samedi 22 octobre 2016

Notre critique du tome 2 de « Dead Tube »

Actu Manga, Critique Manga, Dead Tube, Delcourt / Tonkam, Manga, Seinen,

Actu Manga, Critique Manga, Dead Tube, Delcourt / Tonkam, Manga, Seinen,
Dessinateur : Touta Kitakawa
Scénariste : Mikoto Yamaguchi
Éditeur : Delcourt / Tonkam
Collection : Tonkam
Genre : Seinen, Horreur, Suspense
Public : Public averti
Site officiel : Non
Prix : 7,99€
Sortie : 14 septembre 2016
Statut de la série : En cours de publication

Tomohiro vient de voir Sanagi tomber du toit de l’école face caméra, selon la volonté d’un groupe du club cinéma du lycée. Horrifié, Tomohiro exige des explications, qu’est-ce que ce Dead Tube qui pousse ceux qu’il croyait ses camarades aux pires actions imaginables ? La vérité est stupéfiante : Dead Tube est un jeu pervers entre tous, qui encourage la réalisation de vidéos les plus réalistes possibles, quels que soient les sujets et plus ils sont monstrueux mieux c’est car le nombre de vues peut vous rendre riche. Mais lorsqu’on y participe, on accepte le risque de perdre et de devoir alors endosser la responsabilité de tous les crimes commis par les autres concurrents. Et voilà que cette règle lui est expliquée par… Sanagi ! Le fait est que l’idole de Tomohiro est aussi dingue que Mai, qu’elle a tout organisé, qu’elle a sacrifié une autre lycéenne pour créer sa dernière vidéo la plus réaliste et trash possible et vient se vanter et tourner Tomohiro en ridicule. Mais le jeune homme n’est déjà plus celui qu’elle a connu. Rira bien qui rira le dernier !

Dans la veine de ce qui était mis en place dans le premier tome de cette série décalée, on s’enfonce un peu plus dans le glauque et l’horreur morale. Mikoto Yamaguchi ne recule visiblement devant aucun tabou, appuyant son scénario sur le pire que pourrait produire (et produit peut-être déjà) internet et la folle quête de sensations fortes et d’argent facile. Le but du « jeu » est ainsi dévoilé crûment et cruellement par une Sanagi dont la véritable personnalité nous explose à la figure.

Les surprises se succèdent avec la « résurrection » de Sanagi, la révélation de ses vraies intentions mais surtout avec le revirement d’un Tomohiro que l’on imaginait incapable de choisir un camp, dépassé par les évènements. Certes, il reste le toutou de Mai mais il n’est pas forcé de participer, il a fait son choix. Ses motivations ne sont certes pas pécuniaires ou glorieuses, on les devine bien plus prosaïques et terre à terre mais qu’importe ?

Le récit évolue en sombrant plus avant dans la cruauté et les personnages secondaires ne sont pas épargnés. Ceux qui font les frais de leur défaite, sont rapidement remplacés par d nouveaux venus que l’on imagine candides victimes en devenir pour les découvrir aussi noirs et pervertis que les autres. La redondance n’est pas loin. Un peu grinçant de constater qu’à ce jeu sadique et pervers, ce sont les filles qui sont aux commandes… Moyen de séduire le public ou d’insister encore plus sur l’idée que le pire à imaginer est justement que ce soit les femmes qui organisent ces tournages ? Le choix est offert au lecteur.

Il faut dire que le chara-design de Touta Kitakawa aime les poitrines très (trop) généreuses et les filles déshabillées à volonté pour se livrer de bonne ou mauvaise grâce à des prises de vues aussi explicites que possible. La rançon de la gloire se paie de toutes les façons possibles dans Dead Tube !
La mise en scène cadre les moments forts de l’action, tournage trash et confrontation d’idées, met en valeur les visages lorsque les masques tombent, se plie au scénario sans faillir.

Une jeunesse qui n’a aucune morale, qui ne respecte rien ni personne, le fond de ce récit est trop évident pour que la série ne finisse par lasser en l’absence d’un rebondissement de taille.

Points forts : 
  • Manga qui sort du lot 
  • Scénario qui enchaîne les rebondissements en accord avec les révélations 
  • On sait enfin la finalité du « jeu » 
  • Personnages banals mais bien construits 
  • Fond du récit dans l’air du temps 
  • Dessin adapté à la narration 
  • Chara-design typique 
  • Mise en scène + + + 
  • Suspense + + 
  • Édition française réussie 

Points faibles : 
  • Pas mal de clichés 
  • Narration qui surprend mais dont la structure devient redondante. 


Verdict : Un Bon Tome !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Tonkam
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017