jeudi 10 décembre 2015

Notre critique du tome 2 de « My Number One »

Actu Manga, Critique Manga, Manga, Taifu Comics, Yaoi, My Number One,

Actu Manga, Critique Manga, Manga, Taifu, Taifu Comics, Yaoi,
Dessinateur : Hashigo Sakurabi
Scénariste : Hashigo Sakurabi
Éditeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Romance, Érotique, Humour
Public : Public averti
Site officiel : Aucun
Sortie : 26 novembre 2015
Prix : 8,99€
Statut de la série : Terminée en 2 tomes

La relation de Junta et Takato est au beau fixe même si le succès professionnel de Junta l’éloigne parfois des jours durant de son amant. Sous ses dehors blasé et sûr de lui, Takato en vient à s’inquiéter pourtant de ces absences même pas comblées par des appels ou des textos… Et si chaque fois qu’ils se retrouvent la passion est au rendez-vous, cette romance reste dominée par la nécessité du secret pour préserver leurs deux carrières. Rien d’étonnant à ce que Takato semble donc libre aux yeux d’un autre acteur à la mode avec lequel il commence à travailler…

Franchement, à la fin du tome 1, il n’était pas aisé de croire que l’histoire Takato-Junta gagnerait en intérêt mais ce second volume lui apporte une vraie suite qui accroche le lecteur.

Maintenant que Takato a accepté, au moins, la part sexuelle de leur relation, Junta s’en donne à cœur joie dès qu’il le peut ! Son côté un rien démoniaque semble même s’estomper, ce qui le rend plus sympathique. Dans ce second tome Hashigo Sakurabi donne d’ailleurs un peu plus la vedette au point de vue de Junta, amant décidé à briser les dernières barrières de Takato, mais aussi amoureux sincère qui réagit au quart de tour lorsqu’il soupçonne le piège tendu par un autre acteur.

En dehors des fantasmes érotiques de Junta qui le commencent, le récit suit une bonne vieille ficelle que l’on trouve même dans les shojos : l’entrée en scène non seulement d’un rival potentiel mais surtout d’un traquenard sournois qui vient fragiliser la relation amoureuse. Malgré tout, la mise en scène use bien du suspense, aussi se laisse t-on prendre au jeu d’autant que l’on est attaché aux deux héros et que cet épisode permet à leur romance d’évoluer un peu plus encore.

Cette édition limitée incluant 16 pages bonus offre une petite histoire du couple vedette ainsi que la suite du chapitre Lover Thief du tome 1 qui repousse les limites du triangle amoureux… Le trait de Hashigo Sakurabi garde la même lignée que dans le premier tome, avec un chara-design peu original mais expressif, un bon découpage et mise en cases des scènes, un érotisme basique mais qui fonctionne.

Bien que jouant encore sur le tableau des excès fantasmés de Junta, Hashigo Sakurabi s’efforce de conter une romance sympathique, qui parie surtout sur les sentiments de Takato, éternel indécis mais forcé de regarder en face ses réels désirs. Si ce yaoi n’a rien d’exceptionnel, Taifu a misé sur le potentiel sympathie de ses personnages et ça marche !

Points forts : 
  • Évolution sentimentale des personnages principaux 
  • Point de vue élargi à Junta pour le lecteur 
  • Narration avec astuces classiques mais bien employées 
  • Personnages attachants 
  • Mise en scène 
  • Humour 
  • Dessin au service du récit 
  • Édition française de qualité 

Points faibles : 
  • Récit bonus Lover Thief un peu limite si on aime le yaoi qui dépasse le simple fantasme érotique dessiné… 


Verdict : Un Bon Tome !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017