lundi 17 avril 2017

Notre critique du tome 17 de « A Fleur de Peau »

A Fleur de Peau, Critique Manga, Delcourt / Tonkam, Manga, Shojo,

A Fleur de Peau, Critique Manga, Delcourt / Tonkam, Manga, Shojo,
Dessinateur : George Asakura
Scénariste : George Asakura
Éditeur : Delcourt / Tonkam
Collection : Shojo
Genre : Romance
Public : Tout public
Site officiel : Non
Sortie : 15 mars 2017
Prix : 6,99€
Statut de la série : Terminée en 17 tomes

Terrorisée, Natsume ne peut oublier les réminiscences de son rêve lors de la fête des flammes. Elle a un terrible pressentiment et contact Kô dès qu’elle le peut. Mais le jeune homme élude ses questions et se moque même de ses craintes, affirmant qu’elle a rêvé. D’ailleurs des amies de la jeune fille lui apprennent que son agresseur aurait été arrêté par les autorités. Pourtant Natsume doute toujours et c’est en faisant le lien entre le nouveau couple que Kô forme officiellement avec Kana qu’elle soupçonne que tous deux lui cachent une vérité inquiétante, un secret qui les lie et duquel ils cherchent à l’exclure. Décidée, Natsume exige que Kana lui raconte tout car elle refuse que Kô s’éloigne d’elle-même si c’est pour la protéger ! A présent que Kô l’a sûrement sauvée, c’est à son tour de lui venir en aide…

Dernier volume d’une très bonne série shojo qui aura fait palpiter bien des cœurs, ce 17e tome clôt magnifiquement A Fleur de Peau sans rien trahir de ses personnages ou de l’atmosphère si particulière qui a tant séduit.

Les shojos à succès qui s’étalent sur tant de volumes n’ont qu’un secret : une intrigue forte et des personnages puissamment humains, fragiles mais décidés à vivre, pour eux-mêmes, pour leur amour, pour l’autre. Natsume et Kô sont tels le soleil et la lune, comme deux contraires qui ne peuvent que se s’attirer, se heurter, incapables de vivre l’un sans l’autre mais séparés par le destin. Le drame qui a frappé Natsume connaît un dernier rebondissement qui met en péril à la fois leur relation et l’avenir de Kô. Mais grâce à la complicité de Kana, personnage secondaire d’importance, petit satellite qui n’est pas relégué au rôle basique de rivale amoureuse, Natsume peut avancer vers son avenir et revenir vers Kô le moment venu.

Car s’il a sauvé Natsume par un geste condamnable, Kô s’est condamné à assumer son nom, l’héritage de sa famille, l’influence divine, le poids du devoir et la solitude loin de celle qu’il aime vraiment. Mais la jeune fille n’a pas dit son dernier mot et peu lui importe le jugement des autres, le destin écrit, les responsabilités et l’avenir brillant qui l’attend. Seul Kô pouvait sauver Natsume et seule Natsume peut sauver Kô. Retrouvailles, séparations, l’histoire du couple Natsume-Kô semble ne jamais connaître de fin ni de paix réelle, sauf à la faveur du temps qui passe, ce temps qui hante Kô depuis l’enfance.

Ainsi que le démontre la très belle illustration de jaquette, le trait de George Asakura, devenu splendide au fil des tomes sans perdre de sa belle souplesse toute tendre, exprime plus que jamais la complexité de ses héros, des sentiments qui les unissent, les tourments qui malmènent leur relation et assombri leur avenir. La mise en scène et surtout en cases très mobile et énergique souligne une narration intense qui rebondit souvent, lie les existences des deux héros en images comme dans le texte, alterne belle luminosité paisible et trames très encrées au service d’une atmosphère dramatique bien séquencée. Les décors sont très présents, détaillés, ils soulignent les lieux, les ambiances, on voit réellement les personnages dans ce qui les entoure.

A Fleur de Peau présente une fin digne de ses personnages, de son lectorat et prouve que l’on peut terminer un shojo avec finesse et sincérité.

Points forts : 
  • Une fin digne de l’ensemble de la série, brillante 
  • Histoire d’amour entre Natsume et Kô passionnante 
  • Rien n’est oublié de tout ce que l’on a compris des personnages et de leur relation 
  • Personnages principaux complexes, bien construits, évolution + + + 
  • Relations entre tous personnages intéressantes 
  • Personnages secondaires qui ont un vrai rôle, surtout Kana 
  • Dessin superbe, au service de la narration, 100% shojo
  • Chara-design adapté aux personnages 
  • Mise en scène et en cases énergique et fluide 
  • Soin aux décors qui créent l’ambiance 
  • Édition française sans défaut 

Points faibles : 
  • Néant 

Verdict : Un Excellent Dernier Tome !!! 

0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Tonkam
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017