lundi 4 janvier 2016

Notre critique de « The Legend of Zelda - A Link to the Past »

Actu Manga, Critique Jeux Vidéo, Critique Manga, Jeux Video, Manga, Shonen, Soleil Manga, The Legend of Zelda, The Legend of Zelda : A Link to the Past,

Actu Manga, Critique Jeux Vidéo, Critique Manga, Jeux Video, Manga, Shonen, Soleil Manga, The Legend of Zelda, The Legend of Zelda : A Link to the Past,
Dessinateur : Shotaro Ishinomori
Scénariste : Shotaro Ishinomori
Éditeur : Soleil Manga
Collection : Jeux vidéo
Genre : Heroic-Fantasy, Humour, Aventure
Public : Tout public
Site officiel : Aucun
Sortie : 2 décembre 2015
Prix : 19,99€
Statut de la série : Terminée en 1 tome

Au royaume d’Hyrule, la paix règne depuis des ères. Pourtant, une nuit orageuse, le jeune Link est réveillé en sursaut par un appel à l’aide. La surprise passée, il croit à un cauchemar quand la voix se fait entendre de nouveau. C’est une jeune fille. Elle lui parle en pensées, affirme être la princesse Zelda et courir un très grand danger. Bien réveillé et soudainement convaincu, Link bondit hors de chez lui et se précipite au château d’Hyrule. La princesse dit y être prisonnière par la magie du sorcier Agahnim qui veut la sacrifier ainsi que d’autres jeunes filles pour obtenir la Triforce et régner sur le monde avec son maître Ganon. Link parvient au château pour voir son oncle mourir des mains du sorcier. Mais il n’a guère le temps de pleurer, déjà la menace atteint la princesse. Réfugié chez l’Ancien au cœur du Sanctuaire, Link entend le vieil homme lui dire qu’il doit être le héros de la légende, que lui seul peut sauver le royaume d’Hyrule. A condition de s’emparer de la mythique épée Excalibur et de la Triforce avant ses ennemis ! Le voyage de Link ne fait que commencer…

Actu Manga, Critique Jeux Vidéo, Critique Manga, Jeux Video, Manga, Shonen, Soleil Manga, The Legend of Zelda, The Legend of Zelda : A Link to the Past,

Legend of Zelda est un titre qui représente pas moins de 18 jeux qui font la gloire et les beaux jours de Nintendo aux côtés d’un certain Super Mario depuis presque 20 ans. Autant dire que c’est déjà une légende dans la légende ! Marketing oblige, le petit héros aux allures de lutin vert a été décliné sous toutes les formes possibles de même que ses aventures, manga compris. Si l’on connaît déjà la série dessinée par Akira Himekawa (Soleil manga), on ne peut qu’apprécier la version née des mains de Shotaro Ishimori présentée ici pour la première fois en France.

Commande spéciale de Nintendo Power, éditeur américain spécialisé dans le jeu vidéo, The Legend of Zelda, a Link to the Past était destiné aux fans US et reprend la trame du jeu éponyme sorti en 1991 pour console Super Nintendo. Le succès de cet épisode fut tel auprès des gamers que le marché US profita du filon pour solliciter l’un des mangakas les plus connus de l’époque, Shotaro Ishinomori, élève d’Osamu Tezuka et inventeur du super-héros version nippone, le Tokusatsu. La commande fut acceptée par Shotaro Ishinomori qui avoua ensuite avoir trouvé l’expérience « intéressante », entendons contraignante (politesse japonaise de rigueur) de par le rythme de parution, la mise complète en couleurs et les concessions imposées pour coller aux attentes du public US. En dépit de cela, la réalisation fut une réussite et le succès remporté positif, à tel point que le public japonais réclama sa propre édition de cette bande dessinée dont le héros et l’univers étaient, après tout, nés chez eux ! Néanmoins, après cette édition (1992), le titre ne fut pas réimprimé et devint rapidement introuvable en dehors de ventes aux prix dépassant les limites. Jusqu’à ce que Soleil manga tombe dessus et décide, conformément à sa ligne éditoriale déjà centrée sur l’univers de Zelda, d’acheter les droits.

Dans la présente édition proposée par Soleil, on retrouve les bons ingrédients des éditions US et japonaises. Le récit suit, chapitre après chapitre, les quêtes présentées dans le jeu éponyme. Le cheminement typique de l’apprenti héros de légende est respecté à la case près et, même pour ceux qui n’y ont pas joué, impossible de se perdre. Tout s’enchaîne rapidement, l’aventure et l’action sont au cœur de chaque pas fait par le jeune Link dont le caractère d’abord empoté et maladroit s’endurcit et grandit en assurance au fil des (més)aventures et des succès remportés. On retrouve tous les bons ingrédients et surtout la richesse des environnements, lieux et le florilège de personnages créés pour le jeu. Autrement dit, rien ne manque, on a le plaisir du récit bien huilé heroic-fantasy, la candeur du héros, la jolie princesse, les amis potentiels, les gros méchants super moches… les lieux inhospitaliers au possible semés de pièges et d’embuches, mais aussi l’humour qui vient temporiser l’aspect dramatique ou périlleux de nombreuses situations. Chaque personnage tient un rôle précis dans lequel on le situe rapidement. C’est de l’heroic-fantasy classique qui fonctionne bien. Néanmoins, l’aspect répétitif de la narration peut lasser le lecteur qui ne serait pas forcément un fan de la saga puisque chaque chapitre présente la même structure.

Le trait de Shotaro Ishinomori est tout aussi classique. Il est évident dès la première page qu’il fut formé à l’école du maître Osamu Tezuka, ses chara-design, bien que respectant les visuels créés pour le jeu, le démontrent au premier coup d’œil et le traitement soigné des atmosphères et ambiances de chaque épisode affirme l'enseignement du maître. De même, l’influence des codes du comic US se retrouve dans le dessin des paysages, la mise en couleur, les mouvements des personnages, le séquençage des scènes : la découpe de l’action est plus proche de la BD européenne que du manga et manque de fluidité. L’ensemble fait même parfois penser à un style cousin éloigné du studio Disney.

Soleil manga a trouvé une perle rare pour tous les fans français de la saga Legend of Zelda et n’a pas lésiné sur les moyens même si cela se retrouve dans le prix de l’ouvrage : papier de qualité supérieure pour mieux révéler les couleurs, traduction révisée, sens de lecture original (US), une couverture cartonnée et rigide avec un vert souligné de dorure dans le pur style Zelda, teintes reportées sur la jaquette, signet, impression sans faille... Cette édition baptisée Classic version est déjà collector.

A mi-chemin entre le manga et le comic, cette version papier de The Legend of Zelda, a Link to the Past – Classic version fait honneur à l’univers mythique du petit héros au bonnet vert et de sa princesse, pour le plus grand plaisir des fans de tous âges.

Points forts : 
  • Version française inédite d’un titre unique dans l’univers papier de Zelda 
  • Narration qui reprend la trame du jeu en y ajoutant un pur plaisir de lecture 
  • Personnages tout aussi attachants que dans le jeu 
  • Pas besoin d’avoir joué pour aimer le récit 
  • Histoire typique heroic-fantasy 
  • Tous les bons ingrédients du genre 
  • Dessin d’un maître mangaka, un peu classique mais qui colle bien à l’univers 
  • Édition française de luxe très belle et bien pensée 

Points faibles : 
  • Peut-être un peu trop enfantin dans le graphisme général, influence US...
  • Objet qui s’adresse surtout aux fans vu son prix 


 Verdict : Un Très Bon Tome !!! 


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017