mercredi 20 juillet 2016

Notre critique du tome 2 de « Ugly Princess »

Suivez toute l'actu de Ugly Princess sur Japan Touch, le meilleur site d'actualité manga, anime, jeux vidéo et cinéma

Lisez notre avis concernant le tome 2 de Ugly Princess
Dessinateur : Natsumi Aida
Scénariste : Natsumi Aida
Éditeur : Akata
Collection : Shojo
Genre : Romane, Humour, Tranche de vie
Public : Tout public
Site officiel : Aucun
Sortie : 30 juin 2016
Prix : 7,95€
Statut de la série : En cours de publication

La fête de 'école approche mais un gros orage fait craindre à Mito la destruction du tableau de sa classe. Elle décide de filer au lycée sous la pluie battante pour mettre l’œuvre à l'abri et tombe nez à nez avec Kunimatsu! Ensemble, ils parviennent à temps à l'école et protègent l'objet qui les a rapprochés. Simplement heureuse d'être seule avec lui alors que la tempête se poursuit au dehors, Mito trouve le courage d'inviter Kunimatsu à une sortie s'ils gagnent un prix avec le tableau de la classe. Dès le lendemain, grâce aux votes des visiteurs de la fête, son souhait se réalise. Mais Mito s'angoisse quand même : sera t-elle capable d'oublier ses complexes pour réussir ce rendez-vous ?

Follement drôle et attendrissant, ce 2e tome confirme que Ugly Princess est un shojo imparable à dévorer sans plus attendre.

Toute à son bon cœur et à une volonté grandissante de sortir de son cocon, Mito enchaîne les efforts tant physiques que psychologiques dans cette suite immédiate. Il pleut averse ? Quelle importance quand il s’agit de sauvegarder l’œuvre qu’elle a mis tant d’énergie et de bienveillance à réaliser avec le concours de ses camarades et surtout de Kunimatsu. Bien entendu, ce prince charmant à ses yeux, se rue lui aussi au secours du tableau et, accessoirement de notre Mito toute émue de le trouver là. A point nommé pour l’encourager à la plus fantastique des audaces pour elle : lui proposer une sortie !

On prend autant de plaisir à lire les tribulations amoureuses et existentielles de notre héroïne dans ce second volume que dans le 1er. Entre conversations véhémentes avec elle-même, rêves éveillés, fantasmes délirants, générosité envers la plus endiablée de ses concurrentes et regrets de perdre peut-être l’amitié de l’une de ses rares copines du fait seul de ses efforts pour devenir jolie, Mito brille page après page. Comme bien des adolescentes, elle apprend maladroitement et souvent seule quels sont les codes reconnus de la beauté, fait des expérimentations physiques ratées mais encaisse assez bien l’échec.

Un peu à l’ouest par rapport à la plupart des garçons de son âge tant ses réactions sont atypiques, Kunimatsu semble à la fois plus mature que son âge et aussi décalé que Mito mais pour des raisons différentes. Car si Mito restait jusque-là dans son petit monde virtuel plus confortable que la vraie vie et ses défis parfois cruels, Kunimatsu a pour sa part beaucoup d’atouts qui lui facilitent la vie. Pourtant, ce garçon laisse penser qu’il a déjà compris que tout ne tient pas au physique, aux tenues à la mode ou au qu’en dira-t-on. Maturité donc ou bien sensibilité à autrui grâce à une éducation que l’on devine différente en fin de tome ? Le couple improbable n’en est peut-être pas un.

Au fil des chapitres de ce tome 2, Mito avance sur un fil ténu mais rassurant pour devenir celle qu’elle espère, pour elle-même et pour le cœur de ce prince charmant de chair et d’os qui est si attentionné mais auprès duquel elle n’ose pas encore se déclarer. Une vraie amitié est là et, au vu de l’attitude générale de Kunimatsu, on peut s’attendre à ce que Mito ait bien des obstacles à franchir à commencer par la nature même de ce garçon qui est, empiriquement, une bonne personne. Mais traite t-il vraiment Mito de manière spéciale ? L’avenir nous le dira.

Graphiquement mouvementé, illustrant bien la tourmente qui s’est emparée de la vie de son héroïne, Natsumi Aida construit une mise en image qui s’attache à la narration, alterne codes shojos classiques et parodies, flirte avec le gag manga et ne laisse aucun répit à ses personnages. Le résultat est un manga qu’on peine à lâcher avant la dernière page et dont on attend déjà impatiemment la suite !

Points forts :
  • Équilibre typique de cette mangaka talentueuse : humour sans fard, shojo, réalisme
  • Mito est de plus en plus attachante, maladroite mais vraie ado, la copine qu'on veut avoir
  • Kunimatsu s'étoffe un peu
  • Plusieurs questions sur l'amitié sont mises en place pour la suite
  • On admire autant que l'on rit de Mito et de ses efforts
  • Mise en scène dynamique à 200%
  • Patte graphique de la mangaka parfaite alliée de son récit
  • Alternance expression fleur-bleue et grimaces de Mito + + +
  • Édition française de qualité

Poins faibles :
  • Néant


Verdict : Un Excellent Tome !!! 


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017