mercredi 30 mars 2016

Notre critique du tome 1 de « Online - The Comic »


Dessinateur : Tsukasa Kyoka
Scénariste : Midori Amagaeru
Éditeur : Delcourt
Collection : Shonen
Genre : Science-Fiction, Drame, Suspense
Public : Tout public
Site officiel : Aucun
Prix : 7,99€
Sortie : 16 mars 2016
Statut de la série : En cours de publication

Depuis quelques temps d’étranges faits divers secouent le Japon : des gens tombent gravement malades, perdent l’usage de leurs membres ou même la vie sans que les médecins puissent en expliquer les raisons. Mai Yashiro, employée de bureau de 22 ans, fait immédiatement le lien lorsqu’elle se retrouve forcée de participer au jeu à la mode, Nightmare. Jeu vidéo sur console portable, il immerge ses participants et les oblige, sous peine de menaces de mort ou de graves représailles sur les proches de ceux qui sont choisis pour rejoindre la communauté des joueurs, à se livrer des combats dont les enjeux ne sont pas de simples points ou gains de pouvoirs. Car toute défaite entraîne la privation d’un membre, d’un sens, d’une fonction vitale et ce jusqu’à la mort ! Impossible de se défiler car il faut jouer au moins une fois par jour… Mai est réfléchie et généreuse. Elle réussit à sortir vainqueur de son premier affrontement mais dès le lendemain, elle comprend que l’entreprise qui l’emploi agit dans l’ombre pour déjouer les plans de Nightmare. Elle est conviée à se joindre à l’équipe qui ose tout ce qui est possible pour stopper la folie de ceux qui se cachent derrière ce jeu de la mort…


Plusieurs codes déjà connus se retrouvent mêlés pour faire de Online - The Comic un manga réussi dont ce premier tome annonce clairement la couleur.

Un zest de jeu vidéo qui immerge complètement les participants, une bonne dose d’individus piégés par un tiers encore mystérieux qui se plaît à jouer avec la vie d’autrui, une pincée de fantastique ancré dans une réalité perceptible qui séduit et des personnages sympathiques, voilà une recette qui affiche nettement ses influences mais les détourne habilement.

Il ne se passe pas plus de quelques cases avant que le lecteur soit plongé au cœur de ce qui sera la thématique principale de la série : le jeu qui tue. Et tout ce qui lui est lié est déroulé de la même manière, par le prisme de l’héroïne et de ce qui l’entoure, personnages secondaires et médias. On comprend très vite que Mai est piégée et pourquoi elle accepte de « jouer le jeu ». L’angoisse étreint son cœur et son esprit, et le suspense s’installe pour tout le reste du tome.

Nombreuses sont les questions que l’on se pose et on les retrouve dans la bouche de Mai. Comment un jeu vidéo peut-il agir sur le corps humain ? Comment peut-il tuer ? Qui est derrière tout ça ? Quel est son but ? Etc… On devine que chacune de ces questions trouvera une réponse mais qu’il faudra être patient et, qui sait, tenter de les dénicher avant qu’elles ne nous soient exposées !

Mai a tout de l’héroïne idéale : jolie, gentille, généreuse, intelligente, réfléchie, elle sera peut-être LA gameuse attendue par sa future équipe et c’est d’ailleurs ce que sous-entendent certains des nouveaux collègues qu’elle croise. Le courage de la jeune fille est désintéressé car s’il est évident qu’elle se lance dans la mésaventure pour éviter les terribles représailles, elle se bat ensuite plus pour aider les autres, qu’elle ne connaît pas vraiment, que pour avancer vers la résolution du jeu. Et c’est ce qui décidera sûrement de sa destinée ! Pour autant, elle n’a rien d’une niaise et cela la rend d’autant plus attrayante.

A ses côtés, pas mal de protagonistes secondaires se bousculent mais ce premier tome met essentiellement en lumière un certain Asagi, un de ses collègues, jeune homme qu’elle n’avait encore jamais remarqué mais qui lui vient en aide très rapidement. Peut-être trop rapidement même… Les soupçons du lecteur s’éparpillent et nourrissent son envie de lire la suite et ce même si Asagi est le premier vecteur d’un humour bien agréable.

On est immergé dans ce tome comme les personnages dans les méandres de Nightmare.

La mise en scène mesurée et fluide soutient la narration qui ne semble jamais alourdie par le texte ou les explications techniques concernant le jeu. On suit parfaitement l’action et les réflexions de Mai grâce à l’alternance des scènes angoissantes tramées de noir en dégradé et des instants de détente très aérés et lumineux. La large palette d’expressions qu’affichent Mai et ses compagnons de lutte suffit à véhiculer de nombreuses émotions qui, ensemble, créent une très bonne atmosphère. On en sait peu sur le jeu lui-même et le peu de détails sur les environnements qu’il présente aiguise l’impression de secret, de couloir obscur masquant nombre de dangers.

Online - The Comic s’offre un premier tome de grande qualité qui accroche le lecteur grâce à un scénario bien ficelé au suspense prenant, servi par un dessin parfaitement complémentaire. Delcourt en soigne la sortie avec une qualité d’impression et de traduction fidèle à ce que l’on connaît de l’éditeur.

Points forts : 
  • Scénario qui sait mélanger plusieurs codes pour offrir un récit original maîtrisé 
  • Propos réaliste et bien pensé 
  • Environnement proche du quotidien des lecteurs, le jeu vidéo devient un piège géant et mortel 
  • Suspense + + + 
  • Un peu d’humour bien vu 
  • Personnages bien créés et attachants 
  • Héroïne qui n’est ni une super héroïne ni une niaise, à laquelle on peut facilement s’identifier 
  • Pas mal de pistes à explorer 
  • Mise en scène efficace 
  • Chara-design intéressant 
  • Atmosphère illustrée par l’encrage et le tramage 
  • Qualité éditoriale VF 

Points faibles : 
  • Néant 


Verdict : Un Excellent Tome !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017