jeudi 9 juillet 2015

Notre critique du tome 2 de « Accel World »

Accel World, Actu Manga, Critique Manga, Manga, Ototo, Reki Kawahara, Shonen,

Accel World, Actu Manga, Critique Manga, Manga, Ototo, Reki Kawahara, Shonen,
Dessinateur : Hiroyuki Aigamo
Scénariste : Reki Kawahara
Éditeur : Ototo
Collection : Shonen
Genre : Action, Science-Fiction, Fantastique
Public : Tout Public
Site officiel : Aucun
Sortie : 2 juillet 2015
Prix : 6,99€
Statut de la série : En cours de publication

Afin de prouver à Kuroyuki que ses soupçons sont infondés, Haruyuki rend visite à son amie d’enfance et espionne discrètement la mémoire de son linker. Il est soulagé de découvrir que Chiyu n’est pas Cyan Pile, l’ennemi qui traque Kuroyuki dans le monde virtuel mais il trouve autre chose de très suspect : le linker de Chiyu a été piraté ! Quelqu’un espionne son amie mais pourquoi ? Cela a-t-il un lien avec lui et sa récente intégration dans l’Accel World ? Serait-il possible que Cyan Pile se serve de Chiyu qui lui est proche ? Haruyuki ne sait plus que penser. Sans compter que Chiyu, ignorant ses manigances, a tout de même semé le doute dans son esprit : qu’est-ce qu’une fille aussi parfaite que Kuroyuki pourrait vraiment lui trouver ? Ne se sert-elle pas de lui tout simplement ? Haruyuki trouve le courage de s’expliquer avec Kuroyuki mais cela vire à la dispute. A tel point qu’ils ne voient que trop tard une voiture foncer sur eux…

Après un début plutôt original, d’autant qu’il mettait en vedette un garçon qui n’a rien pour être un héros, ce second tome glisse lentement dans un schéma typique du shonen.

Encouragé par son lien tout récent avec Kuroyuki, Haruyuki prend enfin sur lui pour faire face à plusieurs obstacles. Il renoue le contact avec Chiyu dont il fuyait la compagnie par son manque croissant de confiance en lui et les brimades endurées, il affronte la réalité de ce qui le différencie de la trop parfaite Kuroyuki, cherchant une raison pour l’intérêt qu’elle lui porte, trop soudain et trop surprenant pour lui sembler honnête, il accepte ses défauts et réagit en adulte pour y remédier enfin car il comprend que la sécurité de son amie dépend entièrement de lui, de sa capacité à se battre dans le monde de l’Accel World et enfin, il combat son illusion de la perfection incarnée par Taku dont il entrevoit les failles et les accepte. Qu’importe alors pour lui d’être affublé d’un avatar faiblard, de son manque d’expérience ou de l’ampleur de la tâche, il est enfin décidé à tenir le choc !

Propre au shonen donc, notre héros, toujours atypique physiquement, se transforme en parfait protagoniste vedette du manga de baston ou comment contourner les difficultés de son être pour mûrir et devenir un gagnant. Et bien entendu, ce courage et cette volonté tous neufs ne sont nourris que par la confiance, l’amitié et même l’amour que lui porte son entourage.

Sur cette trame très shonen, le bonus demeure un environnement virtuel bien sympathique, empli d’avatars qui rappellent autant les jeux vidéo réels que des personnages d’autres mangas à succès tels qu’un certain Wingman au design franchement bien vu ! Les séquences de baston, bien séquencées, sont dynamiques, recèlent une bonne dose de suspense et de surprises qui tiennent plus d’une évolution logique de l’avatar que de super attaques ou armes sorties de nulle part. A cela s'ajoute une superposition avatar-visages des protagonistes qui souligne les émotions que ne pourraient retranscrire les masques de leur apparence virtuelle et enrichit la lecture.

Accel World, Actu Manga, Critique Manga, Manga, Ototo, Reki Kawahara, Shonen,

Le dessin est donc le meilleur atout de ce tome 2 qui affiche désormais, et sans fard, un axe propre au shonen, de deux équipes qui vont s’affronter dans l’Accel World au cours de combats à mort mettant en jeu l’existence de leur avatar et leur accès au monde virtuel. Promesse faite à notre héros tout rond et mignon par sa belle : il sera le roi de l’Accel World !

Ototo poursuit son aventure avec Reki Kawahara qui délaisse le ton dramatique de Sword Art Online pour nous offrir un shonen plus léger où se mêlent tous les bons ingrédients du genre. Hiroyuki Aigamo  et Hima donnent une identité graphique efficace à Accel World  car elle accroche le lecteur. Ce second tome confirme Accel World comme une bonne série shonen que l’on a plaisir à lire.

Points forts : 
  • Évolution de l’histoire logique et facile à suivre 
  • Bon respect des codes shonen 
  • Personnages attachants, surtout le héros 
  • Action et baston bien dynamiques 
  • Mise en image et en scène efficace 
  • Humour 
  • Édition française sans défaut 

Points faibles : 
  • Le récit perd un peu de son originalité pour devenir un shonen qui suit tous les codes. 


Verdict : Un Bon Tome !!! 


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017