mardi 1 septembre 2015

Notre critique de « Only One »

Actu Manga, Critique Manga, Manga, Taifu, Yaoi,

Actu Manga, Critique Manga, Manga, Taifu, Yaoi,
Dessinateur : Yû Moegi
Scénariste : Yû Moegi
Éditeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Romance, Tranche de Vie
Public : Public Averti
Site Officiel : Aucun
Sortie : 27 août 2015
Prix : 8,99€
Statut de la série : Terminée en 1 tome

Cela fait bien des matins que Mochizuki s’abîme dans la contemplation d’un jeune homme qu’il croise systématiquement dans le métro en se rendant à son travail. Le beau ténébreux attire évidemment les regards. Le hasard va offrir à Mochizuki, trop timide et emprunté, l’occasion de faire sa connaissance : faussement accusé de peloter une lycéenne, il est immédiatement innocenté par cet homme qui n’hésite pas à la défendre. Doublement heureux, Mochizuki n’est pas au bout de ses surprises puisque le soir même, il retrouve le bel inconnu sur le chemin du retour, apprend qu’il se nomme Nakagura et qu’ils vivent dans le même immeuble ! Toutes ces coïncidences donnent l’aplomb nécessaire au grand timide pour inviter son sauveur à dîner. La soirée se passe si bien que dès le lendemain, les choses s’accélèrent ! Très rapidement, ils deviennent amants et vivent ensemble. Pour autant, Mochizuki admet qu’il ne connaît pas grand-chose de son séduisant compagnon. L’arrivée du volubile Hayami, ancien élève de Mochizuki, pourrait-elle changer la donne ?

Les succès de Yû Moegi (Private Teacher) ne sont plus à démontrer et on connaît bien son thème de prédilection : les amours entre élèves et professeurs. Avec Only One, rien n’échappe à la règle. Bien que ce one shot soit centré sur la première histoire, il contient trois autres récits, tous un peu dans la même veine, à la fois sensuels, sentimentaux et assaisonnés d’une bonne dose d’humour. Pour Yû Moegi, les relations amoureuses ne sont jamais compliquées, jamais tragiques, sans cesse pleines de beaux mâles qui n’ont de cesse que de plaire à l’élu de leur cœur. Only One présente ainsi la curieuse idylle de Mochizuki et Nakagura qui s’emballe en 24h et s’officialise en deux semaines…

Typique d’un style de yaoi dans lequel tout va très vite pour en arriver à l’essentiel soit les ébats des protagonistes, les mangas de Yû Moegi ne laissent planer aucun suspense ou si peu que l’on a l’impression de sans cesse lire la même chose. A l’opposé des yaoi qui cherchent l’exploration de la relation amoureuse et les méandres de son affirmation dans une société formatée, Yû Moegi aime à dessiner des histoires toujours légères, pour le plus grand plaisir de ses fans.

Son graphisme est en accord avec le récit, soigné sur le trait des visages, bien expressifs, élégants, faits pour la séduction, les proportions physiques sont également bien travaillées même si le contraste entre le grand costaud et le maigrichon du couple est parfois un peu trop surévalué ^^ ! Les gros plans sont à l’honneur, tout détail décoratif se retrouve donc réduit au minimum.

Taifu ayant déjà édité les titres majeurs de Yû Moegi, il est donc logique de voir publier cet autre yaoi pourtant moins récent et logiquement moins maîtrisé que ses deux précédents titres, Private Teacher, Ami ou Amant ?. Néanmoins, ce one shot ne manquera pas de séduire les fans de la mangaka et d’attiser la curiosité de nouveaux lecteurs pour l’ensemble de ses séries.

Points forts : 
  • On reconnaît le style de la mangaka tant dans le dessin que dans le type de récits 
  • Quatre histoires dans un seul volume 
  • Idéal pour les fans du genre et de Yû Moegi 
  • Très beau graphisme 
  • Qualité éditoriale 

Points faibles : 
  • La rapidité avec laquelle se déroule l’histoire principale manque de finesse, un rien irréaliste 
  • Disproportion graphique entre certains personnages 
  • Moins bon que les autres titres, plus récents, de la mangaka 


Verdict : Un Tome Moyen !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017