vendredi 21 octobre 2016

Notre critique du tome 2 de « Ex-Arm »

Critique Manga, Delcourt / Tonkam, Ex-Arm, Manga, Seinen,

Critique Manga, Delcourt / Tonkam, Ex-Arm, Manga, Seinen,
Dessinateur : Shin-Ya Komi
Scénariste : HIRock
Éditeur : Delcourt / Tonkam
Collection : Young
Genre : Suspense,Action, Drame
Public : Public averti
Site officiel : Non
Prix : 9,35€
Sortie : 17 août 2016
Statut de la série : En cours de publication

Réduit à l’état de cerveau dans une boite, Akira apprend que son don exceptionnel de connexion avec toute machine serait en partie à l’origine de la gigantesque explosion qui a détruit Tokyo après sa mort physique et qu’en tant qu’ex-arm n°00 ses capacités ont ensuite été limitées à l’aide d’un logiciel. Il peine à en croire ses oreilles synthétiques mais la chef Chikage lui propose un marché : s’il prouve qu’il souhaite mettre son don au service de la lutte contre les autres ex-arms qui veulent détruire le Japon reconstruit, elle lui rendra toute son autonomie. Le choix est vite fait pour Akira quand il entend Minami s’inquiéter du sort d’une amie à elle qui prétend aller bientôt au Paradis grâce à une marque qui lui permettrait de se faire exploser dans la foule… Un ex-arm serait la source de cette marque apposée sur plusieurs personnes désespérées et convaincues que leur sacrifice serait le chemin vers un paradis salvateur. Akira, soutenu par Minami et Alma, offre de mettre toutes ses capacités en œuvre pour retrouver ces gens avant qu’il ne soit trop tard, à condition qu’on lève ses barrières. Une course contre la montre commence et la lutte entre Akira, ex-arm n°00 et ses « semblables » !

L’action demeure le point d’ancrage du scénario de cette série qui ne connaît pas les pauses ou si peu, sans perdre son souffle en chemin, un rythme soutenu qui est fait pour plaire !

On en apprend un peu plus sur la nature de l’ex-arm qu’est censé être Akira, sur ses capacités et sur le fait qu’il n’est pas seul dans son cas. Néanmoins, et pour garder l’action en première ligne narrative, les révélations s’arrêtent là. Il faudra attendre encore pour savoir comment le cerveau d’un garçon que la seule proximité de machines rendait malade et mort depuis un bout de temps, s’est retrouvé dans le corps d’une machine qui plus est aux capacités informatiques surpuissantes.

On retrouve la structure assez typique du manga en fin de tome avec deux camps qui sont formés, le héros et son équipe vs les ex-arms rebelles, destinés à s’affronter en combat pour qu’Akira ait une chance de retrouver une vie presque humaine.

Entre temps, à 200 à l’heure, une course contre la montre s’engage. Tandis qu’Akira met en marche son système de recherches ultra-performant, Minami et Alma, superbes sirènes moulées dans leurs combinaisons de combattantes, foncent sur le terrain pour intervenir dès qu’Akira leur indique où trouver leur prochaine cible. Entre courses folles à pied et surtout en moto, voiture, hélicoptère aux allures futuristes et aux mouvements improbables mais spectaculaires, on n’en perd pas une miette. Le suspense soutient l’action et inversement, surtout quand Minami est directement prise pour cible. Quelques moments coquins viennent ajouter une saveur qui plaira au public, formant un faux triangle amoureux Minami-Alma-Akira puisqu’Alma se fiche de tout et sert de corps provisoire à Akira sans plus d’émotion que ça…

De nouveaux personnages étoffent le groupe des héros et celui des ennemis donc l’histoire dans son ensemble. Deux gros bras viennent prêter main-forte aux jolies policières même s’ils ratent un peu leur entrée, une scientifique de génie, garçon manqué et marrante, promet de changer la donne pour un Akira prisonnier de sa boite, deux ex-arms permettent de mettre en avant la lutte qui se profile, chacun ayant des raisons qui semblent louables et liées au passé pré-apocalypse.

Le tome se termine ainsi avec un peu de légèreté, insistant sur les liens qui se créent entre les différents personnages du groupe principal et le souhait d’Akira de tenter tout ce qu’il pourra pour retrouver un corps, même synthétique comme celui d’Alma mais qui ressemblerait à celui qui était le sien.

Le trait de HIRock est un sans faute, avec ses héroines sexy mais naïves, ses cadrages adaptés à bien mettre leurs atouts en vedette, une mise en scène qui soutient l’action à 100%, un chara-design bien expressif et dynamique, un usage équilibré des trames et un travail qui passerait presque inaperçu dans le traitement futuriste des décors, des accessoires, des costumes etc tant il est omniprésent et naturellement imbriqué à chaque case.

Ce tome 2 de Ex-Arm tient les promesses posées, avec une action qui décoiffe, ses personnages attachants et ultra-réactifs, une intrigue qui s’impose peu à peu mais avec assurance.

Points forts : 
  • De l’action à 200% 
  • Pistes tracées qui commencent déjà à être exploitées 
  • Un futur proche très science-fiction et bien construit 
  • Nouveaux personnages qui font avancer le récit 
  • Baston + + 
  • Suspense + + + 
  • Personnages bien conçus 
  • Humour + + 
  • Rebondissements dans le combat + + 
  • Dessin en parfait support de la narration 
  • Mise en scène et en cases super dynamique 
  • Traitement super sexy des héroïnes 
  • Décors bien travaillés et présents pour créer l’ambiance futuriste 
  • Édition française de qualité 

Points faibles : 
  • Beaucoup de filles sexy qui gravitent autour d'un seul mec… un ado réduit à l’état de cerveau dans une boîte en plus ! 


Verdict : Un Très Bon Tome !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Tonkam
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017