jeudi 21 janvier 2016

Notre critique du tome 25 de « Nura - Le Seigneur des Yokai »

 Actu Manga, Critique Manga, Hiroshi Shiibashi, Kana, Manga, Nura - Le Seigneur des Yokaï, Nurarihyon no Mago, Shonen,

Actu Manga, Critique Manga, Hiroshi Shiibashi, Kana, Manga, Nura - Le Seigneur des Yokaï, Nurarihyon no Mago, Shonen,
Dessinateur : Hiroshi Shiibashi
Scénariste : Hiroshi Shiibashi
Éditeur : Kana
Collection : Shonen
Genre : Action, Fantastique, Baston
Public : Tout public
Site officiel : Kana
Prix : 6,85€
Sortie : 22 janvier 2016
Statut de la série : Terminée en 25 tomes

Le duel devant opposer Rikuo à Seimei se rapproche alors que l’adolescent gravit les dernières marches menant au palais du terrible ennemi. Les yokai de son cortège règlent leur compte aux serviteurs du démon, confiants dans la force de leur jeune commandant. Mais Hagoromo-gitsune parvient auprès de Seimei la première, bien décidée à avoir une petite discussion avec son fils démoniaque. De quel côté se battra t-elle ? Si elle fait front commun avec Seimei, quelles seront les chances victoire pour Rikuo et les siens ?

Le grand moment est arrivé : dernier tome pour l’ultime duel.

Rikuo a prouvé que ses convictions pouvaient fédérer les yokai, même ceux qui n’apprécient ni le clan Nura ni le fait qu’il soit un demi-yokai. Mais il doit à présent faire la différence en combattant et en abattant l’ennemi absolu, Seimei qui menace les humains comme les yokai du monde entier. Ce dernier défi lui coûte cher et on frissonne face à ses blessures et à la puissance de Seimei. Hagoromo-gitsune créé la surprise par ses choix. Froide, calculatrice, elle apparaît pourtant sous un nouveau jour, exprime une conviction proche de celle de Rikuo. Leurs forces se conjuguent et donnent un sursaut au jeune héros, les moyens pour vaincre. Pour ne pas gâcher la surprise, disons simplement que cette fin est à la hauteur de la série et ravit le lecteur assidu. Tous les protagonistes ont leur petite gloire sans faire d’ombre à un Rikuo devenu bien mature. La force du combat accroche et ne nous lâche pas avant les dernières pages. Le plaisir se poursuit avec des chapitres bonus, tels des fenêtres sur la vie de nos héros après le grand défi. On explore un peu mieux les conséquences du dénouement pour Rikuo, ses proches, ses yokai et son rôle au sein du clan Nura. On découvre le secret qui se cachait derrière le destin d’Hagoromo-gitsune et ses liens avec Rihan, leur histoire commune, et on termine sur la relation Rikuo – Yuki-onna, pleine de candeur, de tendresse et... d’espoir !

Toujours aussi étonnant, flamboyant, complexe sans en avoir l’air car très détaillé et foisonnant, le dessin d’Hiroshi Shiibashi ne faiblit pas. Oeuvrant au meilleur rendu possible de l’histoire, poussant l’union du style d’époque Edo du tracé des yokai dans les illustrations anciennes et des codes du manga contemporain à un paroxysme d’équilibre qui frise le génie. Le chara-design, plus accrocheur encore ici car on a le plaisir de voir trois versions du grand yokai qui possède les descendants du clan Nura (Rikuo, Nurarihyon et Rihan), s’attarde sur une Hagoromo-gistune plus expressive que jamais, qui regagne la sympathie du lecteur en exprimant visuellement ses intentions et sa détermination. Toujours fidèle également, le rythme et l’énergie déployés par les personnages, démontre bien la force de l’affrontement, la puissance de chacun des combattants. Pas de temps mort ni dans le texte ni dans le trait !

Avec cet ultime tome, Hiroshi Shiibashi présente une excellente fin à sa série, ce qui, au vu de son grand nombre de personnages n’était pas gagné d’avance. Il parvient à ce tour de force avec intelligence et un talent qui n’est plus à prouver. Nura, le Seigneur des Yokai se termine donc sans aucune fausse note et s’inscrit au palmarès des shonen à lire absolument !

Points forts : 
  • Un final digne de l’ensemble de la série 
  • Mise en vedette de Rikuo mais aussi de personnages anciens ennemis ou alliés de circonstance 
  • Point marquant : le retour en premier plan d’Hagoromo-gitsune pour un chouette rôle 
  • Derniers éléments de mystères levés 
  • Rikuo est enfin et en tous points le chef du clan !! 
  • Suspense + + + 
  • Action et baston + + + 
  • Chapitres bonus utiles et intéressants quand on aime autant les personnages d’un récit 
  • Combat contre le boss final qui vaut le détour 
  • Dessin voué à la force de la narration 
  • Rythme + + + 
  • Mise en scène et en page 
  • Style propre de Hiroshi Shiibashi devenu imparable sur ce titre 

Points faibles : 
  • Néant 


Verdict : Un Excellent Tome !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017