jeudi 30 juin 2016

Notre critique du tome 3 de « Colère Nucléaire »

Suivez toute l'actu de Colère Nucléaire sur Japan Touch, le meilleur site d'actualité manga, anime, jeux vidéo et cinéma

Lisez notre avis concernant le tome 3 de Colère Nucléaire
Dessinateur : Takashi Imashiro
Scénariste : Takashi Imashiro
Éditeur : Akata
Collection : Seinen
Genre : Suspense, Tranche de vie, Société
Public : Tout public
Site officiel : Aucun
Sortie : 12 mai 2016
Prix : 7,95€
Statut de la série : Terminée en 3 tomes

Les mois passent mais le mouvement de protestation s’essouffle. Satô est une fois encore aux premières loges pour constater que la masse populaire venait aux manifestations se réduit de plus en plus. Il faut dire que le matraquage médiatique dominé par la langue de bois et la négation des vrais problèmes fait son œuvre. La population s’épuise moralement et commence à tourner le dos aux grandes espérances de changement nées de la catastrophe de Fukushima. Révolté, Satô continue de se battre avec ses moyens, bien décidé à faire partie des japonais qui refusent de fermer les yeux sur les réalités.

C’est avec une logique toute humaine, honnête et criante de vérité que Takashi Imashiro met un point final à sa trilogie poignante.

Réalité documentaire, Colère Nucléaire s’achève sur un modèle éprouvé que l’on a tant de fois vu de par le monde : le découragement populaire face à la toute-puissance des grands de ce monde, ceux qui se partagent pouvoir et richesses. Alors que le souci nucléaire devrait dominer les préoccupations des japonais, à commencer par son gouvernement, les politiciens préfèrent nier l’urgence et détourner l’attention populaire sur des arguments prouvant que le nucléaire ne peut être définitivement rejeté et encore moins relégué à une activité minimale. L’enjeu ? La perte de vitesse de cette énergie serait synonyme non de régression mais de mise en danger du pays. Danger stratégique, politique, armé, face aux menaces locales de la Chine et de la Corée du nord et danger économique si l’allié US en venait à abandonner le Japon à son sort d’archipel cerné par tant d’ennemis et isolé. Qu’importe donc les scrupules, le spectre nucléaire et toutes ses conséquences ?

Pour Takashi Imashiro, comme pour Satô dont il est la version papier, aucun compromis n’est pourtant envisageable ni préférable ! La colère ne faiblit pas, elle enfle dans l’esprit de Satô, le dévore à la rendre malade. Quels moyens restent-ils au citoyen lambda quand sa voix ne porte pas ? Otage des puissants comme nous le sommes tous, Satô est d’autant plus dépité et furieux que le soutien de ses concitoyens se réduit à peau de chagrin. La désinformation fait son œuvre et décourage les masses. Fatalement, les japonais, comme beaucoup de gens, se désespèrent et, comprenant la cause perdue, retournent à leur vie et à ses soucis comme ses joies simples. Après tout, la vie en aveugle aux grands périls est plus confortable moralement…

Comme Satô, on peut juger durement cette attitude mais le conteur de Colère Nucléaire se rend physiquement et psychologiquement malade. Tout le monde n’est pas fait pour mener à bien une révolution. Satô nous touche car il n’est pas qu’une projection de l’auteur, il est aussi un reflet de nous-mêmes.

Sincère, solidement documenté et porté par de grands convictions, Colère Nucléaire ne se départit à aucun moment de son ton journalistique aussi objectif que possible. Ce dernier tome ne renie ni ne lâche rien et on comprend que la réponse finale trouvée et mise en œuvre par Takashi Imashiro est entre nos mains : écrire et dessiner, poursuivant la lutte avec ses armes propres, intemporelles, universelles et percutantes.

Colère Nucléaire se termine sans trahir ses convictions, impose une vérité qui fait écho à tout ce qui nous anime, éveille nos consciences et, grâce au travail de son auteur et de l’éditeur Akata, fait de la pédagogie au cœur du manga.

Points forts : 
  • Récit réaliste à 200%, pour le grand public 
  • Narration de type reportage par un amateur 
  • Honnêteté du propos qui traite de politique vu par Mr Tout-le-monde 
  • Vrai point de vue citoyen 
  • Ensemble de la série cohérent 
  • Pédagogique + + + 
  • Personnage principal qui est une projection de l’auteur 
  • Vrai documentaire écrit pour tous 
  • Propos sans pathos ni exagération, seulement les faits tels qu’ils ont été perçus par l’auteur 
  • Travail journalistique de qualité 
  • Traduction au service du propos du mangaka 
  • Édition française très soignée avec bonus de qualité 

Points faibles : 
  • Néant 


Verdict : Un Excellent Tome !!! 


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017