jeudi 6 octobre 2016

Notre critique du tome 1 de « Rouge Eclipse »

Akata, Critique Manga, Manga, Rouge Eclipse, Shojo,

Akata, Critique Manga, Manga, Rouge Eclipse, Shojo,
Dessinateur : Shiki Kawabata
Scénariste : Shiki Kawabata
Éditeur : Akata
Collection : M
Genre : Shojo, Trance de vie, Fantastique
Public : Tout public
Site officiel : Aucun
Sortie : 25 août 2016
Prix : 6,95€
Statut de la série : Terminée en 3 tomes

Ayumi a tout pour être heureuse. Lycéenne ordinaire sans histoire, sportive et jolie, elle a même enfin rendez-vous avec le garçon qu’elle aime en secret depuis longtemps ! Alors qu’elle est en chemin pour le rejoindre, elle reçoit un appel d’une camarade de classe. Zenko est tout son contraire, grosse, acnéique, impopulaire, elle lui annonce qu’elle va se suicider. Ayumi se précipite pour venir à son aide mais tout ce qu’elle peut faire est la regarder tomber du toit d’un immeuble… avant de s’évanouir. A son réveil à l’hôpital, il ne lui faut pas longtemps avant de réaliser que quelque chose cloche : elle est dans le corps de Zenko !! Après une rude soirée chez Zenko, Ayumi retourne au lycée, incapable de comprendre ce qui a bien pu lui arriver et tombe nez à nez avec elle-même. Elle comprend que Zenko l’a piégée pour procéder à un échange de corps. Devenue la fille moche et obèse de la classe, Ayumi va devoir affronter la rude réalité d’un quotidien bien cruel, séparée de sa famille, de ses amis, du garçon qu’elle aime. Son seul secours sera sans doute Kaga, le type populaire qui connaît si bien Ayumi qu’il saura déceler la vraie de la fausse…

Akata, Critique Manga, Manga, Rouge Eclipse, Shojo,

Akata, Critique Manga, Manga, Rouge Eclipse, Shojo,

Difficile de dénicher un shojo qui sort un peu de la masse, qui plus est une série courte, mais Akata aime prendre des risques payants. Avec Rouge Eclipse, l’éditeur partage une très bonne découverte, œuvre d’une mangaka débutante.  

Ce manga a été élu à la 5e place du meilleur shojo 2015 au Japon et au fur et à mesure de la lecture de ce 1er tome, on comprend pourquoi.

Tout ne se résume pas à la mode lancée par les séries TV du style « Ugly Betty », ne vous y trompez pas, cette histoire ne se focalise pas uniquement sur les enjeux et obstacles imposés par le physique et la perception excessivement extérieure que l’on a des gens, et ce dès l’adolescence.

Formaté par les médias et la puissance de l’image, l’impact du physique touche surtout les ados qui, par les transformations naturelles inhérentes à cet âge, sont perpétuellement attentifs, à l’affut du look, de l’allure etc… des autres. Quête comme une autre pour s’accepter et grandir sans être trop mal dans cette nouvelle peau que leur impose la vie, l’attention portée suscite, par auto-défense bien des cruautés vis-à-vis des autres. Et lorsque l’on n’est pas dans les normes imposées par la mode, la pub, les mécanismes de pensées, on en prend plein la figure.

C’est ce qui arrive d’abord à Zenko, la fille acnéique, grosse, mal coiffée, sans ami, au caractère revêche parce que trop souvent moquée, qui en a développé une telle jalousie qu’elle élabore un plan machiavélique pour changer littéralement de peau ! Et son choix s’est porté sur la populaire, jolie et sportive Ayumi qui, à ses yeux, a tout pour être heureuse.

Mais voilà, même en changeant de corps, Zenko et Ayumi restent elle-mêmes : l’une est égoïste, hypocrite, calculatrice, persuadée de la perfidie des autres tandis que l’autre demeure gentille, prête à comprendre celle qui lui a tout pris et à l’aider malgré tout avant de décider qu’elle se battra avec les moyens qui sont désormais siens.

La face cachée de chaque personnage se révèle avec cette étrange situation, car si Zenko et Ayumi restent fidèles à leur caractère, les deux garçons qui sont au centre de leur histoire se montrent tels qu’ils sont en réalité. En devinant rapidement la vérité sur la situation d’Ayumi (et de manière très logique, autre point fort du scénario), Kaga devient non seulement son meilleur soutien mais a de plus en plus de mal à garder secret l’amour qu’il porte à la jeune fille et qu’il a ravalé lorsque son ami Shirô a commencé à sortir avec elle. De son côté, Shirô est décevant puisqu’il annonce sans émotion apparente à un Kaga médusé qu’il se fiche bien de savoir qui est la vraie Ayumi, n’étant attiré que par son physique ! Malgré tout, on veut croire que son attitude cache un bon fond mais seule la suite nous en apprendra plus.

Le style graphique de la mangaka est épuré, fin et gracieux. Il accentue les expressions pour mieux servir le récit, ne s’encombre pas de trames ou d’aplats inutiles à la traduction émotionnelle des scènes, impose un chara-design simple mais illustrant bien chaque protagoniste. La mise en scène déroule clairement chaque étape d’une histoire très forte.

Avec une rare intelligence, Shiki Kawabata narre l’histoire de quatre adolescents très différents, aux prises avec eux-mêmes, les autres et le monde immédiat qui fait leur quotidien. Maladroits mais très humains, ils cherchent cette normalité qui assure le bonheur, encore inconscients que ce qui la force d’un être ce sont ses différences, n’en déplaisent aux bien-pensants à l’esprit étriqué.
Sincère, subtile, Shiki Kawabata a créé des personnages attachants, tous torturés à différents degrés, dont on veut lire les aventures jusqu’à la fin.

Points forts : 
  • Histoire réaliste avec une touche de fantastique 
  • Récit émotionnellement très fort 
  • Mangaka qui met une claque aux aprioris du shojo et des normes sociales 
  • Sujet puissant et crédible, très actuel 
  • Personnages bien construits et attachants 
  • Émotion + + + 
  • Équilibre drame/humour léger/fantastique 
  • Mise en scène au service du récit 
  • Chara-design fidèle à la personnalité de chacun 
  • Codes graphiques du shojo épurés 
  • Série courte 
  • Édition française de qualité 

Points faibles : 
  • Néant 


Verdict : Un Excellent Tome !!! 


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017