samedi 18 juillet 2015

Notre critique du tome 9 de « Assassination Classroom »

Actu Manga, Assassination Classroom, Critique Manga, Jump, Kana, Manga, Shonen, Yusei Matsui,

Actu Manga, Assassination Classroom, Critique Manga, Jump, Kana, Manga, Shonen, Yusei Matsui,
Dessinateur : Yusei Matsui
Scénariste : Yusei Matsui
Éditeur : Kana
Collection : shonen
Genre : Shonen, Humour, Baston, Action
Public : Tout Public
Site officiel : Kana
Sortie : 3 juillet 2015
Prix : 6,85€
Statut de la série : En cours de publication

Face à la lâcheté avec laquelle l’ancien professeur Takaosa vient de condamner ses camarades de classe contaminés par le virus, Nagisa laisse éclater sa colère. Mais l’enjeu s’annonce complexe : Nagisa ne peut user de techniques d’assassinat puisqu’il fait front avec son adversaire. En dépit de leur différence d’expérience et de gabarit, le garçon doit passer de l’assassinat en mode « combat ». Sa fureur peut-elle l’aider ou au contraire le piéger ? Depuis sa bulle, le professeur Koro lui rappelle que la colère n’est pas une alliée fiable et ordonne à Nagisa de se calmer. Se souvenant des leçons du fameux Lovro, Nagisa envisage l’affrontement sous un autre angle. Mais pour que la technique fatale de Lovro fonctionne, Nagisa doit être au plus près de sa cible. Le garçon commence alors à encaisser les coups…

Le dénouement du stage de vacances de la classe E s’expose dans ce tome 9, avec un style auquel on est maintenant habitué dans cette série. Une nouvelle technique, pas si extraordinaire que ça, pas spectaculaire mais qui demande de l’audace de la part du jeune Nagisa. Et ça fonctionne plutôt bien justement en raison de cette volonté tenace de la part de Yusei Matsui d’éviter le piège de la surenchère permanente dans son récit. Certes, Assassination Classroom est un shonen mais il tombe rarement dans le schéma scénaristique typique en raison d’une incessante vague d’humour et parce que l’on y trouve plusieurs héros, dont le premier est bien entendu la cible de tous. Ici, et bien que chacun ait eu droit à son petit duel (ok là c’est du classique), la vedette est laissée au plus gentil du groupe, au plus malingre des garçons de la classe aussi, Nagisa.

Une fois encore, ce personnage surprend par sa ténacité, contrastant avec un physique peu commode pour l’action, mais dont il tire habilement parti et sait jouer. On s’attend à un coup d’éclat qui se produit mais garde une efficace réalité (technique fatale surprenante mais pas magique).

Passé le duel final, on peut trouver simpliste la manière dont le problème de l’empoisonnement est réglé mais il est évident que Yusei Matsui voulait rapidement clore cet épisode… pour écrire deux chapitres tordants !

La crise désamorcée, la classe E retrouve un professeur Koro décidé à former des couples d’amoureux au sein de sa classe par le truchement de douteuses mises en scène dont il est finalement le grand guignol tandis que les élèves remarquent un changement d’attitude de Miss Pouffe envers le très sérieux Karasuma et décident d’y mettre leur grain de sel. L’équilibre revient en fin de tome avec une noire rencontre pour Lovro, l’annonce d’un nouvel adversaire pour Koro et une trahison orchestrée par le proviseur afin de remettre publiquement la classe E à sa sous place hiérarchique au cœur de l’école.

La diversité de ces chapitres nous en apprend un peu plus sur pas mal de protagonistes dans ce tome 9, évite le récit linéaire et ennuyeux et, accessoirement, prolonge la durée de vie de la série.

Graphiquement, le trait de Yusei Matsui ne change pas, à la fois propre au maître et respectueux des codes shonen, il affiche un dynamisme idéal pour chaque genre, s’adaptant aisément à l’action comme à l’humour avec un Koro bouillonnant de grimaces et de costumes variés.

Kana nous a fait patienter depuis avril mais c’est toujours un plaisir de lire un nouveau tome de Assassination Classroom !

Points forts : 
  • Action 
  • Suspense 
  • Personnages attachants et variés 
  • Histoire qui évite les pièges typiques du shonen 
  • Humour très présent dans ce tome 
  • Rythme soutenu 
  • Mise en scène 
  • Un trait très shonen et adapté au récit 
  • Décors assez présents 
  • Dessin de Koro toujours aussi bon car il traduit les situations et la côté fantasque du personnage, participe beaucoup à l’humour 

Points faibles : 
  • Des chapitres drôles qui atténuent la côté action pure de l’histoire mais qui rallonge la série, peut ne pas plaire à tous les lecteurs… 
  • Nagisa ressemble parfois vraiment à une fille!


Verdict : Un Très Bon Tome !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017