dimanche 21 juin 2015

Notre critique du tome 1 de « Légendes de Tarsylia »

Actu Manhua, Critique Manhua, Légendes de Tarsylia, Manhua, Urban China, Wu Miao,

Actu Manhua, Critique Manhua, Légendes de Tarsylia, Manhua, Urban China, Wu Miao,
Dessinateur : Wu Miao
Scénariste : Wi Miao
Éditeur : Urban China
Collection :Aucune
Genre : Fantasy, Fantastique, Contes
Public : Tout Public
Site officiel : Urban China 
Sortie : 12 juin 2015
Prix : 19,95€
Statut de la série : En cours de publication

Tasylia, un monde abandonné par les Dieux après une énième guerre, parce qu’ils jugèrent que les hommes ne méritaient plus leur protection, qu’ils avaient perdu foi en eux. En dépit des hésitations de certaines divinités et des reproches du roi des nains, le Père des Dieux décida que désormais Tarsylia serait livrée à elle-même. Alors le roi des nains défia les divinités et leur vengeance fut terrible. Les royaumes de Tarsylia sont nés de cette guerre du Chaos, les nains renvoyés sous terre pour leur impudence, en punition pour leur alliance avec le roi des Dragons, les hommes farouchement décidés à survivre, prêts à toutes les bassesses, les conquêtes mais usant encore des croyances dont avaient besoin les petites gens, utilisant les démons pour servir leurs intérêts, acceptant des pactes que mêmes les puissants sorciers ou le Pape lui-même ne sauraient défaire, d’autant plus qu’ils pratiquent le rappel des morts et en font leurs meilleurs soldats…

Actu Manhua, Critique Manhua, Légendes de Tarsylia, Manhua, Urban China, Wu Miao,

Légendes de Tarsylia n’est ni vraiment une BD ni un recueil de contes, c’est une œuvre hybride qui présente toute la splendeur des meilleurs ouvrages des deux genres à thématique fantasy. Se basant sur des codes classiques de la Fantasy et des contes comme on les retrouve dans toutes les traditions du monde, Wu Miao a créé un monde qui mélange le fantastique, la morale, l’aventure, la romance, la sorcellerie, l’appétit guerrier, l’arrogance, l’apprentissage de la vie, la magie, les religions et leurs failles, le mysticisme…

Après 20 pages de textes relatant la genèse de Tarsylia, les mésaventures spécifiques à quelques uns de ses hauts personnages devenus légendes, définissant les lieux et deux pages de cartes permettant de bien situer chaque endroit, le reste de l’ouvrage est composé d’épisodes successifs mais sans lien les uns avec les autres. Sous la forme d’ombres chinoises réparties dans de petites cases, on découvre de petits contes qui tous, révèlent la vie d’un sorcier, d’un enfant passant un contrat avec un démon, d’un fils de dragon prêt à quitter le nid, d’une femme évêque si fidèle à son rang qu’elle laisse passer le bonheur de sa vie et se laisse dévorer par le chagrin, d’un guerrier avide de pouvoir prêt à trahir les siens, d’un fantôme plus heureux que lorsqu’il était de chair…

Actu Manhua, Critique Manhua, Légendes de Tarsylia, Manhua, Urban China, Wu Miao,
Actu Manhua, Critique Manhua, Légendes de Tarsylia, Manhua, Urban China, Wu Miao,

Chaque récit s’attache soit à donner une petite morale, comme cela est le but de tout conte, soit à détailler ce qui est exprimé dans les pages de texte. Ainsi, le roi des Dragons qui est à peine cité dans les premières pages de texte dévoile son histoire plus loin dans l’ouvrage, au cours d’un chapitre qui lui est consacré. On entrevoit parfois, l’héritage de certaines mythologies ou traditions écrites européennes mais le plus souvent, l’univers créé par Wu Miao est original et addictif. Il révèle les travers de l’âme humaine sous tous les aspects les plus inattendus, et aucun personnage n’est plus sage ou sympathique qu’un autre. A ce titre, les Légendes de Tarsylia est un vrai recueil de contes à tendance fantasy, riche et atypique. On y ressent toutes les influences culturelles possibles et pourtant aucune ne s’en détache particulièrement tant l’ensemble forme un tout cohérent.

Le dessin de Wu Miao est surprenant de par son choix de travailler en ombres chinoises. On pourrait penser que cela lui permet d’éviter nombre de difficultés graphiques mais il est évident face au trait acéré et délicat de certains éléments qu’il privilégie au contraire une approche alliant son propos à l’image : les ombres chinoises sont le vecteur le plus populaire pour présenter les contes au public ! La magie fonctionne car on s’attache plus au récit qu’aux détails mais on savoure la finesse du dessin de chaque détail des costumes, des décors, des profils. On est enveloppé d’une atmosphère délicate et propre à évoquer l’onirisme.

Urban China surprend une fois encore par l’audace de ses choix. Légendes de Tarsylia promet d’être une série très riche et différente, présentant un autre nouveau visage de la BD chinoise, plus proche du beau livre. La qualité éditoriale est bien sûr au rendez-vous et le soin porté à l’impression justifie le prix de ce volume de 248 pages dans lesquelles l’alliance noir et blanc est idéale, la traduction et la mise en page sans faute ni coquille.

Points forts : 
  • Univers de Fantasy original, proche du conte 
  • Variété des récits dans le récit 
  • Qualité des récits 
  • Choix graphique surprenant, assumé et bien traité 
  • Alliance fond et forme
  • Tracé précis et élégant 
  • Édition française de qualité, respect de l’œuvre originale 

Points faibles : 
  • Il faut aimer lire car il y a beaucoup de texte pour une bande dessinée


Verdict : Un Excellent Tome !!! 


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017