mercredi 31 août 2016

Notre critique de « Love Whispers, Even in the Rusted Night »

Suivez toute l'actu de Love Whispers Even in the Rusted Night sur Japan Touch, le meilleur site d'actualité manga, anime, jeux vidéo et cinéma

Love Whispers Even in the Rusted Night, Ogeretsu Tanaka, Manga, Taifu Comics, Critique Manga, Yaoi, Dessinateur : Ogeretsu Tanaka
Scénariste : Ogeretsu Tanaka
Éditeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Romance, Tranche de vie
Public : Tout public
Site officiel : Aucun
Sortie : 28 juillet 2016
Prix : 8,99€
Statut de la série : Terminée en 1 tome

Depuis la fin du collège, Yumi a perdu contact avec Mayama, son premier amour. A l’âge où beaucoup fréquentent l’université, Yumi préfère les petits boulots dont il s’accommode aussi bien que de la relation tumultueuse qu’il entretien avec Kan, son petit ami. Bien que souvent victime des coups de son copain, Yumi ne cherche pas à le fuir. Jusqu’au soir où Mayama entre dans le restaurant où il travaille. Les retrouvailles sont amicales même si aucun d’eux ne parle des malheureuses circonstances de leur séparation. Tandis que Yumi commence à douter de ses choix de vie, Mayama ne peut s’empêcher de remarquer la violence qui environne le quotidien de celui qu’il n’a jamais cessé d’aimer…

A l’évidence, Ogeretsu Tanaka n’a pas seulement voulu dessiner un yaoi mais aussi une vraie histoire d’amour, et même deux en un seul tome. La subtilité évidente de ce récit en fait une belle réussite dans un genre éditorial très pollué par une production qui s’entête dans les mêmes schémas. Love Whispers… raconte non seulement deux romances mais surtout le douloureux choix de s’abandonner par amour, d’oublier ses peurs pour tout offrir et tout partager. C’est ce dilemme qui a poussé Yumi a fuir Mayama, car celui-ci n’a pas su comprendre ses craintes et ses hésitations. Il n’est pas question de sexualité mais de personnalité, d’accepter de laisser l’autre voir qui on est vraiment et c’est ce que Yumi a refusé autrefois à Mayama. Pas assez mature sans doute, il reproduit pourtant cette erreur en s’obstinant dans une relation violente avec Kan. Plutôt subir ses coups et imaginer que c’est de l’amour que de s’avouer vaincu et de le quitter, il cherche à compenser son erreur passée en acceptant tout de lui. Pourtant, retrouver Mayama bouscule ses certitudes et ses sentiments reviennent le tourmenter plus fort qu’avant.

De son côté, Mayama ne sait comment agir. Il n’essaie pas de séduire Yumi de nouveau, seulement de renouer avec lui. Du moins jusqu’à ce qu’il voit les bleus et les marques de coups. Ses mauvaises habitudes reviennent alors au galop : protéger Yumi contre tout et tous, sans lui demander son avis, sans lui demander ce qu’il veut.

Ce trio n’est pas un vrai triangle amoureux car chacun a une chance. Deux romances parallèles qui se rejoignent par le personnage de Yumi. Effrayé par la force de ses propres sentiments, déçu par l’attitude de Mayama, Yumi l’a laissé sortir de sa vie avec regrets mais s’auto-persuadant que c’était mieux ainsi. Kan a donc pris place à ses côtés mais son caractère a changé avec le temps, peut-être parce qu’il a compris qu’il ne serait jamais le premier dans le cœur de Yumi. La destinée ou le hasard a pourtant amené Mayama à faire de nouveau face à Yumi, les sentiments enfouis ressurgissent peu à peu et chacun des trois protagonistes doit faire des choix, pour lui-même et pour l’autre.

Bien équilibré, le scénario met ainsi en scène un réalisme poignant autour de personnages très attachants, bien construits, qui révèlent es failles des relations amoureuses mises à mal par les doutes et la crainte pourtant naturelles de se révéler au risque de faire fuir l’autre, de le décevoir, de le perdre.

L’ensemble est sensible et accrocheur, il ne se limite pas à la seule romance homosexuelle et aborde des émotions et des facettes de la relation amoureuse qui sont universelles.

Le dessin sans superbe majeure mais agréable, le chara-design est adapté au caractère de chaque personnage, la mise en scène qui souligne les points forts du récit, surtout l’importance des flash-backs, et le travail des arrières plans et environnements décoratifs participent à créer l’ambiance idéale à chaque partie de l’histoire.

Ce yaoi présente une vraie histoire, avec de vraies relations, de vrais sentiments et ne se limite pas au seul point de vue sexuel ou même homosexuel, ce qui en fait une réalisation à part et notable du genre.

Points forts :
  • Thématique de qualité adaptée au yaoi comme à n’importe quel manga avec une thématique romance
  • Originalité de deux histoires d’amour en un tome et qui se croisent
  • Point important du récit assez rare en général : la violence conjugale
  • Personnages bien conçus et attachants
  • Mélange passé/présent équilibré, utile au récit
  • Un peu d’humour bien dosé
  • Réalisme
  • Tension dramatique réussie
  • Suspense
  • Dessin assez banal mais très adapté à la narration
  • Chara-design représentatif du caractère de chaque protagoniste
  • Mise en scène + + +
  • Importance des arrières plans pour l’ambiance
  • Édition française de qualité

Points faibles :
  • Néant


Verdict : Un Excellent Tome !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017