samedi 5 novembre 2016

Notre critique de « BlazBlue : Central Fiction »

Arc System Works, BlazBlue, BlazBlue : Central Fiction, Critique Jeux Vidéo, Playstation 3, Playstation 4, PQube, Jeux Vidéo,

Arc System Works, BlazBlue, BlazBlue : Central Fiction, Critique Jeux Vidéo, Playstation 3, Playstation 4, PQube, Jeux Vidéo, Éditeur : PQube Ltd
Développeur : Arc System Works
Genre : Combat
Version Testée : PlayStation 4
Autres Supports : PlayStation 3
Langue : Voix et texte en anglais ou japonais
Multijoueur : Oui
Classification : +12 ans
Sortie en France : 4 Novembre 2016
Prix Moyen : 50€

Test réalisé sur une version numérique de l'éditeur

L'année 2016 est une bonne cuvée pour les fans de jeux de combat en 2D. Après un très bon Guilty Gear Xrd : Revelator sorti début juin dernier dans nos contrées, voilà que le même studio, Arc System Works récidive avec son autre licence phare de la baston en 2D, BlazBlue. Ce nouvel opus de la série, qui est le 4ème, est la suite directe du précédent, BlazBlue Chrono Phantasma.

Pour ce BlazBlue : Central Fiction, l'histoire nous emmène à Ikaruga afin de découvrir la vérité sur le destin de Ragna, Jin et Noel. De même, qui sont les Fantômes du Temps ? Et comment leurs histoire va t'elle finir ?

Le scénario, très complexe et travaillé est raconté via un visual-novel intégralement doublé en japonais, parsemé de quelques combats. Peu accessible pour les nouveaux venus, ils pourront toutefois passer par un énorme glossaire regroupant l'intégralité des personnages, lieux, événements des précédents épisodes pour mieux cerner les enjeux.

Arc System Works, BlazBlue, BlazBlue : Central Fiction, Critique Jeux Vidéo, Playstation 3, Playstation 4, PQube, Jeux Vidéo,

Encore une fois, Arc System Works propose un gameplay technique et élitiste, avec ses demi ou quarts de cercles, sa précision et sa rapidité d'exécution pour sortir des enchaînements dévastateurs. BlazBlue regorge de particularités techniques et, il devint vital d' apprendre ce qu'est les "Barrier Block" "Drive Ability" et autre "Exceed Accel". Très exigeant, le jeu s'appuie sur un "Tutorial Mode" complet, embrassant l'intégralité de ces termes mais également les spécificités propres à chacun des 32 personnages jouables. Pour les joueurs débutants, il est possible de jouer en "Stylish", facilitant les combos et la garde mais en contrepartie, les dégâts infligés seront réduits.

Pour pratiquer ces techniques, différents modes de jeux sont accessibles. En plus des classiques  comme le "Versus", "Online" (que nous n'avons pas pu tester) "Arcade" et "Gallery", il existe un "Score Attack Mode" et un "Speed Star Mode", tout deux axés sur le scoring.

Arc System Works, BlazBlue, BlazBlue : Central Fiction, Critique Jeux Vidéo, Playstation 3, Playstation 4, PQube, Jeux Vidéo,

Mais le mode le plus important est sans conteste le "Grim Of Abyss Mode". Il s'agit d'affronter maintes adversaires, sans le moindre répit, dans des "Donjons", tout en renforçant le personnage choisi au moyen d'items, skills et autres grimoires glanés lors des joutes. Relativement long, ce mode tiendra en haleine les joueurs avides de challenge même si, au final, il n'est qu'une autre version légèrement remaniée de l'Abyss Mode du précédent opus.

Arc System Works, BlazBlue, BlazBlue : Central Fiction, Critique Jeux Vidéo, Playstation 3, Playstation 4, PQube, Jeux Vidéo,

En ce qui concerne la réalisation, force est de constater qu'Arc System Works maîtrise son sujet. La direction artistique de la série est connue et reconnue, avec ses personnages en sprites 2D (avec l'alliasing qui va de mise) découpée sur des environnements 3D aux détails et à l'animation impeccables. Toutefois, le joueur non initié à ce style sera surpris lors de ses premières passes d'armes. Mais, cela ne gâche en rien une fluidité conférant un charme certain au titre et à ses affrontements nerveux.

La partie sonore n'est pas en reste avec un doublage japonais réussi et une OST résolument rock très agréable à l'écoute.

Finalement, ce BlazBlue : Central Fiction ravira les fans de la licence, dans la droite lignée des précédents opus avec son histoire complexe et son gameplay technique. Pour les autres joueurs, il vaut mieux l'essayez avant de l'acheter.

Points forts :
  • Gameplay technique et complet
  • Une histoire dans la lignée des précédents BlazBlue
  • Le charac-design et le design en général
  • La réalisation
  • L'OST
  • 10 modes de jeu 
  • Le visual-novel
  • 32 personnages jouables

Points faibles :
  • Ne conviendra pas aux néophytes voulant un jeu accessible
  • Anglophobes, s'abstenir
  • Peu d'évolution par rapport aux précédents opus

Verdict : Un très bon jeu de baston


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017