dimanche 22 janvier 2017

Notre critique du tome 1 et 2 de « Bungô Stray Dogs »

Actu Manga, Bungo Stray Dogs, Critique Manga, Manga, Ototo, Seinen, Shonen,

Actu Manga, Bungo Stray Dogs, Critique Manga, Manga, Ototo, Seinen, Shonen,
Dessinateur : Harukawa 35
Scénariste : Kafka Asagiri
Éditeur : Ototo
Collection : Seinen
Genre : Science-Fiction
Public : Tout public
Site officiel : Non
Sortie : 3 février 2017
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

Atsushi a été renvoyé du centre d’accueil où il vivait comme d’autres orphelins. Affamé, il n’a rien à lui autre que ses vêtements en lambeaux. Alors qu’il se demande s’il ne vaudrait pas mieux se laisser mourir, il aperçoit un jeune homme en difficulté dans la rivière et lui sauve la vie… avant de se faire réprimander ! Visiblement, le noyé voulait mourir aussi. Pendant qu’il se plaint d’être encore en vie, un ami à lui surgit et ne manque pas de lui hurler dessus. Atsushi comprend à ces paroles que le noyé n’en était pas à sa première tentative et pense se faire discret tant les deux compères lui paraissent bizarres. Pour le remercier, ils l’invitent tout de même à se remplir le ventre et se présentent : Dazai et Kunikida sont membres de la fameuse Agence des Détectives Armés à laquelle même la police fait parfois appel. Et ils sont précisément sur une affaire de tigre mangeur d’hommes qui aurait récemment gagné la ville. Atsushi sursaute en les écoutant : il a lui-même croisé la route de ce tigre plusieurs fois au point d’avoir l’impression que l’animal le poursuit. Sautant sur l’occasion, Dazai lui propose un marché : s’il les aide à coincer le tigre en servant d’appât, il touchera la prime promise par les autorités à la place de l’Agence. Aux abois, Atsushi décide d’accepter bien que plusieurs éléments lui paraissent suspects. La suite va lui donner raison : le tigre et lui sont liés d’une manière plus étroite que quiconque aurait pu l’imaginer en dehors des membres de l’Agence des Détectives Armés ! Commence alors pour Atsushi une nouvelle vie au sein de l’agence, entouré de nouveaux compagnons aux pouvoirs étonnants, les premiers à l’accepter tel qu’il est, mais aux prises avec des adversaires féroces qui entendent bien mettre la main sur lui et le fameux tigre !

Actu Manga, Bungo Stray Dogs, Critique Manga, Manga, Ototo, Seinen, Shonen,

Annoncé comme un titre phare du début 2017 pour l'éditeur Ototo, Bungô Stray Dogs était attendu et ne déçoit pas en dépit de sa structure conventionnelle.

On nous promettait de l’action, de l’humour, des personnages hauts en couleur et le fait est que la promesse est tenue avec superbe. Si on peut retrouver de nombreuses références à des titres plus anciens qui ont remporté un beau succès, il est évident que la série s’est trouvé un style propre qui tend à se développer au fil des tomes. Avec la parution simultanée des deux premiers volumes, on a déjà un aperçu très complet de toutes les qualités de ce manga plein de punch et de personnages contrastés dans un univers bien pensé.

Notre héros vedette, Atsushi, un peu fade au début, rappelant d’autres héros (tels Allen de D .Gray Man), le genre de garçon pas encore sorti de l’adolescence, un peu perdu, ne sachant s’il existe une place pour lui en ce monde, tant il a été rejeté à cause de petite mais encombrante particularité s’émancipe rapidement de ses illustres semblables par un caractère courageux mais frileux avec les autres, défaitiste mais acharné à s’en sortir dès lors qu’il se trouve véritablement face au danger immédiat. Multiples facettes qui ne se limitent pas à Atsushi puisque Dazai est rapidement révélé comme ayant un passé trouble, obsédé par l’idée du suicide, de même que Kunikida trahit ses airs de premier de la classe à grands coups de gueule et de baston musclée pour mieux masquer qu’il se soucie de ses compagnons.

Ces variantes de caractère se retrouvent par la suite chez de nombreux membres de l’Agence de Détectives Armés, aussi intéressantes que leur pouvoir très particuliers… Là encore, Kafka Asagiri s’en est donné à cœur joie. Il ne suffisait pas que chacun de ses personnages portent un nom inspiré clairement d’un écrivain japonais ayant réellement existé, non, ils ont également un pouvoir apparenté, du moins de nom, à une des oeuvres de leur célèbre homonyme ! Clins d’œil malicieux qui échapperont peut-être aux lecteurs français mais auxquels la lecture de petites descriptions de personnages présentes dès le tome 2 donnera quelques éclaircissements culturellement amusants et enrichissants.

Et pour ceux qui penseront que l’on a de nouveau affaire à deux groupes de protagonistes aux pouvoirs étonnants dont le seul but est de se battre jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un et que la quête soit terminée, ajoutons que cela en a effectivement le parfum mais ne se résume pas uniquement à ces partis pris.

Bien entendu, la baston est très présente, et la mise en place des deux factions ennemies s’installe bel et bien sur ces deux tomes : l’agence d’un côté et la mafia de l’autre. Mais ce qui est convoité se résume à un nom : Atsushi, et bien des secrets restent à découvrir concernant même les alliés du héros… Au fil des pages, les grands méchants sont moins charismatiques que les gentils et un peu plus standardisés mais la fin du tome 2 laisse présager des développements passionnants ! En deux tomes, la situation est installée, les principaux personnages présentés avec un subtil mélange d’humour et d’action qui emporte le lecteur du début à la fin.

Actu Manga, Bungo Stray Dogs, Critique Manga, Manga, Ototo, Seinen, Shonen,

A l’aise dans le rythme effréné de la bagarre comme dans le comique ou la nécessaire quête de vérité, le dessin de Harukawa 35 accompagne la narration avec dynamisme. On passe allègrement du désespoir d’un Atsushi seul au monde à la bizarrerie de ses nouveaux amis pour se joindre ensuite à la chasse au tigre et à son étonnant dénouement. La mise en scène rebondit sur chaque type de situation avec aisance et offre un vrai plaisir de lecture. L’action est vibrante grâce à la fluidité des mouvements de chacun et à la belle utilisation des lignes. Le chara-design est plutôt convenu et ne sort pas trop des sentiers battus par bien des mangakas mais il rend des personnages attrayants, en accord avec leur caractère ou ce qu’on en devine et qui se distinguent immédiatement les uns des autres. On a peu d’arrières plans mais suffisamment d’éléments pour situer les lieux chaque fois que l’on en change.

Punchy comme il faut, Bungô Stray Dogs nous invite dans un univers riche de bons personnages, de mystères et de combats calibrés pour plaire.

Points forts : 
  • Univers fantastique plutôt original 
  • Variété des pouvoirs des protagonistes Inspirations d’autres mangas évidentes mais bien appropriées 
  • Personnages variés, bien conçus et sympathiques 
  • Action + + + 
  • Dynamisme + + + 
  • Baston + + 
  • Quelques mystères à suivre de près 
  • Mise en scène + + + 
  • Chara-design + + 
  • Édition française de qualité 

Points faibles : 
  • Néant 


Verdict : Deux Excellents Tomes !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017