dimanche 11 juin 2017

Notre critique du tome 1 de « Alderamin on the Sky »


Dessinateur : Taiki Kawakami
Scénariste : Bokuto Uno
Éditeur : Ototo
Collection : Seinen
Genre : Baston, Science-Fiction, Drame
Public : Tout public
Site officiel : Non
Sortie : 9 juin 2017
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

Ikta est sans aucun doute le plus fainéant des candidats au concours pour intégrer les rangs des officiers de l’armée impériale. Mais il a conclu un marché avec son amie de toujours Yatorishino, héritière de la lignée d’officiers Igsem. S’il fait le minimum d’efforts, elle lui obtiendra une place idéale à la bibliothèque impériale, idéal pour se la couleur douce. L’affaire semble faite du moins jusqu’à ce qu’ils embarquent sur un bateau à destination de la suite des épreuves du concours. Une tempête les fait chavirer et ils se retrouvent en plein territoire ennemi en compagnie d’une princesse de l’empire et de trois autres candidats. Le talent de tacticien sciemment caché par Ikta le flemmard sera la clé de leur laborieux trajet pour regagner la frontière sans être capturés ou tués…

Alderamin on the sky, Critique Manga, Manga, Ototo, Seinen,
(C) Bokuto Uno (C) Taiki Kawakami Copyright ASCII MEDIA WORKS 2014

Sous ses débuts tranquilles, Alderamin on the Sky recèle les ingrédients d’une très bonne histoire dont le contexte à mi-chemin entre magie et technologie n’est pas sans rappeler l’univers de Fullmetal Alchemist. Une prouesse qui arrange les deux héros parfaitement complémentaires mais les engage surtout dans une voie périlleuse.

Ikta est la personnage central, ambigu et peu avenant que seule Yatorishino semble connaître. Il apparaît au lecteur comme aux autres protagonistes : paresseux, moqueur, dragueur, indifférent mais franc et malin, disposé à aider même des compagnons nouvellement entrés dans sa vie. Sa sagacité et sa vivacité d’esprit face à toutes les situations en font un être mystérieux dont les origines sont inconnues autant que ses réelles intentions. L’auteur Bokuto Uno et l’éditeur Ototo le présentent tel une version manga de Persée qui, dans la mythologie grecque, sauva Andromède, propre fille du roi Céphée offerte en sacrifice pour apaiser le monstre envoyé par Poséidon pour détruire sa cité et son peuple. L’enjeu politique pour Ikta, peu à peu décrit dans le récit d’Alderamin on the Sky, sera de choisir entre laisser libre court à la folie magique de son pays ou lui faire accepter la révolution scientifique nécessaire apportée par ses ennemis. Détruire pour sauver ou sombrer dans le sang… Le combat d’Ikta le plus flemmard des généraux ne fait que commencer !

A ses côtés, celle qui incarne le titre du manga par la flamboyance de son caractère comme de ses cheveux, Yatorishino est l’étoile lumineuse qui veille sur Ikta. Bras droit désignée par le destin, elle incarne la splendeur et le talent d’un grand soldat. Elle seule semble connaître Ikta et lui vouer une confiance aveugle (et réciproquement…). S’invitant à ce duo étonnant et parfait, Toraway le rival naturel de Yashorishino car désigné par son nom de famille, Haroma une apprentie aide-soignante militaire de choc, Matthew un jeune ambitieux malhabile et Chamille une princesse au dessein secret ont pour le moment un rôle mineur. Néanmoins, ils s’avèrent être d’utiles compagnons lorsqu’il faut se battre ou subvenir aux besoins immédiats en soins médicaux et en ressources. Seule la princesse Chamille a un impact immédiat sur le récit. A travers ses paroles et les réactions d’Ikta, on devine que le régime impérial est bien sombre, reposant sur une magie ancestrale régissant tout et bien plus sévère que ne le laissent penser les petits esprits magiques qui accompagnent chaque protagoniste. On comprend la défiance qui existe entre l’Empire et ses voisins, notamment la République de Kioka qui développe de nouvelles technologies en totale contradictions avec les croyances sur lesquelles reposent le régime impérial.

Alderamin on the sky, Critique Manga, Manga, Ototo, Seinen,
(C) Bokuto Uno (C) Taiki Kawakami Copyright ASCII MEDIA WORKS 2014

Le graphisme de Taiki Kawakami est très inspiré de cette mythologie grecque qu’affecte Bokuto Uno. Les vêtements de chacun, bien qu’adaptés à leur caractère et leur fonction dans le récit, évoquent directement la chaleur des pays tels que l'Inde et l’élégance légère de l’antiquité. Le chara-design insiste également sur la personnalité de chacun, spécifiquement en ce qui concerne Ikta et Yatorishino. Bon point supplémentaire pour Ikta dont la nonchalance cède parfois la place à un sérieux étonnant. L’univers de la série est bien représenté par les arrières plans variés, en accord avec les costumes, désignant tantôt la capitale impériale tantôt la jungle du pays ennemis propice aux embuscades pour la survie des héros. Bonus pour le design kawai des petits esprits magiques, seule note de douceur dans une histoire qui ne fera sans doute que noircir. La mise en scène mise sur un malicieux équilibre entre humour, suspense, action et réflexions tactiques.

De bons personnages principaux, des indices à suivre, une aventure périlleuse, un univers complexe qui assure une action entre réalité politique et fantastique avec des enjeux politico-militaires installant les héros entre deux feux et de futures tensions au sein du groupe principal… De quoi ravir les lecteurs !

Points forts : 
  • Contexte politico-militaire prometteur 
  • Mélange magie/science/technologie façon Fullmetal Alchemist 
  • Mise en place de l’univers rapide et complète 
  • Récit qui promet d’être complexe et prenant 
  • Personnages très bien construits, intéressants Héros attachant qui garde son mystère 
  • Personnages secondaires prometteurs 
  • Action + + 
  • Humour + 
  • Suspense + + 
  • Graphisme au service du récit 
  • Mise en scène énergique 
  • Chara-design bien vu 
  • Arrières plans soignés 
  • Édition française de qualité 

Points faibles : 
  • Néant 

Verdict : Un excellent tome !!! 

0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017