lundi 6 mars 2017

Notre critique du tome 5 de « Sky-High Survival »

Big Kana, Critique Manga, Kana, Manga, Seinen, Sky-high Survival, Skyhigh Survival,

Big Kana, Critique Manga, Kana, Manga, Seinen, Sky-high Survival, Skyhigh Survival,
Dessinateur : Takahiro Oba
Scénariste : Tsuina Miura
Éditeur : Kana
Collection : Dark Kana
Genre : Suspense
Public : Averti
Site officiel : Kana
Sortie : 17 février 2017
Prix : 7,45€
Statut de la série : En cours de publication

Mayuko a enfilé le masque pris sur leur agresseur cuisinier pour obtenir la force nécessaire face au motard masqué. Tétanisée, Yuri ne sait comment réagir. Mayuko va-t-elle l’attaquer ? Alors que le danger devient oppressant, que son amie vient sur elle armée de son couteau, Yuri ne peut se résoudre à tirer sur elle, préférant mourir de sa main que de la tuer. Soudain, le sang l’éclabousse : Mayuko a retourné son couteau sur le motard ! Yuri comprend instantanément que le masque porté par Mayuko lui a conféré une force surhumaine sans la transformer en machine à tuer aveugle. Ensemble, elles sortent vainqueurs de ce nouveau combat. Mayuko perd son masque mais grade ses nouvelles capacités. Elles font une pause pour se remettre de leurs émotions et Yuri rappelle son frère. Rika est encore en vie et partage ses dernières infos concernant ce monde avec sa sœur. Peu à peu, une étrange vérité se fait jour : il existe plusieurs personnes qui se seraient rapprochées de « Dieu » et qui peuvent manipuler les masqués, informations qui leur sont confirmées par un nouvel arrivant : Tanabe. A force de rencontres, Yuri et Rika accumulent des données pouvant leur permettre de mettre fin à cet enfer… Il leur faut trouver qui est « Dieu ».

Ce tome 5 propose plusieurs nouvelles pistes à venir dans l’étrange parcours poursuivi avec courage par les protagonistes de cette histoire surprenante. Malgré tout, on ressent une certaine confusion en fin de lecture car cette succession d’indices après plusieurs tomes de mise en place du récit et d’action pure, est brouillonne.

Une fois le combat laissé en suspens en fin de tome 4 terminé, le pari tenté par Mayuko permet l’entrée en matière d’un élément important à savoir le fait qu’il existe des masques défectueux qui peuvent tourner à l’avantage de ceux qui les portent, leur donner une force surhumaine sans les transformer en tueur aveugle. Mais, immédiatement, Tsuina Miura tronque cette confiance nouvelle dans les masques, instillant dans l’esprit de Mayuko que sa raison gardée n’est peut-être qu’un sursis, qu’elle pourrait très bien succomber à la folie du masque (même disparu) plus tard… Le danger demeure pour les deux amies. Puis, en même temps qu’un nouvel allié se présente, une autre vérité est développée, celle qu’il existe plusieurs personnes capables de manipuler les masqués pour le pire ou le meilleur ainsi que nous le prouve la rencontre à distance faite en fin de volume par Rika. Parallèlement se greffe l’éveil soudain de Kuon, qui, d’un coup, devient un être capable de frapper méchamment quiconque dans ce monde et de telle façon que lui échapper est impossible. Son compagnon masqué, le sniper, recueille les informations émises par Kuon, Yuri et Rika avec discrétion mais son attitude le place au second plan dans ce tome. Et, pour terminer, Rika obtient la certitude que la variété d’apparence des masques n’est pas qu’esthétique, qu’elle définit l’attitude qu’aura celui ou celle qui le portera, même après l’avoir ôté, voir même fera en sorte de choisir ceux qui pourront manipuler les autres.

A cela s’ajoute l’idée que Yuri n’a pas les pouvoirs que certains lui prêtent, que sa volonté et son sens de valeurs demeurent ses seules armes, qu’elle n’est manipulable par aucun autre, qu’elle pourrait donc bien se révéler être bien plus qu’un pion dans ce jeu de l’horreur.

Takahiro Oba anime l’ensemble du tome avec sa vivacité graphique habituelle, où domine une mise en scène dynamique qui souligne tous les éléments cruciaux liés à l’action. En revanche, les passages de réflexion et d’échanges d’information sont un peu mous, essentiellement cadrés sur les visages anxieux, un tramage gris, destinés à souligner la tension dramatique des révélations en chaîne.

Après plusieurs chapitres d’action et de rares devinettes, voici un volume qui installe à la fois des indices, des contradictions de ces indices et des pistes à suivre, entre quelques scènes d’action bien dosées, mais de telle manière qu’une certaine confusion règne.

Points forts : 
  • Évolution du récit avec révélations de quelques indices 
  • Action + + + 
  • Suspense + + 
  • Liens entre les personnages gagnent encore en force 
  • Impression que Yuri est vraiment à part + + 
  • Mise en scène + + 
  • Mise en cases + + 
  • Dynamisme + + 
  • Édition française réussie 

Points faibles : 
  • Enfin des infos mais en paquet… ensemble confus dans le scénario 
 
Verdict : Un Bon Tome !!!

0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017