mercredi 31 août 2016

Notre critique du tome 1 de « Arrogant Prince & Secret Love »


Arrogant Prince & Secret Love, Manga, Taifu Comics, Critique Manga, Naduki Koujima, Yaoi,Dessinateur : Naduki Koujima
Scénariste : Naduki Koujima
Éditeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Romance, Humour
Public : Public averti
Site officiel : Aucun
Sortie : 25 août 2016
Prix : 8,99€
Statut de la série : Terminée en 2 tomes

Akito est un garde du corps de la famille Kagetsu dont la fille vient de se fiancer à un prince roi du pétrole. Akito ayant la malchance de parler et de comprendre l’arabe, son employeur l’a désigné comme ambassade auprès du frère aîné du fiancé, le cheik Muzaffar. Avec toute la politesse requise, Akito a pour mission d’éviter à tout prix que Muzaffar ne rencontre la jeune femme car la rivalité entre les deux frères royaux est telle que Muzaffar pourrait bien tenter de se servir de sa future belle-sœur pour s’en prendre à son cadet. Bien que conscient de l’importance de sa mission, Akito manque son coup : c’est sur lui que retombe toute l’attention du cheik dont les caprices s’avèrent très difficiles à gérer… 

Une construction narrative ultra classique au menu, Arrogant Prince & Secret Love nous conte une énième version de la rencontre qui commence comme une mauvaise plaisanterie, un premier lien d’amour-haine peu propice qui pourtant se transforme au fil des jours en une attirance mutuelle, un rien mouvementée, mais source d’une love story tout ce qu’il y a de plus typique des codes yaoi. Akito, jeune, frêle et joli garçon, est la proie facile pour un roi du pétrole aux manières très monarchiques du genre habitué à ce que tous ses caprices soient exaucés et ce sans compromis ni refus acceptable. Muzaffar est de son côté le tombeur dans toute sa splendeur, que l’élu soit un homme ou une femme. Habitué à avoir tout ce qu’il veut, il est parfait dans le rôle du séducteur détestable qui profite de son pouvoir pour réduire l’objet de son désir en esclavage. Le pauvre Akito n’a donc pas beaucoup d’options… Au début, il reste et endure en silence par souci du devoir confié par son employeur mais l’agacement passé, il se laisse charmer et ce qui doit arriver, arrive. 

On devine donc tout de suite ce qu’il va advenir de ce couple inattendu mais on apprécie l’accent exotique développé par les circonstances et les origines de l’un des personnages principaux : une situation familiale et monarchiques sujette à des conflits, des complots et un passé marital qui attise la jalousie d’Akito. A cela s’ajoutent les décors orientaux du palais et un soin particulier aux vêtements qui créent un joli écrin esthétique à un chara-design aussi convenu que l’intrigue. 

Naduki Koujima et Taifu proposent ici un yaoi dans le pur style du genre, fidèle aux codes du yaoi à 100% avec une jolie dose d’exotisme façon mille et une nuits qui séduira les fans du genre.

Points forts :
  • Personnages sympathiques
  • Situation circonstancielle originale avec cadre exotique et monarchique peu courant dans le manga
  • Soin aux développement narratifs qui se mêlent à la romance, complots royaux etc.
  • Éléments graphiques liés aux origines arabes du personnage de Muzaffar très beaux et bien travaillés
  • Dessin très joli
  • Édition française réussie

Points faibles :
  • 100% classique du genre, sans surprise
  • Romance très peu étonnante


Verdict : Un Tome Moyen !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017