dimanche 21 août 2016

Notre critique du tome 1 de « Ikumen After »

Lisez notre avis concernant le tome 1 de Ikumen After

Suivez toute l'actu de Ikumen After sur Japan Touch, le meilleur site d'actualité manga, anime, jeux vidéo et cinéma
Dessinateur : Kazuma Kodata
Scénariste : Kazuma Kodata
Éditeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Romance, Homoparentalité, Humour
Public : Tout public
Site officiel : Aucun
Sortie : 7 juillet 2016
Prix : 8,99€
Statut de la série : Terminée en 2 tomes

Asakura, veuf et père d’un tout jeune garçon, peine à tout concilier. Entre son chagrin, les mille et unes tâches à remplir au quotidien et l’affection qu’il donne maladroitement à son enfant, il est sur le point de craquer. La chance, et le fait que les deux enfants fréquentent la même école maternelle, met sur son chemin un autre père célibataire, le séduisant et volubile Kentarô. Opposés en tout, les deux hommes se lient pourtant d’amitié à force de s’entraider. Mais Kentarô, divorcé car homosexuel, masque de plus en plus difficilement l’attirance qu’il éprouve pour Asakura, ignorant que ce dernier commence secrètement à ressentir plus que de l’amitié pour lui…

Sujets assez redondants dans le yaoi, l’homoparentalité et les épreuves rencontrées par un gay qui tombe amoureux d’un hétéro sont une base plutôt intéressante pour cette mini-série. On trouve rarement ce genre de mélange et encore plus rarement un amant gay en devenir accablé dans un premier temps par la mort de son épouse. Un certain réalisme est ici au rendez-vous et il fonctionne bien.

Des personnages bien construits associés à des situations bien inspirées de la réalité sont le secret d’une histoire qui touche le lecteur. Asakura est le faible du récit, il reste traumatisé par la mort brutale de sa femme, incapable de répondre aux besoins émotionnels de son fils, tout juste s’il parvient à faire le nécessaire au quotidien. Du moins jusqu’à ce qu’il s’écroule. On imagine sans mal rencontrer ce veuf maladroit dans la vraie vie, autant dire que son potentiel sympathie est imbattable. Face à lui, Kentarô, qui a divorcé pour incompatibilité sexuelle, n’en voue pas moins une dévotion aveugle à son bambin et tombe immédiatement sous le charme physique d’Asakura. Comme lui, il n’a guère de chance côté cœur et peu de temps pour partir en quête de l’âme sœur. Alors quand cette perle rare apparaît sous son nez devant l’école de son fils, l’attirance est immédiate. Et puis Kentarô a le cœur sur la main et, même si ce n’est pas désintéressé, venir en aide à cet homme égaré par le chagrin devient un réflexe.

Vecteurs de joie, de peines, d’amitié et peut-être d’amour encore non-dit, les deux petits garçons ne sont pas là que comme faire-valoir d’une histoire d’adultes. Avec discrétion, innocence et tendresse, ils poussent lentement les deux hommes l’un vers l’autre. Aidés par l’amitié déjà installée entre leurs enfants, Asakura et Kentarô apprennent donc à se connaître, s’entraident moralement et échanges des astuces et autres services dont les parents ont toujours besoin.

Peu à peu, la situation devient complexe pour Kentarô qui va se jeter à l’eau sans forcément attendre un résultat aussi… concluant ! Quoique… La suite nous en dira plus.

Le trait de Kazuma Kodata est très fin, assez simple mais s’attache bien à un chara-design qui différencie bien ses protagonistes, met en valeur leur personnalité respective et la douceur des enfants dont les rôles restent importants. Le dynamisme de la mise en cases évolue au rythme définit par la narration, enveloppé d’une bonne maîtrise des arrières plans. Ceux-ci sont assez remplis de vues en extérieur et intérieur de sorte que le caractère intime de la relation monte graduellement et que le tout soit vraiment ancré dans une certaine réalité visuelle.

Ikumen After n’a rien du yaoi d’exception mais il offre une jolie histoire développée avec mesure, un zest d’humour et un bon réalisme, portée par des personnages attachants.

Points forts : 
  • Mélange équilibré de différents thèmes connus du yaoi 
  • Approche réaliste 
  • Personnages bien construits et attachants 
  • Enfants ont aussi un rôle bien à eux 
  • Humour 
  • Romance yaoi ok mais tout public 
  • Identité graphique de la série bien installée 
  • Chara-design au service du récit Mise en scène + + + 
  • Édition française de qualité 

Points faibles : 
  • Yaoi qui ne se démarque pas de manière exceptionnelle 


 Verdict : Un Très Bon Tome !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017