dimanche 23 octobre 2016

Notre critique du tome 1 de « Food Wars - L’Etoile »

Actu Manga, Critique Manga, Delcourt / Tonkam, Food Wars, Food Wars - L’Étoile, Manga, Shonen,

Actu Manga, Critique Manga, Delcourt / Tonkam, Food Wars, Food Wars - L’Étoile, Manga, Shonen,
Dessinateur : Taiki Akitoki
Scénariste : Michiko Ito
Éditeur : Delcourt / Tonkam
Collection : Shonen
Genre : Décalé, Cuisine, Humour
Public : Tout public
Site officiel : Non
Prix : 6,99€
Sortie : 7 septembre 2016
Statut de la série : En cours de publication

Paris, un chef japonais se balade sur un marché et intervient dans une dispute qui risque de tourner mal, entre un groupe de voyous et une jeune femme vendant ses légumes bio. Les importuns saccagent son étal sous prétexte qu’ils voudraient la forcer à vendre son terrain. Habile, il les dissuade de poursuivre leur harcèlement par ses talents de cuisinier qui le démasquent immédiatement comme étant le chef japonais connu à Paris sous le nom de Magicien des Légumes. Mais comment Kojirô Shinomiya, diplômé de l’Académie Totsuki venu seul à Paris est-il devenu un chef reconnu sur la place française ? Découvrez son parcours…

Un spin-off qui explore l’après formation à la prestigieuse Académie Totsuki, voilà qui peut être une bonne idée si on ignore le côté fan service du principe.

Premier bon point, on découvre une face cachée de personnages secondaires mis ici au premier plan, donc cette série parallèle ne reprend pas trait pour trait ce que l’on connaît déjà, bonne participation d’une autre équipe de mangakas. Autre élément séduisant pour le lectorat français, bien ça se passe en France, dans le milieu tout autant sans pitié de la gastronomie Française, pays qui a inventé semble-t-il la concurrence féroce en la matière avec son Guide Michelin et ses étoiles, d’où le sous-titre de cette nouvelle série.

Si l’amour du travail bien fait et du respect tant du client que de l’aliment est un point commun à l’art culinaire japonais et français, les environnements professionnels pourraient réserver quelques déconvenues au nouveau héros, Kojirô Shinomiya d’autant qu’il apparaît dès les premières pages comme un jeune homme qui n’est pas peu fier de ses capacités et de son savoir-faire.

Confiant en lui, on le voit pourtant en mauvaise posture dès la première page, en proie à des doutes sur son art, avant de l’accompagner sur le marché puis dans un flash-back sur son arrivée dans Paris. Toujours aussi prétentieux, sûr de lui et peu aimable, bref, le bonhomme n’est pas forcément le héros que l’on aime tout de suite mais l’humour avec lequel il est présenté par Michiko Ito relève le défi de le rendre attrayant. C’est donc avec plaisir qu’on le suit dans ses souvenirs, alors que le jeune diplômé de l’Académie, en tête du classement, débarqua seul avec ses aspirations et ses espoirs dans un Paris qui n’était pas forcément à la hauteur de son rêve…

On passe par quelques clichés qui n’étonnent pas le lecteur français mais paraît presque naturel dans une œuvre écrite par un japonais. La rencontre qui lui offrit un premier emploi de valeur pour atteindre son but : obtenir une place d’apprenti dans la cuisine d’une grand restaurant, sorte de sésame pour faire sa place dans le milieu et ce quel que soit le pays.

Dans ce premier volume, on découvre donc un nouveau héros mais surtout quel fut son parcours une fois sorti de l’école et sa confrontation aux réalités du milieu, loin de l’encadrement protecteur de l’école. Comment la légende du magicien des légumes s’est-elle créée ? La suite se fait déjà attendre, preuve que ce spin-off n’est pas que du fan service.

Côté dessin, rien à redire sur le style de Taiki Akitoki qui se cale sur le chara-design installé par Food Wars mais y insuffle un trait plus réaliste, notamment sur les visages particulièrement expressifs dans les larmes comme dans l’humour, assurant une représentativité accrocheuse au caractère un peu hautain et sévère du héros. La mise en scène plutôt énergique reprend aussi un très bon ingrédient de la série originale et une fois encore, l’humour avec des clins d’œil à d’autres manga (celui sur la Rose de Versailles ne vous échappera pas) y joue un rôle de premier plan. Les émotions liées à la mémoire gustative sont cruciales dans ce tome et leur traduction visuelle est un sans faute.

Bémol : les arrières plans sont peu présents mais respectent l’image d’un Paris plutôt propret, un peu rêvé des japonais, au moins les intérieurs restaurants et cuisine sont réalistes.

Pari gagné dans ce tome 1 pour Food Wars L’Etoile, qui s’annonce comme un spin-off à part, tirant ses forces de la série originale mais s’appuyant déjà sur un style propre, plus adulte ou la vie professionnelle en cuisine après l’école n’est pas que paillettes.

Points forts : 
  • Série spin-off qui n’est pas que du fan service 
  • Personnages différents de la série originale 
  • Personnages bien conçus, avec des caractères bien trempés, intéressants 
  • Vision japonaise mais réaliste du milieu pro de la cuisine en France 
  • Mise en scène + + + 
  • Humour + + + 
  • Émotions + + 
  • Dynamisme qui rappelle Food Wars 
  • Réflexions sur le métier et sur la finalité des valeurs gustatives d’un plat 
  • Style graphique personnalisé par Taiki Akitoki avec bases de la série originale 
  • Édition française sans défaut 

Points faibles : 
  • Décors parisiens un peu édulcorés et peu présents 


Verdict : Un Très Bon Tome !!! 


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Tonkam
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017