dimanche 7 février 2016

Notre critique du tome 5 de « Seraph of the End »

Actu Manga, Critique Manga, Kana, Manga, Owari no Seraph, Seraph of the End, Shonen,

Actu Manga, Critique Manga, Kana, Manga, Owari no Seraph, Seraph of the End, Shonen,
Dessinateur : Yamato Yamamoto
Scénariste : Takaya Kagami
Éditeur : Kana
Collection : Shonen
Genre : Fantastique, Baston, Humour
Public : Tout public
Site officiel : Kana
Sortie : 22 janvier 2016
Prix : 6,85€
Statut de la série : En cours de publication

La bataille de Shinjuku s’est terminée avec des victimes dans les rangs des humains qui pansent leurs blessures. Yûichirô s’est éveillé sur un lit d’hôpital mais, comme tous les détenteurs d’armes démoniaques, il est déjà guéri. Il ne pense qu’à trouver un moyen de sauver Mika des griffes des vampires et même de le faire redevenir humain. Maintenu dans l’ignorance de l’étrange transformation qu’il a subie durant le combat, il ne sait rien encore de ce dont ses camarades ont été témoins. Et lorsqu’il est convoqué à un entretien avec les hautes autorités de l’armée dirigée par les fameux Hiiragi, il ne s’attend pas du tout à la violente tournure que prend la situation !

La révélation fut brutale et savoureuse à la fin du tome précédent. Et le suspense demeure dans ce tome 5 car, comme son héros et principal intéressé, le lecteur n’apprend pas grand-chose des mystères qu’abrite le corps de Yûichirô. Des indices sont semés ça et là mais l’essentiel ne sera développé que plus tard…

Dans ce tome 5, on se concentre sur l’atmosphère de rivalité et de complots qui règne entre les Hiiragi et le supérieur direct de Yûichirô et son équipe, le lieutenant-colonel Glenn. Pris entre ces deux feux, les membres de la brigade Gekki, jeunes, inexpérimentés, ne peuvent compter que sur leur bon sens et les liens qui les unissent pour rester soudés. Les terribles Hiiragi qui semblent se tromper d’ennemis, ne reculent devant aucune menace pour mettre à jour les ambitions de Glenn, soupçonnant que l’intégration de Yûichirô au sein de son équipe cache un plan secret, une conspiration. Mais les choses ne sont pas dites clairement, et comme nos héros, nous voguons dans le récit avec des incertitudes qui promettent une bonne suite. Les pistes laissées dans ce tome sont intéressantes, les origines réelles de Yûichirô qui pourraient expliquer sa transformation, le passé de Glenn avec Hiiragi, la source des armes démoniaques, les vraies motivations de la jolie Shinoa, le lien tout particulier qui se tisse entre elle et Yûichirô … Que du bon qui compense le côté très (trop) shonen typique du caractère de Yûichirô qui fait fit de tout du moment que cela sert le bien-être de ses amis, Mika en tête. Ce dernier nous apparaît cette fois-ci qu’en fin de volume, et son état relance, s’il était besoin, le suspense autour de sa nouvelle nature…

Bref, le scénario s’étoffe et s’il suit les codes du shonen pour définir ses personnages, il trouve peu à peu un style propre pour son intrigue.

Le graphisme demeure de qualité égale, avec une mise en page et en cases dynamique qui souligne l’ambiance de chaque chapitre, tour à tour angoissante, intrigante, amusante, énergique… La belle palette d’expression des protagonistes fait efficacement passer les émotions et l’évolution du récit, le trait reste joli mais shonen et le travail sur les arrières plans insistent continuellement sur le monde post-apocalyptique qui sert de toile de fond à cette histoire qui est loin d’être un récit de vampires de plus.

Proche d’un Trinity Blood pour un public plus jeune, Seraph of The End se savoure de mieux en mieux et confirme à chaque nouveau tome, la densité d’une histoire accrocheuse.

Vivement la suite !

Points forts : 
  • Évolution du récit 
  • Secrets non révélés mais abordés avec de bons indices qui servent le suspense 
  • Développement des personnages 
  • Introduction de nouveaux protagonistes du camp des humains mais pas franchement gentils 
  • Ambiance de conspiration + + + 
  • Dynamisme mise en scène 
  • Rythme + + 
  • Combats, action 
  • Décors bien post-apocalyptiques 
  • Dessin qui s’adapte au tournant scénaristique ! 
  • Expressions personnages + + + 
  • Édition française de qualité 

Points faibles : 
  • Yûichirô reste naïf à souhait… 


Verdict : Un Excellent Tome !!! 


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017