dimanche 25 octobre 2015

Notre critique du tome 8 de « Witchcraft Works »

Actu Manga, Critique Manga, Kana, Manga, Ryu Mizunagi, Shonen, Witchcraft Works,

Actu Manga, Critique Manga, Kana, Manga, Ryu Mizunagi, Shonen, Witchcraft Works,
Mangaka dessinateur : Ryu Mizunagi
Mangaka scénariste : Ryu Mizunagi
Éditeur : Kana
Collection : Shonen
Genre : Fantastique, Baston, Humour
Public : Tout Public
Site officiel : Kana
Sortie : 16 octobre 2015
Prix : 6,85€
Statut de la série : En cours de publication

Sur l’idée de Kagari, Takamiya l'accompagne jusqu'à la demeure ancestrale des Kagari en quête d’informations sur les sceaux. Ils ne rencontrent pas d’opposition et ne croisent d’ailleurs personne… La clé que Kagari a reçu de Mr Mikage n’ouvre aucune porte des lieux mais la jeune sorcière semble bientôt suivre un fantôme, une apparition née de sa mémoire. Peu à peu, plusieurs éléments de son passé dans cette maison lui reviennent, les menant tous deux au grenier. Là, ils découvrent le secret auquel la clé donne accès : la preuve qu’à l’âge de 12 ans, ils se sont souvent fréquentés. Mais pourquoi n’en ont-ils aucun souvenir, ni l’un ni l’autre ? Serait-ce un tour de Kazane ? Car des images commencent aussi à hanter les rêves de Takamiya, lorsque, enfant, il suivait Kazane pour son apprentissage. Mais de quoi ?

On avance d’un bon pas dans l’intrigue générale au cours de ce tome 8 !

On s’en doutait après les visions du passé, très rares et courtes, mais intelligemment placées ça et là au cours des derniers tomes. Les indices étaient là mais pour les relier, il fallait cette plongée dans le cœur du sujet : un évènement tragique qui a failli coûter la vie de nos deux héros lorsqu’ils étaient enfants a provoqué leur amnésie. Provoqué ou incité par les sorcières Kagari afin de séparer ces deux-là. Le mystère demeure sur le vrai pourquoi et les circonstances précises, de même que le lien direct avec le pouvoir que renferme Takamiya. Néanmoins, on a enfin le plaisir d’approcher une part de la grande vérité au cœur de la série même de Witchcraft Works.

Ce qui lie Kagari et Takamiya est bien plus profond qu’un coup de foudre bizarre et inattendu ou le devoir de protection des Kagari envers le porteur du fameux pouvoir. Mieux : confrontée à son passé, Kagari perd lentement son masque de flegme et de sérieux absolus et Takamiya trouve la force de réagir en protecteur à son tour. Cette inversion des rôles annoncée lors de la dernière bataille se confirme (illustration de jaquette à l'appui), donnant à notre héros un peu plus de consistance en tant qu’homme phare de l’histoire mais aussi de magicien. Car les projets initiaux de Kazane étaient peut-être de faire de lui un sorcier suffisamment fort pour se protéger seul… La suite nous le dira.

Alternant le cœur de l’intrigue avec la légèreté loufoque des accès de jalousie de Kasumi, Ryu Mizunagi se plaît décidément à mélanger les genres et garde à Witchcraft Works son identité propre et toute son originalité.

Grâce à un dessin toujours aussi minutieux et fourni qui rempli à l’excès chaque case, Ryu Mizunagi anime brillamment son récit et joue tout autant sur la forme que sur le fond, présentant une variété d’expressions inédites sur le visage de sa belle héroïne. Une facette de Kagari que l’on n’avait pas encore vue et qui illustre bien qu’une part de la jeune fille est enfouie avec ses souvenirs. De quoi renforcer l’attrait pour la suite !

Points forts : 
  • Intrigue renforcée avec de nombreux indices dans ce tome 
  • Personnages principaux approfondis 
  • Équilibre entre thèmes sérieux et humoristiques 
  • Dynamisme 
  • Chapitre bonus sur Kasumi 
  • Dessin de qualité constante 
  • Édition française de qualité 

Points faibles : 
  • Néant 


Verdict : Un Excellent Tome !!! 


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017