dimanche 5 mars 2017

Notre critique du tome 5 de « Acid Town »

Acid Town, Critique Manga, Manga, Seinen, Taifu, Taifu Comics, Yaoi,

Acid Town, Critique Manga, Manga, Seinen, Taifu, Taifu Comics, Yaoi,
Dessinateur : Kyugo
Scénariste : Kyugo
Éditeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Thriller
Public : Averti
Site officiel : Non
Sortie : 23 février 2017
Prix : 8,99€
Statut de la série : En cours de publication

Tandis que Yuki reste prisonnier de la lutte des clans, Masatsugu retrouve Reiji en secret. Les ombres du passé reviennent hanter le présent. Dix ans auparavant, Reiji terminait le lycée et sa vie qu’il tentait de reprendre en mains fut de nouveau durement frappée par la perte soudaine de Ryuji. Au choc de l’assassinat de son premier protecteur s’ajouta la découverte de la vérité : Ryûji était plus qu’un frère de coeur, il était aussi le demi-frère de Reiji et Hinako ! C’est grâce à ce lien que leur aîné avait pu les retrouver et s’occuper d’eux avant d’être obligé de les confier au fils de Dômoto, Masatsugu. Ce fut alors décisif pour Reiji : contre l’avis de Masatsugu, il décida de devenir yakuza pour obtenir le pouvoir de protéger ceux qu’il aimait contre ce milieu auquel il semblait bien ne jamais pouvoir échapper. Et ce qui frappa Hinako par la suite ne fit que le conforter dans son choix…

Suite attendue, ce tome 5 poursuit l’exploration du passé commun de Yuki, Reiji et Masatsugu. Point de départ tragique qui fit de l’enfance de Yuki un aller simple pour l’enfer, le meurtre de Ryuji est aussi à l’origine de la séparation de ces trois protagonistes et du chemin qu’ils suivirent de gré ou de force.

Si Yuki est de nouveau en retrait dans ce tome au profit des deux autres, on devine par les flash-backs le présentant petit garçon avec sa mère, que la perte de son père et l’éloignement soudain de Reiji auquel il s’était attaché ne l’ont pas aidé à échapper aux ennuis et encore moins au monde des yakuzas. Centré sur l’évolution de la relation ambigüe Masatsugu/Reiji, ce nouveau tome dépeint surtout le machiavélisme de Dômoto.

Sadique par excellence, l’oncle fratricide est démasqué par son propre fils : il avoue avoir épargné ses neveu et nièce non par pitié ou remord mais par curiosité malsaine. Devenus sujets d’une expérience, Reiji et Hinako ne sont donc restés en vie que pour satisfaire l’intérêt d’un Dômoto qui voulait les voir grandir avec leur haine de lui. Et le résultat est à la hauteur de son appétit : privés du soutien et de l’affection de Ryuji, abandonnés à Masatsugu qui a tardé à leur faire une vraie place dans son cœur, Reiji et Hinako ont, chacun à leur manière, envisager une voie menant à la vengeance, chacun avec ses propres moyens, cherchant à épargner l’autre.

Mais à ce jeu-là, l’expérience de Dômoto est une force à laquelle les deux jeunes gens se sont heurtés violemment. Hinako a sombré dans le coma suite à de graves blessures et Reiji a dû fuir pendant dix ans, abandonnant sa sœur, Yuki et celui qu’il désirait déjà plus que tout, Masatsugu. Prenant conscience de la réalité de ses sentiments pour ses deux protégés comme de l’extrême cruauté de son père vis-à-vis d’eux, Masatsugu a alors offert son cœur et sa détermination à Reiji. Aujourd’hui réunis et faux ennemis, ils complotent en secret pour la chute de Dômoto. Mais qu’adviendra t-il de Yuki dans tout ça ? On voudrait déjà pouvoir lire la suite !

Le dessin s’affirme de tome en tome, réaliste et très expressif. Il souligne l’intensité émotionnelle qui fait beaucoup au charme du récit relayant la puissance dramatique du l’histoire, l’importance des relations qui varient d’un personnage à l’autre et font avancer la narration. Peu d’arrières plans ou d’éléments de décors, juste ce qu’il faut, manque un peu dommageable pour ce yaoi qui flirte bien avec le seinen. La mise en scène est habile et permet une lecture agréable et nette de ce tome qui explore plusieurs strates du passé avant de revenir au présent.

Ce tome 5 d’Acid Town pousse l’incursion dans le passé résolument dramatique de ses héros. Entre haine, amour, soif de vengeance et cruauté sans pareille, cette série confirme qu’elle n’est pas qu’un yaoi de yakuza de plus mais un vrai récit proche du thriller.

Points forts : 
  • Un vrai récit très poignant autour d'une thématique yaoi
  • Forte influence seinen pour une atmosphère sinistre et pesante 
  • Personnages bien conçus et très bien développés 
  • Passage du passé au présent habile sans égarer le lecteur 
  • Exploration du passé de Reiji et Masatsugu 
  • Hinako mise en valeur dans ce tome 
  • Mise en scène au service du récit 
  • Chara-design plutôt original et très expressif Illustration émotionnelle efficace 
  • Suspense + +
  • Romance tragique + +
  • Édition française réussie

Points faibles : 
  • Néant

Verdict : Un Excellent Tome !!! 

0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017