dimanche 14 juin 2015

Notre critique du tome 2 de « La Princesse Vagabonde »

Actu Manhua, Critique Manhua, La Princesse Vagabonde, Manhua, Urban China, Xia Da,

Actu Manhua, Critique Manhua, La Princesse Vagabonde, Manhua, Urban China, Xia Da,
Dessinateur : Xia Da
Scénariste : Xia Da
Éditeur : Urban China
Collection : Urban China
Genre : Historique, Action, Combats, Complots
Public : Tout Public
Site officiel : Urban China
Sortie : 12 juin 2015
Prix : 12€
Statut de la série : En cours de publication

Fuyant pour sa vie, la princesse Yongning alias le vagabond Li Changge est devenue stratège au service du gouverneur de la province de Shuo. Grâce à elle, l’avancée des envahisseurs turcs a été provisoirement repoussée. Hélas, cette victoire n’assure pas la paix. Yongning/Li Changge doit combattre cette armée ennemie mais aussi les espions de son oncle qui la soupçonne d’être encore en vie et de menacer son trône. Tout le monde veut savoir qui se cache derrière sa fausse identité, à commencer par le seigneur Ashina, commandant des turcs, qui admire ses tactiques. Envoyé par le grand Gengis Khan lui-même, Ashina veut prendre Shuo et sa ville Shuozhou pour ensuite fondre sur la capitale impériale. Face à cette certitude, Yongning/Li Changge va devoir choisir entre la princesse Tang qui dort encore en elle et ses nouvelles responsabilités au titre de stratège protecteur de Shuo…

Le destin s’acharne superbement sur la princesse déchue mais résolue ! Ce second tome se parcourt avec fébrilité car chaque page peut précipiter Yongning entre les griffes des assassins de son oncle. Les espions, les traîtres sont partout, ils complotent contre Yongning mais aussi contre le gouverneur auprès duquel elle a trouvé refuge, menaçant les vies de Yongning, du gouverneur et de sa famille mais aussi de tous les habitants de cette province abandonnée par l’empereur. L’intelligence de Yongning n’a d’égal que le nombre grandissant de ses ennemis et suggère sans cesse que sa véritable identité menace d’être découverte.

Ce tome se concentre sur les bassesses politiques et militaires qui entourent le gouverneur et condamne son action pourtant courageuse et digne, insistant encore sur la cruauté de l’oncle usurpateur de trône poursuivant Yongning. Nombre de personnages secondaires restent à situer entre les deux camps qui se multiplient le temps d’un volume, incluant le camp des turcs avec leur insaisissable Ashina, le camp du gouverneur de Shuo qui pense d’abord à son peuple avant de concevoir un rôle dans le conflit pour le trône d’autant plus qu’il ignore tout de la vraie Yongning, le camp de ceux qui cherchent la perte de Shuo pour leurs propres intérêts… A la toute fin, et grâce à l’accent mis peu à peu sur la dégradation de l’état de santé de Yongning et la curiosité grandissante que nourrit le seigneur turc Ashina pour ce stratège sorti de nulle part qui fait échouer ses plans de guerrier aguerri, on devine une suite tout aussi palpitante.

Graphiquement, le talent de Xia Da s’impose tout autant que dans le premier tome. Un tracé précis, aéré, gracieux et minutieux qui souligne tout, des visages aux paysages, en passant par les costumes, les éléments décoratifs, les accessoires, les expressions… Rien n’échappe à l’extrême qualité picturale de ce manhua dont la mise en scène sert merveilleusement le récit.

Urban China propose ce second tome deux mois après le premier, annonçant un rythme de publication régulier et agréable pour le lecteur. Grand format, papier épais, couverture résistante à rabats, impression couleur sans faute jusque dans les premières pages du tome, traduction, typographie et mise en bulle agréables. Seules quelques pages en toute fin de volume souffrent d’un léger flou.

Vivement la suite !

Points forts : 
  • Histoire 
  • Personnages 
  • Héroïne attachante, forte, intelligente et belle, une vraie princesse chinoise ! 
  • Contexte historique et politique bien décrit sans alourdir le scénario 
  • Suspense 
  • Mise en scène 
  • Esthétique superbe 
  • Édition française de bonne qualité 
  • Rythme de publication agréable 

Points faibles : 
  • Un très léger raté d’impression sur 2 à 3 doubles pages en fin de volume qui n’échappe pas à l’œil averti au vu de la très haute qualité du dessin 


Verdict : Un Excellent Tome !!! 


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017