vendredi 6 janvier 2017

Notre critique du tome 11 de « Mon Histoire »

Aruko, Critique Manga, Kana, Kazune Kawahara, Manga, Mon Histoire, Shojo,

Aruko, Critique Manga, Kana, Kazune Kawahara, Manga, Mon Histoire, Shojo,
Dessinateur : Aruko
Scénariste : Kazune Kawahara
Éditeur : Kana
Collection : Shojo
Genre : Romance, Comédie, Décalé
Public : Tout public
Site officiel : Kana
Sortie : 2 décembre 2016
Prix : 6,85€
Statut de la série : En cours de publication

C’est la panique dans le cœur de Takeo : depuis quelques temps la simple proximité de Yamato le met dans tous ses états et il craint de se laisser à sa passion. Il lui a promis qu’il prendrait toujours soin d’elle, ce qui, dans la tête de Takeo, veut dire qu’il est hors de question de la brusquer, au risque de l’effrayer, de la traumatiser… bref de se faire passer pour un animal ! Tout à son sérieux légendaire et atypique pour un garçon de son âge, Takeo ne remarque pas que Yamato se sent prête pour plus d’intimité avec son amoureux… Et leur voyage scolaire à Hokkaidô pourrait mal tourner sans le soutien efficace de Suna !

Voilà qui brûlait déjà les pages du volume précédent mais dans ce tome 11, Takeo est véritablement aux prises avec ses sentiments dont il a bien du mal à réfréner la force. Conscient de son gabarit, de la grâce de Yamato, trop bien élevé pour comprendre que les filles peuvent elles aussi souhaiter aller plus loin qu’un doux baiser, Takeo se tortue donc tout seul et lutte contre ses instincts qu’il juge indignes de son amoureuse. Et comme il ne peut renoncer à être près d’elle dès qu’il le peut, il agit de manière absolument pas naturelle, cherchant même dans la présence sérieuse et amicale de Suna le contrôle qu’il est décidé à s’imposer de toutes ses forces.

Heureusement, Yamato n’est pas du genre à se formaliser d’un rien et devine peu à peu l’embarras de Takeo. Il faudra toute sa patience, l’aide discrète de Suna et une sympathique concours de circonstances pour que Takeo comprenne les pensées de Yamato et accepte de se confier à elle. Dès lors, une nouvelle étape sera franchie et notre couple vedette va partager de plus en plus de choses tandis que Suna va devenir la proie d’un élève plutôt mesquin…

Confiance et amour sont au rendez-vous de ce nouveau volume, assaisonné du même humour qui nous fait fondre depuis le début face à ce super grand gaillard tellement terrorisé par l’amour et la frêle Yamato qu’on ne peut s’empêcher de le trouver attachant.

Réaliste, touchant, drôle, le récit de Kazune Kawahara ne manque jamais de piquant bien que son héros ne soit pas comme la plupart des personnages vedette de shonen ai ou de shojo.

Alliant le fond à la forme, le dessin d’Aruko s’associe pleinement à l’énergie de la narration, car avec un Takeo, il faut une mise en scène et un chara-design efficaces. Grimaces et visages empourprés de Takeo, surtout face à la jolie bouille de Yamato, côtoient le flegme d’un Suna qui connaît bien son ami et tente de dédramatiser son ressenti.

On sourit beaucoup aux côtés d’un Takeo si pur qu’on ne cesse de vouloir l’encourager comme il le mérite et qui, par bonheur, a trouvé LA fille qu’il lui faut !

Points forts :
  • Évolution du récit 
  • Évolution de la romance 
  • Humour + + + 
  • Personnages attachants 
  • Mise en scène 
  • Dynamisme + + + 
  • Dessin adapté à la narration 
  • Édition française sans défaut 

Points faibles : 
  • Néant 

Verdict : Un Excellent Tome !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Tonkam
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017