dimanche 19 juillet 2015

Notre critique du tome 7 de « Witchcraft Works »

Actu Manga, Critique Manga, Kana, Manga, Ryu Mizunagi, Shonen, Witchcraft Works,

Actu Manga, Critique Manga, Kana, Manga, Ryu Mizunagi, Shonen, Witchcraft Works,
Dessinateur : Ryu Mizunagi
Scénariste : Ryu Mizunagi
Éditeur : Kana
Collection : Shonen
Genre : Fantastique, Baston, Humour
Public : Tout Public
Site officiel : Kana
Sortie : 3 juillet 2015
Prix : 6,85€
Statut de la série : En cours de publication

La vie reprend son cours habituel après la fin du terrible affrontement contre Week-End. Takamiya et Kagari reprennent les cours et le jeune homme note quelques nouveautés : les membres du conseil des élèves l’ont enfin accepté et ses capacités intellectuelles et physiques sont bien meilleures. Persuadé que cela a un lien avec la disparition du 3e sceau qu’abritait son corps, il interroge Kagari. N’ayant pas de certitude pour lui répondre, elle lui propose de reprendre leurs recherches concernant leur passé oublié à tous deux et de se rendre à la demeure familiale des Kagari. Pendant ce temps, Week-End profite d’une pause à ses séances de torture pour faire naître le doute dans l’esprit de Kazane : quelqu’un lui a volé son contrat avec la ville… De son côté, Kasumi, plus décidée que jamais à évincer Kagari de la vie de son frère adoré propose une alliance aux sorcières humiliées par cette dernière !

Après une succession de combats haletante, Witchcraft Works retombe dans une habitude plus ou moins sympathique en associant des chapitres qui n’ont pas de lien entre eux ou très peu. Le thème de la quête de vérité quant aux sceaux que renferme le corps de Takamiya reste en filigrane mais se retrouve polluée par des chapitres comiques certes mais inutiles insistant sur la jalousie malsaine de Kasumi et qui se concluent comme une claque (donnée par Kagari). De même, lorsque Kagari et Takamiya sont de nouveau attaqués par surprise par d’autres adversaires rancunières, l’issue fait immédiatement retomber tout suspense et donc tout intérêt. Il n’est pas rare de voir ce genre d’insertion dans un shonen mais le fait que ces chapitres alternent avec les autres, plus en lien avec l’intrigue générale, donne une impression de fouillis.

Heureusement, une bonne moitié du tome reste concentrée sur les recherches qu’effectuent les deux principaux protagonistes, auxquelles se mêlent des situations à la fois comiques et sujettes au romantisme avec un Takamiya embarrassé mais laissant de marbre la belle Kagari. On obtient aussi quelques réponses qui mènent à d’autres questions et donc au tome suivant qui pourrait bien ouvrir une nouvelle porte sur cette fameuse vérité des sceaux !

Graphiquement, la qualité demeure égale, fidèle à ce que l’on aime depuis le premier tome, affichant un univers bien particulier, un humour décalé et une mise en case énergique. Le travail sur le grand nombre de physiques différents inhérent à la multiplicité de personnages secondaires issus du monde magique est remarquable, de même que l’attention portée au détail des décors et environnements.

Witchcraft Works renoue ici avec son ton volontairement décalé, note d’excentricité qui lui est propre mais à laquelle on avait volontiers renoncé dans les précédents volumes pour suivre une évolution plus linéaire mais plus directement liée à son intrigue.

Le soin apporté par Kana à la traduction et la mise en bulle/en page des dialogues et textes est plus évident encore sur ce tome qui contient parfois de longs monologues !

Points forts : 
  • Intrigue qui évolue encore un peu 
  • Mise en avant de personnages secondaires 
  • Reprise du style décalé typique de la série 
  • Action 
  • Dynamisme 
  • Humour 
  • Dessin 

Points faibles : 
  • Alternance de chapitres sans lien avec l’intrigue et des autres qui donne une impression de fouillis
  • Ton décalé peut-être trop poussé (les délires de Kasumi…) 


 Verdict : Un Bon Tome !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017