dimanche 12 février 2017

Notre critique de « The Witcher 3 : Blood & Wine »

Bandai Namco Games, Blood & Wine, Critique Jeux Vidéo, DLC, PC, Playstation 4, Steam, The Witcher 3 : Wild Hunt, Xbox One,

Bandai Namco Games, Blood & Wine, Critique Jeux Vidéo, DLC, PC, Playstation 4, Steam, The Witcher 3 : Wild Hunt, Xbox One, Éditeur : Bandai Namco Games
Développeur : CD Projekt Red
Genre : Jeu de Rôle 
Version Testée : PlayStation 4
Autres Supports : Xbox One, PC
Langue : Français
Multijoueur : Non
Classification : + 18 ans
Sortie en France : 31 Mai 2015
Prix Moyen : 20€

Après notre critique de la première extension de The Witcher 3 : Hearts Of Stone, penchons nous sur le deuxième et dernier DLC payant du sorceleur avec The Witcher 3 : Blood And Wine sorti fin mai 2016 à destination de la PlayStation 4, Xbox One et PC.

Au même titre que pour le premier DLC, le jeu de base est requis ainsi qu'un certain niveau, en l'occurrence le niveau 45. Encore une fois, vous pouvez directement accéder à l'aventure via le menu principal, le jeu simulant automatiquement un Geralt au niveau et à l'équipement adéquat. Cependant, il est conseillé d'avoir fini l'intrigue principal puisque cette histoire fait office de conclusion aux pérégrinations du Loup Blanc.

Tous à Toussaint


Votre nouvelle aventure démarre par l'intermédiaire des tableaux d'affichage, vous y trouverez un contrat qui demande au Sorceleur de se rendre toute affaire cessante dans un petit village du Nord afin d'y rencontrer deux chevaliers mandatés par la Duchesse de Toussaint, Anna Henrietta. Une bête monstrueuse terrifie la région et l'aide du plus célèbre des sorceleurs est requise pour stopper le mal. Après une petite introduction exposant rapidement les faits, vous décidez d'accompagnez les deux chevaliers  pour rencontrer la Duchesse et chasser le monstre.

Bandai Namco Games, Blood & Wine, Critique Jeux Vidéo, DLC, PC, Playstation 4, Steam, The Witcher 3 : Wild Hunt, Xbox One, Dès les premières minutes du jeu, Toussaint - une région épargnée par la guerre, grâce, non seulement au vin qu'elle produit et exporte dans le monde entier mais également par le lien de parenté entre la Duchesse et l'Empereur du Nilfgaard - charme et subjugue par son ambiance. Le vin coule à flots, l'amour est roi et les chevaliers errants promettent moult exploits à leurs dulcinée pour prouver leurs courage. Dans une atmosphère très chevaleresque et féerique, préparez vous pour une longue quête à la fois épique et pétrie de diverses qualités.

Le soin apporté à l'écriture de la quête principale et ses différents personnages est une réussite indéniable mais en plus de cela, les quêtes secondaires font preuve d'une réelle maîtrise d'écriture, CD Projekt Red offre probablement là son meilleur développement de l'univers du sorceleur. Les lecteurs d'Andrzej Sapkowski - l'auteur de la saga du sorceleur - retrouveront des références aux événements relatés dans les livres, en plus d'y croiser des protagonistes directement liés.

Votre traque de la bêta va vous faire arpenter le duché de Toussaint qui est d'une superficie presque équivalente à celle de Velen, autant dire que vous aurez fort à faire. Regorgeant de PNJ à quête et de lieux divers et variés, vous n'êtes pas prêt d'en repartir puisque la durée de vie, pour la quête principale, est d'une dizaine d'heures mais comptez le triple pour qui souhaite accomplir tout ce que la DLC offre en terme de contenu.

"DLC Enhanced Edition"


Bandai Namco Games, Blood & Wine, Critique Jeux Vidéo, DLC, PC, Playstation 4, Steam, The Witcher 3 : Wild Hunt, Xbox One, Non content d'apporter une trame scénaristique généreuse, Blood & Wine apporte également son lot de modifications, une sorte de version "Enhanced" du jeu d'origine. Refonte de l'inventaire qui se veut plus précis, une meilleure lisibilités, ajout d'une option de "level-scaling" - les monstres les plus faibles seront automatiquement au même niveau que Geralt -, bref, des petits changements bienvenue qui ne sont pas sans rappelée le patch "Enhanced Edition" du premier opus.

