un allié obligatoirement présent et géré par l'IA reste en vie, mais vous pouvez aussi avoir des quêtes vous demandant de réunir les Dragon Ball disséminées sur la carte. Sachez toutefois que chaque quête propose des conditions "secrètes" que vous devez trouver par vous-même, ces conditions une fois réunies, peuvent déclencher un combat bonus, vous offrant une chance de gagner plus d'objets que prévus. Chaque mission peut être accomplie seul ou en équipe, que ce soit avec d'autres alliés gérés par l'IA ou avec des joueurs humains si vous êtes dans le mode multijoueur du soft.


À ce propos, le mode multijoueur est intéressant sans pour autant être parfait. Vous pouvez au choix, demander de l'aide à d'autres joueurs pour une quête ou les aider à faire la leurs. Vous pouvez aussi décider d'effectuer des combats contre d'autres humains. Hélas, à plusieurs reprises, hormis les coupures intempestives du serveur, nous avons eu droit à des combats déséquilibrés pour les bas niveaux. Certes, ce n'est pas toujours ce cas de figure qui s'offre à vous mais quand cela arrive, c'est assez dommage et peut amener un joueur peu enclin au multijoueur d'habitude à carrément éviter ce mode de jeu.

Avant d'aborder les points négatifs et la conclusion, parlons d'une particularité intéressante. Tout au long de vos parties, vous aurez la possibilité de devenir l'élève d'un maître, ces maîtres sont des personnages du manga et de l’anime tel que Piccolo, Sangoku, Freezer, C-18 etc. Chaque maître vous enseignera ses techniques favorites (le Final Flash pour Végéta par exemple) tout en vous permettant de progresser. De plus, certains demandent des conditions précises avant de vous accepter, par exemple, atteindre un niveau spécifique ou encore avoir terminé au préalable l'entraînement avec tel mentor.


Cependant, la progression d'affinité envers un maître, nécessaire pour qu'il vous enseigne une nouvelle technique est trop longue et peut donner envie à un joueur lambda de ne pas en prendre un. De plus, un autre défaut est l'IA, surtout celles des alliés qui parfois, est franchement mauvaise. Nous avons déjà eu le droit à des combats 3vs3 qui sont vite devenus des 1vs3, la faute à une IA alliée aux fraises.

Au final, que pensez de ce Dragon Ball Xenoverse ? Eh bien, on est devant un des meilleurs jeux Dragon Ball de ces dernières années, qui plus est, disponible sur PC en plus des supports consoles, ce qui est un atout ! La maniabilité est exemplaire, l'optimisation réussie, le fait de pouvoir créer son propre personnage parmi les différentes races est très appréciables, même si, pour chipoter, on peut regretter les options de personnalisations peu nombreuses au final (mais nous sommes dans un jeu de combat et pas un RPG donc bon...). Pour finir, mentionnons l'absence de cross-play entre les versions Xbox 360 et Xbox One et les versions PlayStation 3 et PlayStation 4.

Points Forts :
  • L'Histoire de Dragon Ball sous un nouveau jour !
  • Créer son propre personnage parmi différentes races du manga et sa personnalisation in-game !
  • La maniabilité !
  • L'optimisation !
  • La possibilité de choisir entre voix anglaises ou japonaises !
  • La durée de vie !
  • Le choix de personnages importants !
  • Un suivi constant des développeurs !
  • Avoir pour maître un des personnages du manga ou de l'anime !
  • Parce que c'est Dragon Ball !

Points Faibles :
  • Un certain déséquilibre lors de combats contre d'autres joueurs par moment.
  • Le temps d'obtention de nouvelles techniques avec son maître trop long.
  • Réunir les Dragon Ball pour invoquer Shenron est fastidieux (quoiqu’une mise à jour approche pour corriger cela)
  • L'instabilité des serveurs (en tout cas sur PC via Steam)



Verdict : Un Très Bon Jeu !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017