mercredi 20 juillet 2016

Notre critique du tome 7 de « Seraph of the End »

Suivez toute l'actu de Seraph of the End sur Japan Touch, le meilleur site d'actualité manga, anime, jeux vidéo et cinéma

Lisez notre avis concernant le tome 7 de Seraph of the End
Dessinateur : Yamato Yamamoto
Scénariste : Takaya Kagami
Éditeur : Kana
Collection : Shonen
Genre : Fantastique, Baston, Humour
Public : Tout public
Site officiel : Kana
Sortie : 8 juillet 2016
Prix : 6,85€
Statut de la série : En cours de publication

Sur ordre de Glenn, Yuichirô et son groupe se rendent à Nagoya afin de lancer un assaut sur un groupe de nobles vampires dans le but d’éviter un nouveau raid meurtrier sur Tokyo. L’armée a décidé de frapper en premier et d’affaiblir l’ennemi. Mais tout à ses habituelles frasques, le petit groupe arrive au rendez-vous avec du retard. Furieux, Glenn ne leur épargne rien, ni les reproches cinglants à Shinoa, leur chef d’équipe, ni une épreuve visant à leur démontrer les enjeux et les risques de leur désinvolture sur le champ de bataille. Les tous jeunes soldats équipés d’armes démoniaques vont affronter leurs aînés dans un duel farouche…

Entre humour, action et réflexions, de tome 7 ne fait pas beaucoup avancer le récit. Certes, il permet d’introduire de nouveaux personnages assez bien créés, qui servent de bons professeurs de terrain à chaque membre du groupe vedette. Allégeant, l’atmosphère avec sa petite cascade de gags et de dialogues cocasses, cette séquence est suffisamment épicée de belles actions et d’arguments pour ajouter un élément important au principal leitmotiv qui anime Yûichirô et ses équipiers : l’esprit de famille n’est rien sans un travail d’équipe au cœur du combat. La leçon semble entrer dans les esprits des plus récalcitrants mais, au vu des dernières pages, on se demande si, au final, le scénario de Takaya Kagami n’a pas fait un bon détour pour rien du tout…

Du côté des vampires, même chose, peu de mouvements. Une rude vérité attendue concernant la nature vampirique de Mika est assenée avec un bon accent dramatique et l’ambiance de complot au sein du clan des dents longues se renforce. Bonne surprise : l’entrée en scène de la cible de l’attaque humaine en préparation a une sacrée classe !

La mise en scène demeure énergique et fluide, ce qui sauve ce tome 7 un peu creux. Elle s’adapte à la narration comme à l’action et le chara-design des nouveaux venus, même peu original, s’inscrit dans le style agréable qui nous séduit depuis le 1er tome. Bonus : la flamboyante efficacité des armes démoniaques longue distance est très bien révélée ici par les dégâts causés. Comme souvent dans les séries shonen, on a ici un tome de transition qui pose les bases d’une suite qu’il fera bon lire.

Points forts : 
  • Nouveaux personnages utiles au récit comme partenaires et professeurs 
  • Bon équilibre humour, action, renforcement des liens 
  • Nouveau méchant vampire très classe 
  • Idée de complot vampirique pour le Pouvoir est renforcée 
  • Mise en scène énergique 
  • Chara-design en accord avec l’ensemble de la série 
  • Mise en case + + + 
  • Édition française réussie 
  • Bon rythme de publication 

Points faibles : 
  • Ne se passe pas grand-chose avant le dernier chapitre 
  • Yûichirô est toujours soupe au lait (« complexe Naruto ? ») 


Verdict : Un Bon Tome !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017