lundi 20 mars 2017

Notre critique du tome 1 de « Deathtopia »

Critique Manga, Deathtopia, Manga, Seinen, Soleil Manga,

Critique Manga, Deathtopia, Manga, Seinen, Soleil Manga,
Dessinateur : Yoshinobu Yamada
Scénariste : Yoshinobu Yamada
Éditeur : Soleil Manga
Collection : Seinen
Genre : Fantastique
Public : Averti
Site officiel : Non
Sortie : 22 février 2017
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

Kô Fujimura, un jeune homme de 19 ans, est admis aux urgences les yeux ensanglantés après avoir été renversé par une voiture. Les médecins parviennent à sauver sa vue, mais depuis l’opération, il est doté d’un étrange pouvoir de perception : il a le don de voir ceux qui ont « quelque chose en plus ». Sans oublier qu’il semble soudainement poursuivi par une femme aux charmes certains et aux méthodes expéditives qui aimerait bien lui prendre ses yeux ! Sauvé in extremis par un trio sexy, il mettra alors sa nouvelle faculté au service de ces trois jeunes et belles policières qui tentent d’élucider d’horribles et mystérieux meurtres…

Retour sur la planète Yoshinobu Yamada avec ce premier tome de son nouveau manga. Autant vous le dire : les grosses poitrines et les micros-jupes et shorts sont au rendez-vous, pas question pour le mangaka de changer une recette graphique qui marche et tant pis pour son aspect ostentatoirement fan-service. Pour autant, ce premier volume pose de bonnes bases avec une thématique fantastique, un rien SF, mettant en place une lutte sourde opposant des individus non-humains un peu affamés à d’autres qui, armés de facultés sensorielles inédites ou de super flingues, entendent en découdre.

Au centre de cette chasse au parasites déguisés en humains, Kô est vite débordé. Blessé, il est heureux d’apprendre qu’il gardera la vue mais devient dans l’immédiat une cible. Toutes les belles du coin lui courent après : une affamée et trois policières en herbe, qui ne lui expliquent rien avant de le tester sur le terrain. Viennent ensuite les révélations, exposées par un gradé de la police qui le met devant le fait : son destin à présent que son don étrange s’est éveillé est d’aider le trio sexy de choc à traquer l’ennemi. Une nouvelle vie d’action, de sang mais aussi de vie en communauté avec ces jolies nymphes commence donc pour Kô.

La mise en place occupe tout le tome et semble promettre un récit intéressant si on parvient à s’accommoder de l’exagération systématique du recours aux points de vue grosses poitrines, corps dénudés et petites culottes. Notons par exemple ici que l’une des héroïnes porte un flingue et un sabre mais on se demande à quoi sert la lame qui n’est mise en avant qu’une seule fois… Mais cela lui donne un genre.

L’action est efficace et le suspense bien travaillé, avec une succession de cases bien agencées, aux effets de trames appuyées mesuré en fonction de la situation que traverse Kô. On retrouve quelques influences à succès dans le chara-design des belles de choc dont les principaux atouts sont graphiques faute d’un développement de leur personnalité pour le moment. Les décors sont suffisamment présents pour offrir l’atmosphère appropriée mais assez sobres pour ne pas empiéter sur la mise en vedette des personnages.

Avec le succès de Cage of Eden, Soleil a trouvé un public français pour Yoshinobu Yamada et entend lui proposer le nouveau succès du mangaka avec ce premier tome d’un Deathtopia qui impose son style mais devra développer un récit pour fidéliser les lecteurs.

Points forts : 
  • Bon début pour un récit qui promet 
  • Équilibre suspense / fantastique / horreur 
  • Codes du seinen de base + + 
  • Personnages sympas 
  • Dessin adapté à la narration 
  • Mise en scène énergique 
  • Édition française réussie 

Points faibles : 
  • Chara-design des héroïnes très typé fan-service
  • Héroïnes un peu clichés pour le moment 

Verdict : Un Bon Tome !!!

0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Tonkam
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017