mardi 29 novembre 2016

Notre critique du tome 16 de « Montage »

Actu Manga, Big Kana, Critique Manga, Jun Watanabe, Kana, Manga, Montage, Seinen,

Actu Manga, Big Kana, Critique Manga, Jun Watanabe, Kana, Manga, Montage, Seinen,
Dessinateur : Jun Watanabe
Scénariste : Jun Watanabe
Éditeur : Kana
Collection : Big Kana
Genre : Suspense, Enquête
Public : Averti
Site officiel : Kana
Prix : 7,45€
Sortie : 21 octobre 2016
Statut de la série : Terminée en 19 tomes

Décidé à protéger Miku, Yamato fait à présent cavalier seul. Il a laissé la jeune fille avec ses parents convalescents et a regagné Tokyo. Il veut rencontrer Sawada pour mettre enfin les choses au clair. Mais pour atteindre le politicien, il lui faut d’abord convaincre Shin’ichi Sekiguchi, le jumeau du ripoux qui a tant cherché à les tuer Miku et lui depuis le début de leur fuite. Sur son chemin il croise de nouveau Taisei qui choisit de se joindre à cette rencontre au sommet. Tous trois ont des griefs envers Sawada et tous trois ont besoin d’entendre ses explications. Mais Yamato ne se fie à personne, plus jamais il ne veut mettre en danger sa vie sans avoir la certitude qu’il pourra enfin innocenter et protéger Miku de toute représaille future. De son côté Taisei veut la mort de Sawada et Shin’ichi semble avoir une sinistre idée derrière la tête. Alors que les intentions de chacun entrent en conflit, le redouté Sawada, l’instigateur du fameux vol des 300 millions arrive au rendez-vous…

La rencontre tant attendue est enfin mise en scène dans ce tome 16. Sawada, l’homme devenu tout puissant avec les années, qui est monté en grade jusqu’aux hautes sphères du gouvernement grâce à ce fameux vol de 300 millions orchestré dans l’ombre par la police et le pouvoir de l’époque sort de l’ombre.

A découvert, il fait preuve d’audace, presque de courage en se présentant à ceux qui veulent lui nuire plus que quiconque au monde. Taisei est sans doute le plus déterminé, il veut sa mort pour venger son père et ne recule devant rien. Shin’ichi, aux dents longues, le verrait bien mort lui aussi à condition qu’il puisse reprendre sa place si confortable et bien officiellement, sans que le sang ne l’éclabousse. Pour sa part, Yamato a d’autres projets immédiats. Il attend de celui qui a fait de sa vie un enfer des explications, le retour à une vie normale mais surtout de retrouver le mystérieux Yudai Kawasaki. Pour la simple et bonne raison que cet homme, qui est si souvent venu à son secours et à celui de Miku, est en réalité son père ! Et oui, on pouvait s’en douter car Jun Watanabe avait, dès les premières pages de son récit, glissé un indice criant : père et fils ont le même tic nerveux de se ronger les ongles en marmonnant. Chirurgie esthétique et autres astuces ont permis à Yudai d’avoir une vie de père presque normale jusqu’à ce qu’il doive se faire passer pour mort alors que Yamato était enfant…

Face à eux, Sawada tient bon, il présente des excuses qui semblent sincères et fait bien des promesses pour que chacun ait une chance d’avoir une vie qui ne soit pas gâchée par ses actes et cette sale affaire. Pour autant, le bonhomme n’est pas au bout du rouleau : il fera peut-être ce qu’il promet mais pas sans ménager ses arrières. Car il ne veut pas tomber pour ses actes passés. Ambigu, Sawada le demeure et on salue le talent de Jun Watanabe qui, tout en plaçant son personnage en pleine lumière, lui garde tout son mystère et sa dangerosité probable. Aucun des trois hommes venus en découdre avec lui n’en ressort indemne, sans être totalement convaincu non plus. Yamato ne baisse pas sa garde. Il envisage d’autres actions et s’assure d’abord des intentions de Shin’ichi envers Miku et ses parents. Pour en venir à une seule conclusion : pour les protéger, il va devoir tuer.

Les protagonistes secondaires ne sont pas mis de côté car ils sont les témoins de l’accélération des évènements : l’inspecteur Madanbashi et ses adjoints font les frais des ficelles tendues par Sawada qui continue d’agir pour éviter toute implication publique dans un crime, Miku passée au second plan dans ce tome apprend le décès de Mizuhara, le jeune policier qui les a tant aidés et abandonne ses parents sur un coup de tête.

Esthétique sans défaut, qui découpe minutieusement chaque scène de telle sorte que le suspense est omniprésent et diaboliquement réussi, et que les moments de réflexions sont aussi prenants que ceux dévolus à l’action. On frémit avec la tension que dégagent les visages de Yamato, Taisei et Shin’ichi face à un Sawada qui demeure stoïque en paroles comme en apparence, on apprécie le mouvement puissant de l’affrontement armé qui surgit sans prévenir tout comme on s’attarde sur les expressions d’un Madanbashi qui passe de l’analyse d’indices à la stupeur quelque peu enflammée à l’écoute des mauvaises nouvelles…

Rien à redire, Jun Watanabe associe toujours aussi bien son chara-design idéal et vivant à une mise en cases et en scène au service de son récit sans oublier la grande qualité des environnements dans lesquels évoluent ses protagonistes, jouant avec leurs nerfs et ceux du lecteur, atmosphère 100% rendue !

Vous l’aurez compris, fidèle à la qualité mise en place, Montage nous entraîne toujours plus loin et plus fort dans les méandres d’un thriller qui ne laisse pas de place au calme ou à l’ennui, ne perd pas le rythme au fil des tomes et surtout réussi le tour de force de garder intacte une narration qui englobe nombre de personnages et d’indices tous importants et tous liés.

Points forts : 
  • Rencontre au sommet avec l’instigateur n°1, Sawada le politicien au passé trouble 
  • Nouvelles révélations 
  • Évolution scénario toujours plus forte 
  • Yamato est radicalement transformé, il passe à la vitesse supérieure et devient dangereux 
  • Personnages secondaires + + + 
  • Multiplication des points de vue intéressante qui n’égare jamais le lecteur 
  • Action + + + 
  • Suspense + + + 
  • Mise en scène + + + 
  • Graphisme 200% adapté au récit 
  • Édition française sans défaut 

Points faibles : 
  • Néant 


Verdict : Un Excellent Tome !!! 



0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017