mercredi 22 juin 2016

Notre critique du tome 1 de « Bloody Delinquent Girl Chainsaw »

Suivez toute l'actu de Bloody Delinquent Girl Chainsaw sur Japan Touch, le meilleur site d'actualité manga, anime, jeux vidéo et cinéma

Lisez notre avis concernant le tome 1 de Bloody Delinquent Girl Chainsaw
Dessinateur : Rei Mikamoto
Scénariste : Rei Mikamoto
Éditeur : Akata
Collection : WTF
Genre : Seinen, Horreur, Action
Public : Public averti
Site officiel : Aucun
Sortie : 26 mai 2016
Prix : 7,95€
Statut de la série : En cours de publication

Coincé sur une route par des pneus crevés, un bus scolaire et ses occupants sont assaillis par une armée de zombies. Volant à leur secours, Geeko, une fille en uniforme d’écolière découpe tout ce pas beau monde en rondelles à l’aide de sa tronçonneuse. Le calme revenu, elle leur explique que la route est piégée, que les enfants devaient servir de repas aux créatures. Nées des mains expertes et du cerveau malade de Nero, ancienne camarade de classe de Geeko, l’armée de monstres est une vengeance de Nero la psychopathe qui a transformé toute sa classe en zombies et autres atrocités. Il ne lui manque qu’un seul trophée à son tableau de créations : Geeko. La guerre est donc déclarée entre les deux filles et Geeko, loubarde au grand cœur mais au caractère bien trempé, n’attendra pas qu’on vienne la cueillir !

Actu Manga, Akata, Bloody Delinquent Girl Chainsaw, Critique Manga, Horreur, Manga, Seinen, WTF,

Les fans de gore délirant sont servis ! La publication française de cette série était attendue par beaucoup de fans. Il faut dire qu’après 11 tomes et une adaptation live, Bloody Delinquent Girl Chainsaw s’est forgé un solide groupe de fidèles, quoi de mieux donc que ce titre pour inaugurer la nouvelle collection des éditions Akata baptisée WTF « What The Fuck ! » ?

Pourtant, à bien y regarder, ce premier tome illustre d’emblée toute l’originalité d’un titre qui ne se prend pas au sérieux et c’est sans doute là le secret de son succès. Une héroïne loubarde avec tous les accessoires habituels du voyou nippon dans les mangas : bandages sur la poitrine, gêtas aux pieds nus, langage de charretier, cigarette au bec, moto, uniforme scolaire bonus avec une jupe bien courte et un décolleté généreux, un maquillage rock’n roll…

Son ennemie jurée est tout aussi charismatique. Cinglée à 250%, une méchante coquetterie dans l’œil gauche qui accentue son côté déjanté sadique, obsédée sexuelle tant dans son allure que dans son attitude ou dans les fonctions qu’elle donne à ses machines de mort, dans la mentalité de ses serviteurs soigneusement choisis pour combattre, psychopathe à l’extrême avec celles et ceux dont elle veut tout particulièrement se venger…

Quelques fines influences sont ainsi combinées pour le grand plaisir des fans du genre horreur : un accent burtonien dans l’humour très noir et le côté kitch de indétrônables Massacre à la Tronçonneuse ou la saga cinématographique des Frankenstein. Si le délire, l’humour et l’action restent au premier plan, la thématique de fond pourrait être le prix à payer quand on s’est prêté à du harcèlement scolaire ou encore la volonté de montrer que ceux que l’on traite comme des marginaux peuvent devenir les parfaits héros épris de justice.

Ce premier tome nous présente les deux principales protagonistes, leur passé commun et la guerre déclarée entre elles dans un monde horrifique fabriqué par la méchante du duo.

Sexy en diable, ce manga mêle créatures féminines bien roulées surtout en plein action, avec cadrages adaptés, à tout ce qu’il faut de monstres bien gores et bizarres, bardés de cicatrices, d’armes implantées à la place de membres, d’yeux injectés de sang, de tripes à l’air et de tornades de sang. La mise en cases est dynamique à souhait et la baston bien séquencée.

Parfait pour les fans du genre, ce premier tome de Bloody Delinquent Gilr Chainsaw propose une histoire horrifique baignée de sang et sexy… à mort !

Points forts : 
  • Ça démarre tout de suite et très fort Il y a une histoire derrière cette succession de créatures monstrueuses 
  • Deux personnages principaux féminins aux antipodes mais bien créés 
  • Sexy + + + 
  • Baston + + + 
  • Horreur + + + 
  • Chara-design efficace 
  • Mise en scène réussie 
  • Édition française qui respecte l’originale avec des pages couleurs en introduction

Points faibles : 
  • Il faut vraiment aimer le genre 


Verdict : Un Bon Tome !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017