vendredi 23 juin 2017

Notre critique de « Our Summer Holiday »

Our Summer Holiday, Manga, Critique Manga, Kaori Ozaki, Delcourt / Tonkam,

Our Summer Holiday, Manga, Critique Manga, Kaori Ozaki, Delcourt / Tonkam, Dessin : Kaori Ozaki
Scénario : Kaori Ozaki
Éditeur : Delcourt/Tonkam
Collection : Shônen
Genre : Slice of Life
Public : Tout public
Contenu : 224 pages
Prix : 7,99€
Sortie : 7 mai 2017
Statut de la série : Terminée en 1 tome

Natsuru a 11 ans. Avec sa mère, il vient de déménager de Tokyo. Lorsqu'il se présente à ses nouveaux camarades, il ne manque pas d'attirer l'attention de 'Princesse', la fille la plus populaire de la classe. Cette dernière lui offre d'ailleurs des chocolats, mais Natsuru les refuse, à la stupeur générale. Vexée, Princesse décide alors de l'ignorer, incitant les autres filles à faire pareil. Mais Natsuru s'en fiche : ce qui l'intéresse lui, c'est le football. Plus qu'un passe temps, ce sport est une passion pour l'enfant, qui envisage bien de faire carrière dans cette discipline. Hélas, le vieil entraîneur de l'équipe est soudainement remplacé par un autre coach, qui ne place pas autant d'espoir dans les capacités de Natsuru. Ces doutes répétés ont tôt fait d'ébranler la confiance de l'enfant, aussi bien envers le coach qu'envers ses propres aptitudes. Alors qu'il doit partir pour un camp de foot pour 3 jours, Natsuru décide au dernier instant de feindre la maladie pour éviter le camp, sans toutefois en avertir sa mère. Il croise alors Rio, une fille de sa classe, la seule qui lui adresse encore la parole. Natsuru lui a d'ailleurs confié un chaton qu'il a recueilli mais ne peut garder, à cause de l'allergie de sa mère. Rio propose au jeune garçon de venir prendre des nouvelles du petit chat, et après une chouette après-midi, lui suggère de rester pour la durée du camp afin de sauver les apparences et ne pas dévoiler son mensonge à sa mère. Natsuru accepte l'invitation. Mais ce faisant, il ne se doute pas une seconde que son été va vite prendre une tournure inattendue. En effet, sa camarade cache un lourd secret que le garçon ne tardera pas à découvrir, et qui ne manquera pas de bouleverser son existence.

Au vu du résumé, l'histoire de Our Summer Holiday s'apparente à celle d'un shojo classique. La couverture, représentant les deux principaux protagonistes se tenant la main, semble d'ailleurs confirmer cette première impression. Mais comme le dit l'adage, il ne faut pas juger un livre par sa couverture, et le manga de Kaori Ozaki en est bien la preuve. En effet, c'est avec une certaine surprise qu'on lit la mention "shonen" sur la tranche du livre. Eh oui ! Comme quoi il est possible d'exploiter d'autres ficelles du genre, plutôt que d'enchaîner les quêtes interminables parsemées de bastons. Pour ce qui est de la bagarre, on en retrouvera effectivement quelques traces dans l'un ou l'autre chapitre, mais de façon très (très) modérée. L'accent est avant tout mis sur le psychologique plutôt que sur le physique. L'auteure nous offre ici une tranche de la vie de Natsuru, plus particulièrement l'été de ses 11 ans, et les bouleversements qui surviennent durant cette période. Il est courant que ce type de scénario soit utilisé dans le genre shojo, ce qui présente un risque que le manga classé shonen ne soit en fait qu'un shojo déguisé, sous prétexte d'avoir un protagoniste masculin plutôt que féminin. Mais c'est justement ce qui fait toute la différence, car le point de vue de Natsuru offre une perspective nouvelle, et évite ainsi l'impression de déjà vu. Le langage parfois un peu fleuri (cf. "on ferme sa gueule quand on ne sait rien !") ne manquera d'ailleurs pas de nous rappeler, si besoin en est encore, que l'on se trouve loin d'une romance à l'eau de rose. Le déroulement de l'histoire dévoile des événements plutôt sombres, compte tenu du jeune âge des protagonistes, mais le tout est travaillé de façon réaliste, non édulcorée, mais sans toutefois sombrer dans le pathos. Le travail réalisé sur le dessin rend d'ailleurs très bien cette impression de justesse. Les traits sont fins, bien tracés, mais point de paillettes ni de petites fleurs dans chaque cases. Pour autant, ces dernières ne restent pas vides, puisqu'elles laissent apercevoir un décor certes plutôt simple, mais qui a au moins le mérite d'être présent et travaillé correctement. Nul besoin de sortir les violons : le scénario est travaillé de façon très juste, avec les bonnes et les mauvaises surprises que la vie peut nous réserver.

Sans nul doute, Delcourt/Tonkam a su déniché une petite perle qui ne manquera pas d'émouvoir son lecteur, et permettra de découvrir une autre facette des shonen. Une belle occasion d'élargir son catalogue en actualisant les collections standards. En plus la sortie de ce one-shot est justement programmée pour pouvoir l'acquérir à temps pour l'été. Un bon point pour l'éditeur, puisqu'il nous permet ainsi de pouvoir découvrir cette œuvre 'en contexte'.

Points Forts :
  • Personnages réalistes
  • Scénario émouvant, sans tomber dans le pathos
  • Caractères nuancés, réalistes

Points Faibles :
  • Fin ouverte, peut laisser un petit goût de trop peu


Verdict : Un très bon tome !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017