dimanche 25 octobre 2015

Notre critique du tome 9 de « Dusk Maiden of Amnesia »

Actu Manga, Critique Manga, Dark Kana, Dusk Maiden of Amnesia, Kana, Manga, Maybe, Seinen,

Actu Manga, Critique Manga, Dark Kana, Dusk Maiden of Amnesia, Kana, Manga, Maybe, Seinen,
Dessinateur : Maybe
Scénariste : Maybe
Éditeur : Kana
Collection : Dark Kana
Genre : Suspense, Fantôme, Romance
Public : Public Averti
Site officiel : Kana
Sortie : 16 octobre 2015
Prix : 7,45€
Statut de la série : Terminée en 10 tomes

Plongée dans le passé. Les derniers jours de la vie de Yûko Kanoe se révèlent bien sombres. Une épidémie ravage le village et les accusés sont tout désignés : la famille Kanoe, garante du sanctuaire d’Akahito, dieu de la montagne, n’a pas rempli son rôle. Yukariko l’a appris de son père et l’explique à sa sœur après le décès de leur mère. Le rôle des Kanoe est de faire offrande au dieu et ce cadeau doit être « ce qu’il y a de plus précieux ». Pour Yukariko cela ne signifie qu’une chose : il faut sacrifier une vie humaine pour apaiser la colère divine. Yûko tente de raisonner sa cadette mais Yukariko a déjà pris sa décision. Si leur père refuse de faire ce sacrifice, elle s’en chargera…

A travers les souvenirs qu’elle a enfin acceptés, Yûko dévoile les derniers instants de sa vie à Teiichi. Dans le même temps, la vieille Yukariko conte ces mêmes jours à sa petite fille Kirie. On a donc deux versions de ce qui a entraîné la mort de Yûko et chaque point de vue est bien exploité. Maybe tient à montrer les tourments de chacune des deux sœurs afin de garder intact l’intérêt du lecteur pour ses personnages. La logique prend le dessus car cette mise en scène des points de vue explique le ressentiment de Yûko, sa détresse née des dernières heures de son supplice, et la naissance de ses deux versions fantôme : sa part de haine et de colère séparée de sa part d’indifférence à tout jusqu’à sa rencontre avec Teiichi. Seule la réunification de ces deux parts peut offrir à Yûko le repos de son âme…

On comprend aussi que si Yukariko a une lourde responsabilité dans son décès, sa culpabilité et son propre chagrin sont à l’origine de la femme qu’elle est devenue, de la manière dont elle a élevé Kirié et qu’elle peut être la clé de ce qui nous attend dans le tome 10. A ce stade du récit, les hypothèses sont multiples !

Maybe a réussi l’épreuve de la mise en scène et de la révélation fatidique. Corrélation entre son scénario et un trait puissamment expressif mis en cases avec mesure et suspense, ce tome 9 apporte des réponses poignantes et un début de conclusion qui fait mouche.

Vivement la fin qui arrivera au mois de décembre si tout va bien.

Points forts : 
  • LA révélation entre enfin en scène et elle est très bien écrite et dessinée 
  • Évolution du récit, logique mais à la hauteur de ce qu’attendent les lecteurs 
  • Atmosphère idéale pour ce thème et cet instant de l’histoire 
  • Émotions + + 
  • Suspense 
  • Mise en scène 
  • Graphisme totalement au service du récit 
  • Encrage puissant 
  • Mise en cases 
  • Édition française réussie 

Points faibles : 
  • Néant 


Verdict : Un Excellent Tome !!! 


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017