dimanche 5 juin 2016

Notre critique du tome 1 de « Bloody Mary »

Suivez l'actualité de Bloody Mary sur Japan Touch

Avis concernant le tome 1 de Bloody Mary
Dessinateur : Akaza Samamiya
Scénariste : Akaza Samamiya
Éditeur : Soleil Manga
Collection : Shojo
Genre : Fantastique, Vampire, Romance
Public : Tout public
Site officiel : Aucun
Sortie : 8 juin 2016
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

Dans les rues nocturnes de la grande ville, Ichiro fuit l’ennemi. Comme souvent lorsque la nuit est tombée, il se retrouve harcelé par des vampires qui trouvent son sang bien plus appétissant que celui des autres. Il faut dire qu’Ichiro est spécial… Mais ça, il ne va l’apprendre que de la bouche de Mary, un vampire surgit de nulle part pour l’aider. C’est auprès de ce vampire aux allures d’adolescent qu’Ichiro apprend qu’il est l’héritier du sang des Maria, dont l’ancêtre connu de tous les vampires pouvait tuer les créatures en les purifiant. Mais Ichiro ne sait rien de son ancêtre et doute même appartenir à sa lignée. Après tout, il n’est qu’un apprenti prêtre même s’il est vrai que les vampires semblent très pressants auprès de lui et que la croix qu’il porte sans arrêt a d’étranges capacités dissuasives sur ses agresseurs quotidiens. Pourtant, aux dires de Mary, seul un Maria pourra le tuer. Car, au contraire de ses congénères, Mary veut mourir mais aucune de ses tentatives ne l’a délivré de cette vie dont il ne veut plus. Ichiro entend alors une prière bien étonnante : « Tue-moi ! »…

Japan Touch, le meilleur site d'actualité manga, anime, jeux video et cinema

Aaah, un manga sur les vampires, un shojo… Encore un ! La mode a la vie dure et Bloody Mary, en dépit d’un titre séduisant, commence comme de nombreux titres concurrents. A ceci près qu’il n’y a pas, pour le moment, de jeune fille en détresse à sauver par un fougueux vampire.

Akaza Samamiya propose un récit moins conventionnel du genre en mettant en scène un duo de beaux mecs (ok là rien de nouveau) dont l’un est un vampire qui veut mourir à tout prix et l’autre un prêtre dont le sang a quelque pouvoir magique dont il ignore tout mais qui lui vaut d’être poursuivi par les assoiffés de liquide rouge d’une part et par notre vampire suicidaire d’autre part. Et bien que la romance soit clairement au rendez-vous par une mise en scène sans équivoque, et que le personnage de Mary soit franchement efféminé, leur relation commence mal.

Ichiro entend profiter des espoirs de Mary en une mort prochaine et selon son souhait pour en faire son garde du corps. A ce jeu, la dépendance est assurée mais qui, des deux personnages principaux, sera pris au piège le premier ? Clairement, on pense à Mary dans ce premier tome mais la suite peut très bien présenter un retournement total de cette situation et plein de rebondissements. Si Akaza Samamiya commence en douceur avec des codes convenus en tous points, les indices qu’elle installe pourraient bien donner une suite intéressante : les raisons pour lesquelles Mary veut mourir sont liées à un passé tourmenté dont il refuse de se souvenir, la lignée d’Ichiro est un autre secret qui s’annonce dévoilé dès la dernière page de ce tome et promet un récit qui pourrait sortir du lot.

Associant volontiers le ton sombre et gothique de son histoire à de bons accents comiques favorisant l’attachement du lecteur à ses personnages, Akaza Samamiya créé une narration équilibrée que l’on suit avec plaisir.

Toute l'actu de Bloody Mary sur Japan Touch

Le trait de la mangaka est totalement approprié à son récit et au genre shojo gothique, avec un chara-design très joli, que des beaux mecs et une jolie demoiselle vénéneuse d’apparence. Mary est très efféminé mais affirme par son attitude et ses mouvements qu’il n’est pas une faible créature. On retrouve ce qui plaît dans d’autres série du genre, avec une mise en scène soignée, une mise en cases privilégiant les gros plans sur les visages et l’émotionnel qu’ils expriment, un peu de chibi pour l’humour, des décors très européens alimentés de trames nuageuses grises et sombres pour une pure ambiance gothique au service de créatures nocturnes suceuses de sang.

Bloody Mary commence comme un bon mélange de shojo/shonen ai sur fond de vampirisme avec un bon usage des codes narratifs et graphiques du genre mais surtout quelques développements scénaristiques qui pourraient en faire une série à part.

Points forts : 
  • Mélange équilibré shojo/shonen ai sur les vampires 
  • Ok encore du vampire mais on peut clairement penser que la suite sera originale 
  • Personnages principaux attachants et bien construits 
  • Récit qui annonce quelques bons rebondissements 
  • Humour + + 
  • Un zest de suspense 
  • Graphisme très beau et expressif 
  • Mise en scène typée shojo efficace 
  • Décors et tramage soignés qui font une bonne ambiance du genre 
  • Édition française de qualité 

Points faibles : 
  • Encore un récit de vampires… On attend pour voir si la suite sera originale


 Verdict : Un Bon Tome !!! 


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017