mercredi 22 février 2017

Notre critique du tome 1 de « Cheeky Love »


Dessinateur : Miyuki Mitsubachi
Scénariste : Miyuki Mitsubachi
Éditeur : Delcourt / Tonkam
Collection : Shojo
Genre : Romance, Comédie
Public : + 10 ans
Nombre de pages : 192 pages
Sortie : 8 février 2017
Prix : 6,99€
Statut de la série : En cours de publication

Yuki, lycéenne taciturne et hyper sérieuse, est devenue manager du club de basket pour se rapprocher de Kido, le capitaine, pour qui elle éprouve un amour secret. Mais l'arrivée dans le club de Naruse, qui est un joueur bénéficiant d'un grand potentiel, chamboule l'univers de la jeune fille. En effet, Naruse découvre que Yuki a des sentiments pour Kido. D'abord inquiète à l'idée qu'il n'en parle à tout le monde, elle tombe des nues quand Naruse lui déclare sa flamme. Il tente tout pour attirer son attention, jusqu'à la rendre folle. Mais comment prendre un tel garçon au sérieux quand tout ce qu'il imagine ne paraît motivé que par des taquineries sans fin ? Naruse éprouve-t-il réellement des sentiments ou joue-t-il un jeu ? Si, dans un premier temps, Yuki ne ressent rien pour Naruse en dehors d'un grand agacement, elle commence à envisager qu'il puisse être sérieux... Mais ne sait comment réagir.

Les personnages de ce premier tome sont très attachants. Ils nous font aimer l'histoire par leurs caractères opposés. Yuki qui est ultra sérieuse et pensive tandis que Naruse est assez direct et surprenant, ce qui donne des rebondissements très intéressants, à la fois comiques et romantiques. De plus, nous pouvons aisément nous mettre à la place des personnages grâce à leurs visages expressifs, combiné aux bulles de pensées. Un parfait mélange pour ressentir chaque émotion introduite dans le manga. Que demander de plus pour une agréable lecture tout au long du tome ?

Le prisme narratif est centré autour de ce couple vedette et ce même si Kido a un rôle plutôt important dans la mise en place de la relation Yuki-Naruse. C'est un peu dommageable compte tenu du contexte développé : avec les caractères bien arrosés de ces lycéens, le mangaka aurait pu jouer davantage sur ce terrain. Mais peut-être cela apparaîtra t-il par la suite pour faire durer la série, suivant le schéma un peu habituel du shojo.

Comme beaucoup de mangas du genre, le dessin est très codé shojo : le chara-design ne réserve pas de surprises en dehors d'un bon traitement des expressions, la mise en scène et en cases reste classique et les arrière-plans sont souvent de simples fonds blancs. Mais les shojos n'ont pas pour mission d’être des claques artistiques, ce qui est important ce sont les relations humaines.

Cheeky Love offre une histoire riche en rebondissements, teintée de passion amoureuse. Parfait shojo un rien enfermé dans ses codes, il favorise une une narration par le point de vue de l'héroïne, avec des illustrations expressives et agréables visuellement. Les événements s’enchaînent assez rapidement et ils laissent présager plein de bonnes choses pour la suite.

Points forts :
  •  Shojo typique, idéal pour les fans
  • Des personnages attachants
  • Les expressions des visages bien travaillées, variées, soutien du récit
  • Dessin respectueux des codes shojo
  • Mise en scène dynamique
  • Edition française réussie

Points faibles :
  • Très codé shojo, tant niveau récit qu'esthétique
  • Peu de personnages secondaires mis en avant 


Verdict : Un Bon Tome !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Tonkam
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017