En parallèle de cela, ce n'est pas moins d'une centaine de nouvelles armures qui apparaissent, dont des versions "Grand Maître" des armures de sorceleur. Ces dernières confèrent un bonus en fonction du nombre d'équipement du même set équipé mais nécessiteront un PNJ précis pour être fabriquer en plus de matériaux rares et d'une bourse bien garnie. De même, Geralt va très vite devenir propriétaire d'un domaine et pourra enfin exposer ses armes et armures à la vue de tous en plus de profiter de bonus d'expérience, entre autre avantages. Loin d'être anecdotique, le domaine offre un véritable intérêt à qui souhaite s'investir dans ce DLC puisqu'il sert à la fois les intérêts du joueur et de l'histoire.

Bandai Namco Games, Blood & Wine, Critique Jeux Vidéo, DLC, PC, Playstation 4, Steam, The Witcher 3 : Wild Hunt, Xbox One, De plus, le gameplay n'est pas en reste non plus. Quatre emplacements de compétences supplémentaires apparaissent et vous aurez même la possibilité de développer vos mutagènes. Pour résumer, au terme d'une quête, Geralt va obtenir la possibilité d'obtenir des compétences modifiant votre façon de jouer tel qu'un signe d'Aard qui pourra geler les ennemis ou encore une augmentation de dégâts proportionnelle à votre taux d'intoxication, etc. Assez onéreuses à débloquer, ces compétences sont principalement à destination de ceux qui visent une Nouvelle Partie +  même si les nouveaux monstres de l'extension peuvent justifier leurs acquisitions.

"Une belle robe et un goût fruité [...]"


Bandai Namco Games, Blood & Wine, Critique Jeux Vidéo, DLC, PC, Playstation 4, Steam, The Witcher 3 : Wild Hunt, Xbox One, Sur la partie technique, encore une fois, c'est une réelle réussite. Logiquement, c'est la version PC qui exprimera aux mieux toute la beauté de Toussaint mais les versions consoles ne sont pas en restes. On remarquera sur les trois supports, une amélioration des effets de lumière et de la végétation et ce, sans nuire aux performances de stabilité. Toussaint offre un paysage radicalement différents des autres régions plus sombres des Royaumes du Nord. Ici, dans un style très coloré qui rappelle les régions du sud de la méditerranée, on prendra un réel plaisir à flâner sur un chemin de quête, se promener dans les vignes ou même arpenter les rues de Beauclair par une chaude journée. Seule ombre au tableau, on notera malgré tout quelques problèmes de collisions entre PNJ - inhérent au jeu d'origine d'ailleurs - ainsi qu'en de rares moments, un affichage tardive d'arbres ou d'obstacles.

La partie sonore est  aussi réussie, que ce soit les bruits lors des combats où la doublage, toujours de qualité. Mention spéciale à l'OST de l'extension qui est en parfaite adéquation avec la beauté et l'épique de Toussaint.

Au final, CD Projekt Red offre là une belle conclusion aux aventures du Loup Blanc avec une extension  qui pourrait se passer du jeu d'origine tant elle est généreuse. Une écriture soignée, une ambiance prenante, une durée de vie conséquente et une réalisation toujours au top permettent à ce Blood & Wine de devenir un incontournable pour quiconque à déjà  poser les mains sur The Witcher 3.

Points Forts :
  • Toussaint
  • Scénario qui gagne en puissance tout du long
  • Possibilité d'avoir directement un Geralt de niveau 45
  • Les références à la saga littéraire
  • Toujours aussi beau
  • Le domaine 
  • Le système de mutation
  • Les nombreuses améliorations de l'interface
  • La qualité général de l'extension
  • Le rapport qualité/prix

Points Faibles :
  • Encore les problèmes de collisions inhérent au jeu d'origine
  • Quelques rares problèmes d'affichages
  • La fin des aventures de Geralt De Riv


Verdict : Une conclusion réussie !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Tonkam
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017