samedi 15 juillet 2017

Notre critique de « The Testament of Sister New Devil Storm »

Manga, Critique Manga, The Testament of Sister New Devil Storm, Fumihiro Kiso, Tetsuto Uesu, Delcourt / Tonkam,

Manga, Critique Manga, The Testament of Sister New Devil Storm, Fumihiro Kiso, Tetsuto Uesu, Delcourt / Tonkam, Dessinateur : Fumihiro Kiso
Scénariste : Tetsuto Uesu
Éditeur : Delcourt/Tonkam
Collection : Seinen
Genre : Scolaire, Ecchi, Fantastique
Public : Tout public
Contenu : 160 pages
Prix : 7,99€
Date de parution : 5 juillet 2017
Statut de la série : Terminée en 5 tomes

Suite au remariage de son père, Basara Tojo voit débarquer chez lui ses deux nouvelles belles sœurs : Mio et Maria. Mais au-delà du simple regroupement familial, leur situation a quelque-chose d'assez unique : en effet, Maria est un succube, et Mio est la fille de Wilbert, le roi des démons. Mort il y a peu, ce dernier laisse sa fille comme unique héritière de ses immenses pouvoirs. Elle devient donc une proie de choix pour tous les prétendants au trône du roi des démons. Seulement Mio, ayant grandi chez les humains, ne maîtrise pas encore ses pouvoirs. Afin d'échapper à d'éventuels ennemis, elle va devoir compter sur Basara, dont la famille est dotée de pouvoirs leur permettant de combattre les démons. Dans le but d'améliorer sa protection, Basara conclut un pacte magique, appelé "Pacte d’Allégeance'. Grâce à ce dernier, Basara - qui prend alors le rôle de 'maître' - peut savoir à tout moment où se trouve Mio, désignée par le pacte comme 'serviteur'. Un bémol cependant : si le serviteur essaie de se rebeller, ou éprouve un fort sentiment de culpabilité, des effets secondaires font leur apparition. Ces effets dépendent de la personne qui récite le pacte : en l'occurrence Maria. Du coup, sa nature de succube perverse a tôt fait de pervertir le pacte également. Les effets secondaires dont Mio est victime se manifestent sous la forme d'un intense désir, que Basara peut seulement endiguer en lui prodiguant un intense plaisir. Une situation incongrue, dont Maria a tôt fait de profiter, au plus grand embarras des deux jeunes gens.

The Testament of Sister New Devil Storm, parue au japon en 2014, est en fait un reboot de la série The Testament of Sister New Devil, parue en 2012 (et également disponible chez Delcourt/Tonkam). Il n'est donc pas surprenant que les deux synopsis soient forts semblables. Si la série originale compte plus d'une dizaine de volumes, ce reboot quant à lui ne comptera que 5 tomes. Mais pourquoi revenir sur l'histoire, alors que deux séries télévisées, deux films, et de nombreux produits dérivés sont déjà disponibles ? D'après l'éditeur, ce reboot mettrait plus l'accent sur le côté érotique de l'histoire, là où la série originale se concentrait sur le récit et laissait le côté sexy 'en filigrane'. Mais cette interprétation laisse toutefois assez perplexe, et ce pour plusieurs raisons.

Pour commencer, la série est annoncée comme un reboot qui se concentrerait plus sur le côté 'érotique' de l'histoire. Or, ceux qui ont déjà lu la série originale pourront en témoigner : le côté érotique y est déjà bien présent. Hors combat, il n'est pas exagéré d'affirmer que le héros, Basara, passe une bonne partie de son temps à tripoter sa jolie belle sœur. Si ce fait était déjà bien avéré dans le titre original, il est à présent décuplé dans la version 'Storm'. En effet, sur 6 chapitres, Basara sera obligé d'annihiler les "effets secondaires" du pacte... 6 fois. Sans compter les autres protagonistes féminines qui bien évidemment ne semblent avoir d'yeux que pour le beau héros. Si la série assume ce côté érotique, il est néanmoins dommage que cela doive prendre le pas sur le récit. En effet, il semble ici que Basara soit dans l'impossibilité d'entretenir une relation autre que érotique avec ses partenaires féminines, tant sa belle sœur Mio que son amie d'enfance, ou encore son éducatrice. Au final, les interactions entre personnages ne nous apprennent pas grand-chose sur l'histoire, et sont surtout prétexte à dévoiler et tripoter des poitrines - bien évidemment plus que généreuses.

Si au moins il se passait quelque chose de concret, on pourrait effectivement parler d'un focus sur l'érotisme. Mais dans ce tome, le côté 'érotique' ne dépasse pas le stade du pelotage de sein, et on se retrouve donc vite limité, et condamné à revivre plus ou moins la même scène à travers chaque chapitre. Malheureusement, à ce compte, il ne s'agit pas tant d'érotisme que de fan-service très poussé. La faute réside ici dans le fait que le manga ne prenne pas un parti-pris totalement assumé. Il aurait fallu une histoire effectivement centrée sur l'érotisme, mais dans ce cas approfondir (sans mauvais jeu de mot) le sujet, et travailler plus le côté sensuel du récit, et surtout varier cette sensualité. Sinon, il aurait été intéressant de travailler ce spin-off du côté du récit, et apporter des détails qui ne sont pas présents dans l'intrigue.

En conclusion, ce reboot sonne malheureusement fort redondant, d'autant plus qu'il exploite des éléments-clés de l'histoire principale, qu'il faudra donc mieux avoir lu avant de démarrer ces tomes-ci (d'autres spin-offs comme Fairy Girls, par exemples, pouvaient être suivis sans soucis même sans avoir lu Fairy Tail). Le fait de se concentrer sur le côté 'érotique' du récit sonne un peu creux, et sert surtout comme prétexte pour verser encore plus dans le fan-service, alors qu'il était déjà fort présent dans la série de base. Finalement, ce titre dérivé n'apporte rien de plus à l'histoire, et figure probablement au catalogue de l'éditeur pour la principale raison que ce dernier publie déjà le titre original.

Points forts : 
  • Un dessin de bonne qualité

Points faibles :
  • Le reboot n'apporte pas de nouveaux éléments au récit principal
  • Le fan-service est omniprésent, voire agaçant
  • L'histoire n'avance pas, les chapitres servent de prétexte à la mise en scène des "effets secondaires"
  • L'histoire se base fort sur le manga d'origine, il est donc préférable d'avoir lu le récit original avant ce reboot mais puisque les deux séries relatent les mêmes évènements, cela devient redondant
  • Le côté 'érotique' n'est pas seulement mis en avant, il prend complètement le pas sur le récit

Verdict : Un excès de fan-service


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017