jeudi 15 juin 2017

Notre critique de « Cladun Returns - This is Sengoku »

Cladun, Dungeon-RPG, Koch Media, Nippon Ichi Software, NIS America, Critique Jeux Vidéo, Jeux Vidéo,

Cladun, Dungeon-RPG, Koch Media, Nippon Ichi Software, NIS America, Critique Jeux Vidéo, Jeux Vidéo,
Éditeur : NIS America
Développeur : Nippon Ichi Software
Genre : Dungeon-RPG
Version Testée : PlayStation 4
Autres Supports : PlayStation Vita et PC
Langue : Textes en anglais
Multijoueur : Oui
Classification : + 12 ans
Sortie en France : 09 juin 2017
Prix Moyen : 40€

Les amoureux de Dungeon-RPG et des graphismes 8 bits doivent très certainement se souvenir du premier épisode de Cladun - intitulé sobrement This is an RPG ! - sorti en 2010 sur PSP. Basant tout son gameplay sur une certaine forme de classicisme à la limite de l’hommage complètement assumé, il n’a pas tardé à s’attirer la sympathie des “nostalgeeks” et des nouveaux joueurs désireux de retrouver le charme et la substantifique moelle de ces mécaniques vieilles comme le monde, récurrentes dans ce sous-genre du RPG, et qu’on peut également retrouver dans les hack’n’slash. Après une suite, Cladun x2, sortie en 2011 sur PSP et en 2012 sur PC, on découvre à présent le dernier épisode qui a choisi cette fois-ci comme toile de fond l’ère Sengoku !


Cladun, Dungeon-RPG, Koch Media, Nippon Ichi Software, NIS America, Critique Jeux Vidéo, Jeux Vidéo,

Tout commence lorsque votre protagoniste se réveille dans un étrange lieu appelé Arcanus Cella. Là, quelqu’un vous explique que c’est dans cet endroit que les âmes des morts se rassemblent en attendant d’être réincarnées. Mais les choses ne se passent pas comme prévues et vous vous retrouvez à devoir aider ces malheureux à recouvrer les souvenirs perdus de leur existence. Pour cela, vous allez traverser des lieux mythiques du Japon féodal alors envahis de Yokaïs et d’autres ennemis de toutes sortes bien décidés à vous empêcher d’accomplir votre tâche.

Cladun, Dungeon-RPG, Koch Media, Nippon Ichi Software, NIS America, Critique Jeux Vidéo, Jeux Vidéo,

Une autre époque

Si la licence Cladun, avec ce This is Sengoku !, abandonne l’habituelle fantasy inspirée par la culture occidentale, il garde dans les grandes lignes les mécaniques à la fois classiques et pleines de subtilités qui ont fait le charme des précédents opus. Si vous êtes allergiques à la 2D de l’ère 8 bits, passez votre chemin. Le jeu se veut être un hommage graphique à tout un pan de l’histoire du jeu vidéo... Et c’est plutôt réussi. Si les personnages principaux ne sont pas forcément plus beaux que ça, les ennemis et les décors sont plutôt sympathiques. L’esthétique de la féodalité japonaise est très bien transposée à cette explosion colorée de pixels “d’époque”. Pour les personnages - que vous créez - vous pourrez vite pallier ce problème avec la possibilité de personnaliser leur design au pixel près. Pareil pour vos équipements. Les environnements des différents donjons que vous allez traverser sont aussi disparates que charmants. Le tout est accompagné par une bande-son géniale aux sonorités variées que vous pouvez mettre soit en orchestrale, soit en “8 bits”.

Cladun, Dungeon-RPG, Koch Media, Nippon Ichi Software, NIS America, Critique Jeux Vidéo, Jeux Vidéo,

Des donjons, du loot et encore des donjons

La base du soft est inchangée et ne cherche pas particulièrement à jouer la carte de l’originalité. Après avoir créé votre personnage et choisi sa classe, vous aurez des donjons, des donjons, plein de donjons ! Ceux de la trame principale, les Ex, un peu plus difficile, où vous irez chercher des héros légendaires du folklore japonais - ce qui est plutôt sympathique - pour qu’ils grossissent les rangs de vos vassaux en plus de glaner de l’expérience pour le leveling ou encore les Ran-Geon ou vous devrez gravir 99 étages générés aléatoirement et où vous pourrez augmenter ou diminuer - également aléatoirement - le niveau des ennemis, le taux de drop d’items plus ou moins rares et plein d’autres choses du genre en passant dans des portails prévus à cet effet. Monstres, boss, pièges invisibles jusqu’à ce que vous soyez à proximité, tous les ingrédients sont réunis pour que vous passiez un bon moment dans ces lieux au level-design simple et efficace et qui, au fur et à mesure de votre avancée, devraient vous proposer un challenge à la hauteur.

Cladun, Dungeon-RPG, Koch Media, Nippon Ichi Software, NIS America, Critique Jeux Vidéo, Jeux Vidéo,

Entre deux quêtes annexes, le reste du temps sera dédié au level-up, au loot d’équipements rares et à l’optimisation de vos Magic Circle. Mais qu’est-ce que cette bête ? Le Magic Circle est un procédé qui vous fait placer un Lord - au début le personnage que vous avez créé pour commencer l’aventure - au centre d’une sorte de damier où il sera entouré de ses vassaux que vous pourrez créer ou trouver. Ils seront invisibles dans les donjons mais encaisseront quand même les premiers dégâts à votre place. En plus de cela, ils auront autour d’eux, sur le Magic Circle, des emplacements où vous pourrez mettre des artefacts - dans la limite de leur jauge de mana - qui donneront des capacités spéciales au Lord et à ses vassaux. Chaque Magic Circle proposera ses spécificités allant du plus gros gain d’xp au boost des skills du job des personnages présents dessus. D'ailleurs en ce qui concerne les jobs, après avoir atteint le niveau 10 avec votre protagoniste, vous aurez la possibilité d'en changer en repartant du niveau 1 mais en gardant les sorts et talents débloqués et certains bonus de statistiques. Un élément qui bien joué devrait vous offrir des possibilités énormes ! D’autres subtilités de gameplay se cachent encore dans ce Cladun plus riche que ce que son apparence pourrait en laisser présager, mais on préfère vous laisser la joie de les découvrir par vous-même.


Le mot de la fin

Cladun Returns - This is Sengoku ! est une ode à une époque révolue qui a laissé une empreinte indélébile dans l’esprit des plus vieux gamers de la communauté. Teinté de son aura classique, il n’en demeure pas moins riche et plein de petites surprises qui devraient plaire à toutes les générations de joueurs un tant soit peu sensible aux mécaniques répétitives communes au genre du Dungeon-RPG. Un jeu plutôt appréciable transposé dans un contexte dépaysant qui trouvera sans aucun doute son public.

Points forts :
  • Le charme de ce classicisme graphique et du gameplay
  • La variété des donjons
  • Une durée de vie monstrueuse
  • La bande-son
  • La difficulté progressive
  • Les Magic-Circle
  • De nombreuses choses à faire
  • La direction artistique charmante... en 8 bits

Points faibles :

  • Intégralement en anglais
  • Répétitif
  • Hommage à une autre époque qui plaira à un public de niche


Verdict : Un bon jeu !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017