dimanche 2 avril 2017

Notre critique du tome 1 et 2 de « Distopiary »

Distopiary, Fumitaka Senga, Tellmin, Pika Edition, Manga, Critique Manga,

Distopiary, Fumitaka Senga, Tellmin, Pika Edition, Manga, Critique Manga,
Dessinateur : Tellmin
Scénariste : Fumitaka Senga
Éditeur : Pika Édition
Collection : Shonen
Genre : Science-Fiction
Public : Tout public
Contenu : 203 pages
Sortie : 5 avril 2017
Prix : 7,50€
Statut de la série : Terminée en 5 tomes

Dans l'univers de Distopiary, les habitants doivent faire face tous les quatre ans à l'arrivée d'un roi du mal. Son apparence n'est pas figée. N'importe quel être, objet, phénomène ou concept peut devenir roi du mal, le dernier étant un cirque. Ce cirque était composé d'une troupe de 14 membres, chacun est donc devenu un roi du mal. Les seules personnes capables de le terrasser sont les exterminateurs. Il s'agit de guerriers qui ne montent pas de niveau en combattant, contrairement aux autres classes. Leur force réside dans une habilité spéciale permettant d'absorber la puissance des compagnons qui ont été vaincu. Si par exemple la somme totale du niveau des compagnons s'élève à 49, l'exterminateur passe du niveau 1 au niveau 50 jusqu'à la fin du combat. Mais une mort est définitive, c'est pourquoi la recherche de compagnons est une préoccupation permanente pour l'exterminateur, et il lui faudra en trouver beaucoup car un humain n'a jamais été au-delà du niveau 87 alors que le niveau de diabolisme du cirque maléfique s'élève à-9999

Critique Manga, Distopiary, Fumitaka Senga, Manga, Pika Edition, Tellmin,

Comme le précise dès les premières pages le chef du bureau central de coordination, le lecteur s'apprête à faire face à l'un des plus puissants et des pires héros qui puisse exister car Tolza propose à des personnes qui l'admire de se joindre à lui en ne précisant jamais qu'il n'hésitera pas à les poignarder dans le dos s'il a besoin de quelques niveaux supplémentaires pour vaincre un monstre. Beaucoup d'exterminateurs sont d'ailleurs tué par leurs compagnons lorsqu'ils apprennent qu'ils ne sont que de la chair à canon. Un exterminateur ayant décidé de ne tuer aucun innocent apparait dans le deuxième tome. Il combat en utilisant des grimoires et des bandelettes, ce qui signifie qu'il a acquis l'aptitude d'une autre classe et cela lui permet de ne pas devoir sacrifier ses compagnons. Sa rencontre avec Tolza donne lieu à un affrontement durant lequel les deux exterminateurs échangent leur point de vue concernant l'importance de la vie, une discussion qui se révèle être inutile étant donné qu'ils ont une vision radicalement différente et qu'ils refusent d'accepter la manière de procéder de l'autre. Il serait intéressant de voir comment l'exterminateur aux bandelettes évolue dans les prochains tomes parce qu'il finira bien par se rendre compte qu'il ne pourra pas venir à bout du roi du mal sans sacrifices.


Non seulement ce manga bénéficie d'une réelle identité visuelle avec des personnages et des environnements riche en détails, mais en plus l'histoire parvient à être captivante. D'un côté il y a un héros qui n'éprouve pas la moindre émotion et de l'autre il y a le chef du cirque maléfique qui est capable d'épargner des vies par pitié, il donne l'impression d'être plus humain. Que ce soit les gentils ou les méchants, ils ont tous une forte personnalité qui est vouée à évoluer d'ici la fin du cinquième et dernier tome. Il va bien falloir que quelqu'un stoppe le cycle d'apparition des rois du mal, à voir si cela est possible mais surtout si Tolza réussira à accomplir sa quête étant donné qu'à l'heure actuelle il n'a plus le moindre compagnon.

Points forts : 
  • Un antihéros ne laissant pas insensible le lecteur  
  • La qualité des dessins et de l'histoire
  • Une forte empathie envers les personnages

Points faibles :
  • Les personnages secondaires meurent trop vite


Verdict : Deux tomes à lire absolument


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017