lundi 19 décembre 2016

Notre critique du tome 2 de « Re:Monster »

Actu Manga, Critique Manga, Manga, Ototo, Re:Monster, Seinen, Shonen,

Actu Manga, Critique Manga, Manga, Ototo, Re:Monster, Seinen, Shonen,
Dessinateur : Haruyoshi Kobayakawa
Scénariste : Kogitsune Kanekiru
Éditeur : Ototo
Collection : Seinen
Genre : Fantasy, Action, Fantastique
Public : Averti
Site officiel : Non
Sortie : 10 novembre 2016
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

Kanata réincarné en gobelin dans un univers Fantasy est devenu le chef de sa petite tribu sous le nom de Rô. Armé du savoir de son ancienne vie, il a rapidement évolué et gagné en puissance, faisant profiter tous ses compagnons de son expérience car une tribu forte survit mieux. Alors qu’il chasse en forêt, il tombe nez à nez avec un ours seigneur des montagnes, un sacré morceau. Loin de le décourager ou de l’inquiéter, cet adversaire gigantesque n’est qu’un autre défi pour Rô qui s’empresse de la provoquer. Le combat fait rage et Rô manque plusieurs fois d’être gravement atteint. Mais sa ténacité est récompensée et il absorbe les capacités de ce nouvel ennemi, devenant un ogre rare. Son apparence change encore et si sa tribu ne le reconnaît pas immédiatement, elle réalise, comme lui, que tout ce qu’il est devenu peut être partagé pour rendre le groupe encore plus puissant. Mais ce nouveau Rô ne va-t-il pas, au contraire, susciter une jalousie qui pourrait briser l’entente tribale ?

Ce nouveau volume poursuit l’aventure avec logique, action mais moins de surprises que précédemment, suivant au contraire un schéma typique installant la certitude que notre héros s’est bien réincarné dans un univers au fonctionnement calqué sur les jeux vidéo.

Son combat face à l’ours géant seigneur des montagnes n’est motivé que par le désir de gagner en puissance, de monter en niveau et qu’importe les risques… qui s’avèrent payants. Sa transformation est spectaculaire, plus grand, paraissant plus âgé, il porte à présent un physique impressionnant, des cheveux gris, de cornes et des tatouages, la classe quoi ! Il a donc un charisme renforcé qui lui sert à la fois auprès des siens mais aussi face à des adversaires aux techniques parfois déroutantes. Même les vénéneuses créatures qui épuisent leurs ennemis dans des ébats sans fin ne parviennent pas à bout des forces de notre héros ! Mais ce ne sont pas les seuls bienfaits de sa transformation. Grâce à ses pouvoirs étendus, Rô parvient à sauver une créature magique des mains d’humains cruels et à combattre d’autres adversaires dont il peut ensuite piller les savoirs, tels que les elfes. Le confort matériel et l’armement de la tribu augmente en qualité, assurant l’avenir de tous.

Vous l’aurez compris, on oscille entre découverte d’autres espèces et règles de ce monde, action avec démonstration de force pour enrichir les capacités des compagnons de Rô et un humour qui fait son petit effet quand il doit gagner un combat avec d’autres moyens que la force brute ou simplement se faire reconnaître par ses amis après son retour glorieux sous sa toute nouvelle apparence.

Pourtant, cette force toute neuve a un revers d’autant que Rô n’est pas du genre à se laisser faire. Après avoir partagé ses compétences, il ne peut que subir les jalousies de la part des anciens de la tribu, ceux qui étaient les meneurs avant son arrivée. Contrairement aux jeunes, ils ne réussissent pas à profiter des apports de Rô pour devenir plus forts ou espérer accéder à quelques privilèges dévolus aux guerriers. La tribu pourrait perdre une partie de ses membres, réalité qui la fragilise dans ce monde cruel régit par la loi du plus fort…

L’esthétisme demeure égal à la qualité déjà notée du premier tome. Le chara-design évolue avec la narration, affiche une bonne palette d’expressions au service de l’histoire et du développement des personnages. La mise en scène soutient chaque instant du récit, passant facilement de l’action à l’humour, sans perdre le lecteur. Les arrières plans, très variés, insistent ponctuellement sur la perspective d’un monde ouvert conforme à l’univers des jeux vidéo du genre, promesse de nombreuses aventures à venir.

Contexte de jeu vidéo oblige, Re :Monster tome 2 réunit tous les bons ingrédients qui font le succès d’un RPG, mêlant observations et action pour un grand plaisir de lecture.

Points forts : 
  • Évolution du récit qui passe progressivement du classique à quelque chose de complexe 
  • Point de vue du héros toujours au premier plan 
  • Immersion dans le contexte jeu vidéo aisée même si on n’est pas joueur ^^ 
  • Personnages sympathiques et très nombreux 
  • Enjeux de l’histoire assez classiques 
  • Dessin en accord total avec la narration 
  • Ambiance Fantasy RPG 
  • Chara-design + + + 
  • Mise en scène et en cases énergique 
  • Action + + + 
  • Décors bien présents 
  • Édition française réussie 

Points faibles : 
  • Néant 



Verdict : Un Excellent Tome !!!


 

0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Tonkam
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017